Nice-Matin (Cannes)

Cannes Lions : l’ar­ri­vée du «Netflix de poche»

- PHILIPPE DU­PUY Entertainment · Movies · Netflix · France · Margaret Whitman · Hollywood · Hollywood · Google · Procter & Gamble · Wal-Mart · Jeffrey Katzenberg · Steven Spielberg

Par­le­ra-t-on bien­tôt de « film Qui­by », comme on dit au­jourd’hui « un film Netflix » ? Jef­frey Kat­zen­berg en fait le pa­ri. L’ex­pa­tron de Dis­ney et de Dreamworks a eu l’idée, il y a deux ans, d’une pla­te­forme de vi­déo à la de­mande uni­que­ment des­ti­née aux smart­phones qu’il a bap­ti­sée Qui­by : « 10 % seule­ment des uti­li­sa­teurs de Netflix re­gardent des films ou des sé­ries sur leur té­lé­phone. Par contre, tous vont sur Youtube pour re­gar­der tout et n’im­porte quoi, a-t-il ex­pli­qué hier aux par­ti­ci­pants du fes­ti­val mon­dial de la créativité Cannes Lions. J’ai pen­sé qu’il y avait là un ré­ser­voir énorme de spec­ta­teurs pour des conte­nus pre­mium spé­cia­le­ment conçus pour les mo­biles ».

Dif­fu­ser des films ou des sé­ries pour mo­biles, en strea­ming sur abon­ne­ment, via une ap­pli­ca­tion, l’idée n’est pas nou­velle. Plu­sieurs four­nis­seurs de conte­nus dans le monde (dont Ca­nal + en France), ont dé­jà ex­pé­ri­men­té la chose. Sans grand suc­cès, jus­qu’ici... Pour­quoi Qui­by (pro­non­cer Kwi­bi) au­rait-il plus de chances de de­ve­nir « le Netflix du mo­bile »?« Parce que l’ap­pli­ca­tion que nous dé­ve­lop­pons est révolution­naire, ré­pondent en coeur Jef­frey Kat­zen­berg et son as­so­ciée, l’ex-pa­tronne d’Hew­lettPa­ckard, Meg Whit­man. Ce que nous pro­po­se­rons se­ra le meilleur d’Hol­ly­wood as­so­cié au meilleur de la Si­li­con

Val­ley ». Cô­té ci­né­ma, Ste­ven Spiel­berg et quelques autres poin­tures hol­ly­woo­diennes amies de Kat­zen­berg sou­tiennent le pro­jet et se­raient prêts à faire des « films Qui­by »(oudes« Qui­bies » comme les ap­pelle dé­jà l’an­cien pa­tron de Dreamworks).

Les - ans, coeur de cible

Cô­té tech­nique, l’ap­pli­ca­tion, qui a dé­jà le­vé plus d’un mil­liard de dol­lars pour son dé­ve­lop­pe­ment, pro­met une ex­pé­rience de spec­ta­teur radicaleme­nt dif­fé­rente de tout ce qui s’est fait jus­qu’ici. Il le fau­dra pour convaincre les 25-35 ans, qui forment son coeur de cible, de payer entre 5 et 8 dol­lars d’abon­ne­ment men­suel pour ac­cé­der à des films et des sé­ries frac­tion­nés en épi­sodes de 5 à 10 mi­nutes et en­tre­cou­pées du pub (ou non dans la ver­sion à 8 dol­lars) à re­gar­der dans les tran­sports ou sur la plage... En tout cas, le mar­ché y croit : un deuxième mil­liard de dol­lars de­vrait être le­vé pour fi­nan­cer les conte­nus et des poids lourds comme Google, Proc­ter & Gamble, Wal­mart et Pep­si­co se sont as­so­ciés au lan­ce­ment. Jef­frey Kat­zen­berg et Meg Whit­man en ont même an­non­cé la date hier à Cannes Lions : avril 2020. Ren­dez­vous donc à Cannes Lions ou au Mip TV l’an pro­chain, pour voir si ces belles pro­messes au­ront été te­nues.

 ??  ?? Jef­frey Kat­zen­berg (Dis­ney, Dreamworks) et Meg Whit­man (HP) ont an­non­cé hier à Cannes le lan­ce­ment de Qui­by, leur pla­te­forme de strea­ming pour mo­biles, en avril , en pré­sence du di­rec­teur mar­ke­ting de Proc­ter & Gamble, Marc Pritt­chard (à droite). (Pho­to N-M)
Jef­frey Kat­zen­berg (Dis­ney, Dreamworks) et Meg Whit­man (HP) ont an­non­cé hier à Cannes le lan­ce­ment de Qui­by, leur pla­te­forme de strea­ming pour mo­biles, en avril , en pré­sence du di­rec­teur mar­ke­ting de Proc­ter & Gamble, Marc Pritt­chard (à droite). (Pho­to N-M)

Newspapers in French

Newspapers from France