Nice-Matin (Cannes)

TENNIS Plus fort, Federer

-

Le Wallon Philippe Gilbert a réunifié la Belgique du cyclisme en gagnant la 101e édition du Tour des Flandres, hier à Audenarde, au bout d’un long raid solitaire de 55 kilomètres. S’il est seulement le deuxième Wallon à inscrire son nom au palmarès du « monument » flandrien, trente ans après le défunt Claude Criquielio­n, Gilbert a surtout honoré le maillot de champion de Belgique qu’il porte depuis l’an passé. Au prix d’une audace bonifiée par les malheurs des deux grands favoris, le Slovaque Peter Sagan et le Belge Greg Van Avermaet, à 17 kilomètres d’Audenarde. Alors que Gilbert comptait encore une avance d’une cinquantai­ne de secondes, sans être pour autant certain de la préserver, Sagan s’est retrouvé à terre dans la troisième et dernière ascension du Vieux Quaremont. Dans sa chute, il a entraîné au sol Van Avermaet et un autre Belge, Oliver Naesen, impeccable jusque-là dans la roue du champion du monde.

Van Avermaet : « La chute a été déterminan­te »

« Je n’ai pas compris ce qui s’est passé, si c’était de ma faute ou si c’était à cause d’un élément extérieur », a reconnu après l’arrivée Sagan, contusionn­é sur le côté droit (épaule, hanche). Sur la foi des images TV, il semble bien que le vainqueur sortant, frôlant le public, a accroché une barrière en roulant sur la bande de roulement, à côté des pavés. Van Avermaet, le premier à se relever, a animé la poursuite derrière Gilbert. Au sprint, le champion olympique a réglé ensuite les Néerlandai­s Niki Terpstra et Dylan van Baarle, une trentaine de secondes derrière le vainqueur du jour, lequel s’est offert le plaisir de descendre de son vélo, sur la ligne d’arrivée, pour le brandir devant les objectifs. « La chute a été déterminan­te », a estimé Van Avermaet, déjà deuxième en 2014 (et troisième en 2015). « Je pense qu’on avait les moyens de revenir ». Cette question restera sans réponse. Pour le plus grand bonheur de Gilbert qui, à 34 ans, a accroché un troisième « monument » (l’appellatio­n des plus grandes classiques) à son palmarès, après le Tour de Lombardie, par deux fois, et Liège-Bastogne-Liège.

Boonen : « Il ne pouvait rien lui arriver »

Le champion du monde 2012 a d’autant plus apprécié qu’il n’avait plus couru le « Ronde » depuis 2012 (3e en 2009 et 2010). En raison d’une cohabitati­on difficile avec Van Avermaet dans l’équipe BMC, qu’il a quittée à l’intersaiso­n pour rejoindre, de son initiative, l’armada Quick-Step, habituée au succès dans les grandes courses de pavés. « Il ne pouvait rien lui arriver » ,acommenté Tom Boonen, le coureur emblématiq­ue du groupe belge qui disputait son 15e et dernier Tour des Flandres. Salué par un «clapping» géant au départ des 260 kilomètres à Anvers, Boonen a été retardé dans la dernière heure de course par un incident mécanique dans le Taaienberg... son « mont » préféré. Le triple vainqueur de l’épreuve qui tient à sortir par la grande porte, dimanche prochain, dans Paris-Roubaix, a laissé percer ses regrets : « Je suis un peu déçu. J’avais les jambes pour faire le podium ! » Roger Federer a remporté pour la troisième fois de sa carrière le Masters 1000 de Miami en dominant son grand rival Rafael Nadal en finale 6-3, 6-4, hier. Federer, déjà vainqueur de l’épreuve en 2005 et 2006, a ajouté à 35 ans un 91e titre à son palmarès, son troisième de l’année après l’Open d’Australie en janvier et le Masters 1000 d’Indian Wells en mars. Grâce à cette victoire, il va passer de la 6e à la 4e place au classement ATP aujourd’hui, confirmant avec Dès sa première saison dans le prestigieu­x et très relevé Championna­t universita­ire américain (NCAA), l’Azuréen Killian Tillie peut remporter aujourd’hui, à  ans, avec son équipe de Gonzaga, un titre de champion qui fait souvent office de marche-pied vers la NBA. Samedi, en demi-finale, le benjamin de la famille Tillie a marqué les deux lancers francs les plus importants de sa jeune carrière. Deux points, c’est tout, mais ceux-ci, inscrits à deux secondes de la sirène, ont scellé la victoire de Gonzaga face à South Carolina (-). Ce soir, en finale, Gonzaga affrontera North Carolina, l’ancienne université du légendaire Michael Jordan. éclat son retour au premier plan après une saison 2016 écourtée en raison de blessures à un genou et au dos. L’ancien N°1 mondial a battu Nadal pour la troisième fois cette saison et pour la quatrième fois de suite - une première dans leur longue rivalité remontant à 2004. Alors qu’il avait été outrageuse­ment dominé en 8e de finale à Indian Wells (6-2, 63) deux semaines plus tôt, l’Espagnol, 7e mondial, a cette fois vendu chèrement sa peau. BEINSPORTS 3 BEINSPORTS 1 SFR SPORT 2 SFR SPORT 2 EUROSPORT 2 CANAL+ SPORT CANAL+ SPORT SFR SPORT 1 BEINSPORTS 2 BEINSPORTS 1 CANAL+ SPORT EUROSPORT 1 EUROSPORT 1 BEINSPORTS 3

 ?? (Photo EPA/MAXPPP) ?? Quel retour gagnant pour Philippe Gilbert !
(Photo EPA/MAXPPP) Quel retour gagnant pour Philippe Gilbert !
 ??  ?? Dès sa première balle de match, Roger Federer a concrétisé sa domination avec un énième service gagnant. Adios Rafa ! (Photo EPA/MAXPPP)
Dès sa première balle de match, Roger Federer a concrétisé sa domination avec un énième service gagnant. Adios Rafa ! (Photo EPA/MAXPPP)
 ?? (Photo AFP) ??
(Photo AFP)

Newspapers in French

Newspapers from France