Saint-Ra­phaël : L’ar­tiste Zak se joue de la ma­la­die

Nice-Matin (Cannes) - - Santé -

Diag­nos­ti­quée d’un can­cer du sein il y a plus d’un an, San­drine Rus­so­man­no – alias Zak – a dé­ci­dé de faire de sa ma­la­die une force. L’ar­tiste ra­phaë­loise se livre sur son quo­ti­dien, sans au­cun ta­bou, au gré d’une ex­po­si­tion de pho­tos, ré­cits écrits et vi­déos, à la salle Al­berge de Saint-Ra­phaël, du  au  oc­tobre. Au cours de sa chi­mio, San­drine crée son compte Fa­ce­book : « Je suis ra­dio­ac­tive ». Un in­ti­tu­lé sym­bo­lique pour une jeune femme pleine de bon sens. « J’ai com­men­cé à prendre des pho­tos et des vi­déos du­rant mes soins. L’ob­jec­tif et la ca­mé­ra m’obligent à un ef­fort qui, fi­na­le­ment, m’ap­porte beau­coup. » Elle sou­pire : « Je ne vou­lais pas par­ler de can­cer de fa­çon for­melle, mais plu­tôt abor­der les choses à ma ma­nière, avec un cer­tain hu­mour. » Et ce, pour faire pas­ser un mes­sage on ne peut plus sé­rieux… « Pour moi, c’est comme si le can­cer me fai­sait des re­com­man­da­tions et m’in­ci­tait à ne plus re­pro­duire les mêmes er­reurs de vie. Car il re­pré­sente bien quelque chose qui a pour­ri, pour telles ou telles rai­sons. Parce que j’ai fu­mé, parce que je me suis mal ali­men­tée, etc. Il m’ap­prend à ne pas re­com­men­cer. C’est ain­si que je le vis ! »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.