Unes­co : quels sont les pro­jets pour la suite ?

Main­te­nant que les sa­voir-faire liés au par­fum ont été re­con­nus par l’Unes­co, une nou­velle étape se pro­file, celle des pro­jets qui vont être mis en place dans les mois à ve­nir

Nice-Matin (Cannes) - - Grasse - CLAIRE CAMARASA cca­ma­ra­[email protected]­ce­ma­tin.fr

Je suis un maire heu­reux et fier, an­non­çait Jé­rôme Viaud, maire de Grasse, en­core sous le coup de l’émo­tion. C’est une mer­veilleuse dé­marche qui a été lan­cée, il y a 10 ans, à l’ini­tia­tive de Jean-Pierre Le­leux qui a réuni l’en­semble des pra­ti­ciens de la fi­lière, que ce soit les agri­cul­teurs de la culture de plantes à par­fum, les ex­perts des ma­tières pre­mières ou en­core des grands nez qui ont créé les plus beaux par­fums. » Main­te­nant que le ver­dict est tom­bé, il va fal­loir pas­ser à l’étape sui­vante : la mise en place des pro­jets (lire par ailleurs). « Cette re­con­nais­sance donne un éclai­rage sup­plé­men­taire sur la ville au ni­veau mon­dial, in­dique le maire. Ce­la va éga­le­ment gé­né­rer une at­trac­ti­vi­té ren­for­cée au­tour de la par­fu­me­rie sur le ter­ri­toire et donc une ap­proche tou­ris­tique plus im­por­tante. Être re­con­nu par l’Unes­co a un im­pact, que ce soit d’un point de vue éco­no­mique ou tou­ris­tique. »

Une dy­na­mique sur le ter­ri­toire

Pour l’heure, toutes les per­sonnes qui ont par­ti­ci­pé à la can­di­da­ture des sa­voir­faire liés au par­fum de­puis dix ans vont se réunir pour cé­lé­brer cette ins­crip­tion au pa­tri­moine cultu­rel im­ma­té­riel de l’hu­ma­ni­té le 15 dé­cembre pro­chain à Grasse. « Ce se­ra un mo­ment de fête et de par­tage où tous les bé­né­voles de l’as­so­cia­tion Pa­tri­moine Vi­vant du Pays de Grasse, les agri­cul­teurs, les élus ou en­core les nez qui ont contri­bué, à leur ma­nière, à ce pro­jet se­ront pré­sents », se ré­jouit le maire. Un mo­ment qui se­ra aus­si l’oc­ca­sion de dres­ser les pers­pec­tives pour l’ave­nir, au coeur de ce ter­ri­toire fraî­che­ment clas­sé. « De­puis que nous avons en­ta­mé cette dé­marche d’ins­crip­tion, nous avons pu consta­ter une vé­ri­table dy­na­mique am­bi­tieuse, gé­né­ra­trice d’échanges, pour­suit Jé­rôme Viaud. De jeunes agri­cul­teurs se sont dé­jà ins­tal­lés. Nous avons aus­si réus­si à fé­dé­rer des pra­ti­ciens lo­caux et in­ter­na­tio­naux ain­si que des his­to­riens et des scien­ti­fiques. » L’en­sei­gne­ment su­pé­rieur au­tour des mé­tiers de la par­fu­me­rie est d’ailleurs en plein es­sor à Grasse avec l’ar­ri­vée no­tam­ment de l’École Su­pé­rieure du Par­fum au coeur du centre his­to­rique (bou­le­vard du Jeude-Bal­lon) et l’ins­tal­la­tion du Mas­ter Arômes et par­fums à l’es­pace Jacques-LouisLions.

(Pho­to Pa­trice Lapoirie)

Main­te­nant que les sa­voir-faire liés au par­fum ont été re­con­nus, place aux pro­jets.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.