Faire vi­brer Saint-Claude

Pen­sion­naire de N1, Ba­gnols-sur-Cèze se dé­place sa­me­di à 20h30 dans la ci­té des Rem­parts pour y af­fron­ter les An­ti­bois. Le coach lo­cal y voit sur­tout un bon test

Nice-Matin (Cannes) - - Antibes Région - PRO­POS RE­CUEILLIS PAR VI­VIEN SEILLER sports-an­[email protected]­ce­ma­tin.fr

L’OAJLP af­fiche cette sai­son une ré­gu­la­ri­té qui lui a sou­vent fait dé­faut. Lea­ders ex ae­quo en Na­tio­nale 2, les An­ti­bois pour­ront pas­ser la trêve se­rei­ne­ment mais se ver­raient bien re­joindre les 16e de fi­nale de la Coupe de France de­main soir [20h30]. Le coach Oli­vier In­ghil­le­ri en pre­mier lieu, même s’il ne met pas une pres­sion par­ti­cu­lière sur ses joueurs.

Tout se passe bien jus­qu’à pré­sent.

Sur le pre­mier tiers de la sai­son ce se­rait presque com­pli­qué de faire mieux, on est pre­miers ex-ae­quo avec deux équipes. On au­rait pu grat­ter un point ou deux en plus mais c’est très bien. Il faut qu’on ar­rive à ré­gler cer­taines er­reurs qu’on conti­nue à com­mettre. Pour le mo­ment ça passe mais il faut es­sayer d’amé­lio­rer ce qu’on n’a pas su bien réa­li­ser.

Les ré­sul­tats sont plus ré­gu­liers. Qu’est-ce que vous avez ap­por­té ?

C’est avec les joueurs qu’il faut voir mais sur l’état d’es­prit et l’in­ves­tis­se­ment ils ont tou­jours été là. C’est ce qui fait qu’on est re­ve­nu plu­sieurs fois de si­tua­tions com­pli­quées. Après il y a deux­trois in­di­vi­dua­li­tés qui peuvent en­core faire mieux.

Votre dé­fense est so­lide !

On en avait par­lé en dé­but d’an­née, c’était vrai­ment le point que je vou­lais amé­lio­rer dans cette équipe et on se re­trouve avec la meilleure dé­fense du cham­pion­nat [ buts en­cais­sés en  jour­nées].

Il ne vous reste plus qu’à fi­nir l’an­née sur une bonne note !

Sur un match un peu hors norme oui, on n’a pas sou­vent l’oc­ca­sion de jouer une équipe su­pé­rieure [Ba­gnols évo­lue en Na­tio­nale ]. C’est une équipe sé­rieuse qui joue le haut de ta­bleau. J’ai vu un match contre Va­lence on sent vrai­ment que c’est un autre ni­veau : in­ten­si­té, vi­tesse, puis­sance. Quand j’ai an­non­cé aux joueurs le pro­gramme en cas de vic­toire et ce­lui en cas de dé­faite, ils n’ont pas trop en­vie de sor­tir les moufles et le bon­net sur la piste ! ()

La Coupe de France ?

C’était plus des matchs pour le club et les sup­por­ters à la base, ça nous don­nait l’oc­ca­sion de ren­con­trer une équipe d’un ni­veau su­pé­rieure. Quand on est com­pé­ti­teurs et qu’on com­mence le match on ne pense pas à s’éco­no­mi­ser, on ver­ra au fur et à me­sure de la ren­contre. C’est tou­jours in­té­res­sant de jouer une équipe de N, sur­tout que si on se qua­li­fie après ce se­rait soit une Proligue [e div.] soit une LIDL Star­ligue [ere div.].

Vous au­riez sû­re­ment pré­fé­ré re­ce­voir le Ca­vi­gal [Proligue] ?

C’était un peu mieux d’at­ti­rer une Proligue en terme d’image pour les sup­por­ters et le club mais il ne faut pas dé­ni­grer la N. On avait pen­sé à la géo­gra­phie donc en pas­sant on es­pé­rait prendre Nice…

1. En cas de vic­toire l’OAJLP dis­pu­te­rait son 16e de fi­nale cou­rant dé­cembre. L’en­traî­neur adap­te­rait donc son pro­gramme en fonc­tion du ré­sul­tat.

(Pho­to J.-S. G.-A.)

L’en­traî­neur an­ti­bois sa­tis­fait.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.