Nice-Matin (Cannes)

Trois mille participan­ts à la Run’Bow ‘‘Nice métropole’’ Saint-Laurent-du-Var

Malgré le temps maussade et deux épisodes de pluie, la 2e édition de la course de couleurs s’est déroulée dans une ambiance de folie, hier, sur le bord du Var

- Lquilici@nicematin.fr

Ils sont venus, ils ont vaincu ! Malgré le temps maussade et de petites gouttes durant plusieurs heures, quelque 3 000 personnes ont fait la fête dans une explosion de couleurs et de sons, hier après-midi le long du Var à Saint-Laurent lors de la 2e Run’Bow Colors « Nice métropole » (1). Il y en avait eu 5 000 lors de la première édition… mais sous le soleil. Dès 13 h 45, dédaignant la pluie, la première vague s’est Une partie de la recette de la course sera reversée à l’Associatio­n espoir laurentin (AEL), qui organise le Téléthon à St-Laurent. La participat­ion à la course était de € par adulte (€ par enfant). chauffée derrière l’hôtel de ville entraînée dans la danse par deux animateurs de la Run’Bow. Elle a ensuite ouvert la course sous une tempête verte rond-point de la mairie. La course (le long du Var pour cause de Vigipirate) s’est achevée dans une ambiance de folie sur l’immense parking de l’esplanade de la mairie devant un podium géant. Aux platines, Alex Wat, qui mixe toutes les nuits de samedi à dimanche dans l’émission Extravadan­ce sur NRJ. Au micro, Pierre Sedze, connu pour animer le marathon de Paris et la course 10 km du journal L’Equipe. A cause de la pluie, la fête s’est toutefois terminée plus tôt que prévu, arrosée par une nouvelle ondée vers 16 h. LAURENT QUILICI Les courses de couleurs consistent en une course de  ou  km que l’on arpente à son rythme, en marchant ou en courant, régulièrem­ent ponctuée de relais où on se jette des pigments colorés. Et qui se termine généraleme­nt en danse généralisé­e avec un DJ. La fête des couleurs ou « Holi » existe en Inde depuis l’Antiquité. Elle est célébrée durant deux jours lors d’une pleine lune à proximité de l’équinoxe de printemps. Le deuxième jour, les gens, habillés en blanc, circulent dans les rues avec des pigments de couleurs qu’ils se jettent l’un à l’autre. Cela a inspiré les « Holi runs », courses de couleurs aux noms variées qui font fureur depuis quelques années à travers le monde.

Newspapers in French

Newspapers from France