CANNES-AN­TIBES Ils ont mis le can­cer à dis­tance

Cannes-An­tibes Avec Oc­tobre rose, mois d’in­for­ma­tion et de col­lecte au­tour du can­cer du sein, des ma­lades ont pu s’éva­der hier, soit dans les airs, soit en mer, le temps d’une belle jour­née en­so­leillée

Nice-Matin (Cannes) - - La Une - M.L.M.

Thé­ré­sa, 52 ans, a une im­pres­sion de li­ber­té. Elle vient de vo­ler pen­dant 30 mi­nutes au­des­sus du mas­sif de l’Es­té­rel et la baie de Cannes dans le pe­tit Pi­per vé­loce (200 km/h) d’Ar­naud. « Je n’avais pas d’ap­pré­hen­sion avant de mon­ter dans l’avion.» Et puis avec sa ma­la­die, elle af­firme ne plus ap­pré­hen­der grand-chose. « Je prends tout ce qui peut m’ap­por­ter du bon­heur. » Pour la 3e an­née, La Ligue contre le can­cer des Alpes-Ma­ri­times or­ga­ni­sait, hier, des vols de dé­cou­verte gra­tuits pour des per­sonnes at­teintes d’un can­cer. Deux fois une de­mi-heure à 600 m d’al­ti­tude. His­toire de te­nir un peu à dis­tance la ma­la­die. Le ren­dez-vous était don­né à l’aé­ro-club de l’Union aé­ro­nau­tique de la Côte d’Azur, à l’aé­ro­port de Cannes-Man­de­lieu. Cinq femmes, re­vê­tues du tee-shirt rose (cou­leur de ce mois d’oc­tobre de sen­si­bi­li­sa­tion au can­cer du sein), ont em­bar­qué dans trois Pi­per pi­lo­tés bé­né­vo­le­ment par Ar­naud, Eric et Oli­vier.

Gé­rer la ma­la­die comme on aborde un vol

Sa­bri­na, 48 ans, et Thé­ré­sa, ont grim­pé au cô­té d’Ar­naud qui leur a ser­vi de guide. Poin­tant les dif­fé­rents sites, ra­con­tant des anec­dotes, dé­taillant les ma­noeuvres… Sa­bri­na, qui ne donne pas son vrai nom parce que sa mère ignore son état, avait un peu peur au dé­col­lage. À l’is­sue de son tout pre­mier vol, elle se di­sait apai­sée. « Je fais le pa­ral­lèle entre ma ma­la­die et cette ba­lade dans les airs : au dé­but on ne sait pas trop ce qui va se pas­ser. Alors on a peur. Et puis on est ac­com­pa­gné par Ar­naud, qui ex­plique, par­tage sa pas­sion… Et l’ap­pré­hen­sion tombe. A La Ligue, c’est pa­reil », confie-t-elle. Phi­lippe Sé­gu­ra, so­phro­logue au sein des es­paces Ligue, qui pro­posent des soins de sup­ports aux ma­lades (voir ci-contre), a ini­tié ces vols voi­là trois ans : « Je suis pi­lote d’ULM de­puis des an­nées, et élèves pi­lote de­puis un peu plus d’un an. » Il ac­cueille les can­di­dats à ces bap­têmes de l’air en dres­sant un pa­ral­lèle entre la ges­tion d’un vol et de la ma­la­die : « Pour at­teindre

son cap, il faut de la per­sé­vé­rance, le sens de l’écoute, et la ca­pa­ci­té de s’adap­ter à l’in­at­ten­du ». Et hier pour ces femmes, « c’était une su­per-sur­prise», sou­riait Thé­ré­sa.

(Pho­tos Gilles Tra­ver­so)

Ar­naud, Thé­ré­sa et Sa­bri­na avant le dé­col­lage. Ci-contre, les pi­lotes et leurs pas­sa­gères, ain­si que les re­pré­sen­tants de la Ligue dont Phi­lippe Sé­gu­ra avant der­nier à droite.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.