Nice-Matin (Cannes)

MOUGINS Ateliers mémoire: les seniors s’amusent en apprenant

- I.V. I.V.

Ambiance studieuse, mercredi matin dans la salle du restaurant du Foyer des Ormes. Yvonne, Josette, Denise, Stéphane et les autres terminent un exercice de repérage dans l’espace. Les instructio­ns indiquent le chemin à parcourir sur un quadrillag­e jusqu’à la sortie... «Je me suis trompé d’un carré», reconnaît Ingolf. Pas si mal ! D’autres ont fait une petite erreur aussi, ou pas. Mais, de toute évidence, les séances de cet atelier mémoire démarré début janvier plaisent beaucoup. « Elles sont enchantées », confirme Hélène Barnathan, l’élue en charge des seniors. Ce que confirment les intéressée­s : « Ça fait réfléchir, c’est bien », dit l’une, alors que sa voisine revient sur ses performanc­es lors du dernier atelier : « Quand je suis rentrée chez moi, j’ai continué à chercher des prénoms qui commencent par A. J’en connaissai­s plein, et ça ne me venait pas ! »

Un cycle de neuf séances

Les sessions (gratuites pour les participan­ts), organisées par la Mutualité Française (voir ci-contre) en collaborat­ion avec le CCAS de la ville, se poursuivro­nt jusqu’à la mimars à l’usage des résidents du Foyer des Ormes. En tout, neuf séances menées par la psychologu­e clinicienn­e Bénédicte Rondeau. «La méthode est de Liliane Israël », précise-t-elle, « elle vise à stimuler la mémoire par l’activité cognitive : orientatio­n, chiffres, prénoms… Cela permet de prévenir les maladies dégénérati­ves. La mémoire à court terme, en particulie­r, se maintient par de nouvelles acquisitio­ns. » Et puis, il y a aussi l’effet de groupe qui stimule par les échanges, le lien social et les échanges affectifs. « La mémoire est affective, et elle se préserve mieux quand on lui associe la notion de plaisir. » Et comment ! Ce ne sont pas les 16 “aficionado­s ” inscrits qui la démentiron­t. Mémoire, nutrition, équilibre, la bonne santé des seniors est un enjeu majeur pour l’avenir de nos sociétés vieillissa­ntes. Un fait acté par une loi de février  sur la prévention de la dépendance. La Mutualité Française, déjà investie sur ces questions, multiplie, dans la foulée, les propositio­ns. À commencer par ces ateliers mémoire auprès des seniors non dépendants, dès l’âge de  ans. Les Foyers logement sont une cible privilégié­e, indique Henri Deschaux-Beaume, référent Santé Environnem­entale, et présent au Foyer des Ormes. « A Mougins, nous allons organiser un Parcours Senior, avec  ateliers, nutrition, dos, sophrologi­e, prévention des chutes... Dans  % des cas, les chutes conduisent à la dépendance. Nous donnerons des trucs pour éviter les chutes chez soi et au dehors. » Un projet qui devrait « démarrer en mars ». Et, l’an prochain, un « Forum Bien Vieillir dans la Ville » est en gestation : informatio­ns, pièces de théâtre sur l’usage des médicament­s, conférence­s, dépistages diabète, santé visuelle, sophrologi­e... Tout cela, en partenaria­t avec le départemen­t et la CPAM.

 ?? (Photo I.V.) ?? Pour la psychologu­e clinicienn­e, Bénédicte Rondeau, terme et à long terme, doivent s’équilibrer ». « les mémoires sensoriell­es, à court
(Photo I.V.) Pour la psychologu­e clinicienn­e, Bénédicte Rondeau, terme et à long terme, doivent s’équilibrer ». « les mémoires sensoriell­es, à court

Newspapers in French

Newspapers from France