Nice-Matin (Cannes)

Emilie Gautier,  ans et toujours le coeur à rire

- I.V. N.N.

Les lauréats, fraîchemen­t distingués par des Duans, octroyés par la Fédération des Arts Energétiqu­es et Martiaux Chinois de taï chi chuan, ont été félicités par le président de la section du taï chi chuan de l’AMASH (1) du Cannet, GuyBlaise Zaparatta, et les autres membres, au gymnase Principian­o autour d’un apéritif. Corinne et Xavier de Villepin, récompensé­s du 1er Duan, ont remercié leurs formateurs « pour les 5 ans de patience et de gentilless­e ». Alors que Bernard Landou, deuxième Duan, s’est exclamé : « Je mesure que j’ai beaucoup à apprendre ». Une humilité apprécié du président qui a exprimé sa joie et les a remercié « d’avoir mesuré le côté profond du taï chi. Dans cette discipline, il n’est pas questions d’obtenir un grade pour démontrer son savoir mais pour évaluer le travail effectué et prendre conscience de ce qui reste à faire. » Les cours ont lieu au gymnase Principian­o les lundis, mercredis, et jeudis de 18h30à20h.

Elle est née le 22 mars 1915, mais pour cette mamie de 102 ans, tout est toujours matière à rire. « Bien qu’elle ait toujours eu un caractère très fort, assez autoritair­e et qu’elle ne laissait rien passer, elle a toujours aimé s’amuser et rire, assure sa fille Simone. Aujourd’hui encore, elle est pleine d’énergie. » Émilie Gautier s’est mariée à tout juste 20 ans et a eu son premier fils très vite. Malheureus­ement, elle se retrouve veuve très tôt. Elle se remarie et donne naissance à une fille et un autre garçon. Comme toute sa génération, elle a connu la guerre et les épreuves qui s’en suivirent. «Son secret, une vie saine, remplie de l’amour de ses enfants, de ses six arrières petits-enfants et son arrière-arrière-petitefill­e, Zoé, âgée de deux ans, reprend Simone. Elle a toujours été une maman exemplaire, protectric­e, à l’écoute de tous et respectueu­se de nos vies. » Aujourd’hui, les rôles ont changé et Émilie, qui vit seule chez elle, est chouchouté­e. Sa fille déjeune avec elle tous les midis, car elles habitent le même immeuble. Elle dîne tous les soirs avec sa dame de compagnie, reçoit la visite des voisins et amis. Elle coule des jours paisibles en faisant du tricot et du canevas. « C’est ce qui la garde en pleine forme », conclut Simone. Bon anniversai­re Émilie !

Newspapers in French

Newspapers from France