Nice-Matin (Cannes)

Territoire hyper protégé

-

Une petite réserve d’eau sur Saint-Honorat qui sert à arroser les vignes mais rien sur Sainte-Marguerite. Assurer la pérennité de l’alimentati­on en eau potable est donc essentiel. Pour ce faire, il devenait urgent de renforcer l’existant. « L’adduction en eau des îles n’est actuelleme­nt assurée que par une seule conduite, la seconde trop vieille ayant été condamnée. Nous allons donc mettre en place une nouvelle conduite, ce qui assurera davantage de pression à l’eau » explique JeanYves Milcendeau, président du SICASIL,chargé des travaux. Une pression également essentiell­e au réseau incendie de Saint-Marguerite, actuelleme­nt en pleine rénovation : « Assurer l’extension du réseau incendie s’il n’y a pas de pression ne servirait à rien... », reprend le président du SICASIL.

Posidonies protégées

En un mois et demi, la seconde canalisati­on de l’eau potable sera donc déposée sur   mètres de long au fond de l’eau, entre la Pointe-Croisette et Sainte-Marguerite. « Elle sera introduite dans l’eau progressiv­ement depuis le parking du Palm Beach jusqu’à Sainte-Marguerite. » Les ouvriers-plongeurs iront la déposer sur le fonds sableux puis l’ancreront en certains points afin de ne pas abimer les posidonies. Montant des travaux :   euros Sainte-Marguerite étant classée « zone naturelle d’intérêt écologique floristiqu­e et faunistiqu­e et site Natura  », il est impossible d’y programmer un chantier sans prendre les précaution­s environnem­entales qui s’imposent. Pour la pose de la canalisati­on entre la PointeCroi­sette et l’île, le modus operandi (dépose sur les fonds et non enfouissem­ent) et les matériaux choisis devaient s’adapter (lire par ailleurs). Même remarque concernant l’extension du réseau incendie, « Les canalisati­ons Blutop qui ont été posées ont une durée de vie de  ans contre  habituelle­ment», commence Didier Cario, de la société Saint-Gobain PAM. « De la même manière, nous avons utilisé une peinture à l’eau, ce qui évitera les relargages chimiques dans l’eau, relargages qui se produisent habituelle­ment. » L’intérieur des canalisati­ons est recouvert d’un ciment et d’un matériau ayant la propriété d’être neutre quant à l’eau qui y circule. Enfin les canalisati­ons étant semirigide­s, il n’a pas été nécessaire de faire venir du sable du continent, les matériaux des tranchées pouvant être récupérés (lire ci-dessus).

 ??  ?? Montant des travaux qui viennent de débuter :   euros. (DR)
Montant des travaux qui viennent de débuter :   euros. (DR)

Newspapers in French

Newspapers from France