La RAAC, de vé­ri­tables par­cours co­or­don­nés de soins

Nice-Matin (Cannes) - - Santé -

« La RAAC (ré­ha­bi­li­ta­tion amé­lio­rée après chi­rur­gie) est l’un des élé­ments qui nous a obli­gés à ré­flé­chir à comment bien ca­drer les choses comme on l’avait fait plus tôt pour l’am­bu­la­toire, à construire de vé­ri­tables par­cours co­or­don­nés de soins im­pli­quant les ki­nés, dié­té­ti­ciens, in­fir­miers, etc. note Do­mi­nique Char­ni­guet, di­rec­teur des soins à l’hô­pi­tal pri­vé Tzanck-Mou­gins. Do­ré­na­vant, la son­nette qu’avait le pa­tient dans son lit alors qu’il res­tait  jours à l’hô­pi­tal, c’est une ap­pli qu’il uti­lise avec son smart­phone de­puis son do­mi­cile. Au bout de cette «son­nette vir­tuelle» il y a une in­fir­mière. Les soi­gnants sont au centre de ces par­cours co­or­don­nés de soin.» Pour le Dr Di­dier D’Hondt, chi­rur­gien à SaintGeorge, « ce type de prise en charge fait ef­fec­ti­ve­ment in­ter­ve­nir tout le monde, mé­de­cin trai­tant, ki­né, in­fir­mière li­bé­rale et c’est un peu le chi­rur­gien le chef d’or­chestre.» Une étape dé­ci­sive dans ce par­cours: « L’in­fir­mière ré­fé­rente qui ex­plique au pa­tient son par­cours de soins.»

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.