LE CAN­NET-RO­CHE­VILLE Ac­tua­li­té char­gée au mu­sée Bon­nard MOUANS-SAR­TOUX Syl­vie Fan­chon in­ter­roge les murs de l’Eac

Nice-Matin (Cannes) - - Cannes - I. V. DEL­PHINE GOUATY

Le mu­sée Bon­nard a re­çu Marc Cec­cal­di, di­rec­teur ré­gio­nal des af­faires cultu­relles (DRAC), qui s’est en­tre­te­nu avec le maire, Yves Pi­gre­net, Phi­lippe Ta­ba­rot, vice-pré­sident du conseil ré­gio­nal, Vé­ro­nique Ser­ra­no, la conser­va­trice et Da­niel Se­ga­to­ri, di­rec­teur gé­né­ral des ser­vices mu­ni­ci­paux. Après sa 1ère vi­site au mo­ment de l’inau­gu­ra­tion en 2011, il ve­nait se rendre compte de la si­tua­tion du mu­sée après 7 ans d’ac­ti­vi­tés. Par ses sub­ven­tions, la DRAC aide chaque an­née le mu­sée pour ses ac­qui­si­tions d’oeuvres et pour cer­tains ate­liers pé­da­go­giques tels que « jeunes ta­lents », réa­li­sé en par­te­na­riat avec l’Edu­ca­tion na­tio­nale. Les en­tre­tiens ont donc por­té sur les fu­turs prêts et ac­qui­si­tions en­vi­sa­gés en vue des ex­po­si­tions à ve­nir. Autre ac­tua­li­té, le mu­sée a re­çu la presse an­glaise en re­la­tion avec sa par­ti­ci­pa­tion à l’ex­po­si­tion de la Tate Gal­le­ry à Londres par le prêt d’une oeuvre ma­jeure : Bai­gneurs à la fin du jour.

Que puis-je faire pour vous ai­der?», in­ter­roge l’ex­po­si­tion de Syl­vie Fan­chon, sur les murs de l’Eac jus­qu’au 28 avril. Entre Cor­ta­na, l’as­sis­tante vir­tuelle de son té­lé­phone, et l’ar­tiste, il y a comme une in­com­pré­hen­sion… Des phrases ab­surdes ou am­bi­guës qui donnent à réfléchir. « Avez-vous be­soin de quelque chose ? » « Et si nous dis­cu­tions… » « Dites-moi ce que je de­vrais sa­voir afin de pro­té­ger votre vie pri­vée » ! Sor­ties de leurs contextes, les phrases de Cor­ta­na ré­vèlent de nou­velles si­gni­fi­ca­tions et ouvrent un es­pace de ré­flexion sur l’art.

Un clin d’oeil de l’ar­tiste

« Re­con­tex­tua­li­sées, les phrases mettent en exergue quelles sont leurs am­bi­guï­tés ou par­fois leur sens phi­lo­so­phique. Je tra­vaille tou­jours dans cette dé­marche: je prends des formes dans le réel (per­son­nages de bandes des­si­nées, sé­rie de ca­rac­tères, mo­tif dé­co­ra­tif, plan, phrase…), et je les ré­in­jecte de fa­çon abs­traite dans une re­pré­sen­ta­tion plate. Ce qui m’in­té­resse c’est le ca­drage. Je prends des choses dans le réel et je les re­con­tex­tua­lise dans l’his­toire du ta­bleau.» À l’aide d’adhé­sifs, de lettres et de pein­ture, les phrases ap­pa­raissent sur un fond co­lo­ré, bleu et rouge, vert et blanc… Des cou­leurs vives. « Je sou­hai­tais quelque chose d’as­sez to­nique par rap­port à l’his­toire de l’en­droit et de cette col­lec­tion, pré­cise Syl­vie Fan­chon. Le prin­cipe de la bi­chro­mie est une contrainte constante dans mon tra­vail. Deux cou­leurs suf­fisent. On per­çoit tou­jours une cou­leur par rap­port à une autre. Je tra­vaille à une ré­duc­tion sim­pli­fiée. Le contraste bi­naire suf­fit comme pré­sence co­lo­rée. » Les per­son­nages de Ran­tan­plan ou Bet­ty Boop par­courent les mu­raux comme un clin d’oeil de l’ar­tiste. « Je ne vou­lais pas qu’une écri­ture ul­tra-concep­tuelle, com­mente Syl­vie Fan­chon, j’aime in­tro­duire un écart ou un com­men­taire, quelque chose de très pop qui em­pêche de sur­plom­ber er le spec­ta­teur et in­tro­duit du réel, de l’hu­mour, dans la pein­ture. » Sur les murs de l’Eac, mu­raux et ta­bleaux se ré­pondent en écho. « Je ré­flé­chis à cette ex­po­si­tion de­puis plus d’un an, ra­conte l’ar­tiste. Je vou­lais mettre en va­leur l’ar­chi­tec­ture et faire un par­cours à tra­vers le mu­sée ». Cette ex­po­si­tion mo­no­gra­phique, sous le com­mis­sa­riat de Ju­lie Crenn, fait écho à l’ex­po­si­tion « Je m’ap­pelle Cor­ta­na », conçue comme un dia­logue avec la col­lec­tion du Frac Franche-Com­té. Ver­nis­sage le sa­me­di 1er dé­cembre à 11h ; Es­pace de l’Art Concret, Châ­teau de Mouans, place Su­zanne-de-Ville­neuve, ren­sei­gne­ments 04.93.75.71.50 ou es­pa­ce­de­lart­con­cret.fr

(Pho­tos D. G.)

L’ar­tiste se­ra pré­sente lors du ver­nis­sage de l’ex­po­si­tion sa­me­di  h. dé­cembre à

dé­cembre, à  h, au ci­né­ma La Strada, ave­nue de Cannes. Le réa­li­sa­teur et le co­mé­dien Tho­mas So­li­vé­rès se­ront pré­sents.

(DR)

Le mu­sée a re­çu la vi­site de plu­sieurs per­son­na­li­tés.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.