Nice-Matin (Cannes)

Cure d’aus­té­ri­té pour l’OM

-

Epin­glé pour non res­pect du fair-play fi­nan­cier, l’Olym­pique de Marseille a si­gné un ac­cord avec l’UEFA, qui contraint le club pho­céen à ré­duire ses dé­penses pen­dant quatre sai­sons. Dans cet ac­cord, qui court jus­qu’à la sai­son 2022/2023, l’OM s’en­gage à af­fi­cher « un dé­fi­cit maxi­mum de trente mil­lions d’eu­ros » sur l’exer­cice clos en 2020, « zé­ro eu­ro » en 2021 et enfin «de parvenir au plein res­pect du seuil de ren­ta­bi­li­té » en 2023, se­lon l’UEFA.

L’OM doit donc al­lé­ger sa masse sa­la­riale, ce qui laisse pré­sa­ger un mer­ca­to très calme cô­té ar­ri­vées et beau­coup plus ani­mé dans le sens des dé­parts cet été...

Six mil­lions d’eu­ros re­ti­rés par l’UEFA

Marseille, qui n’est pas qua­li­fié pour les Coupes d’Eu­rope la sai­son pro­chaine, se voit aus­si retirer un to­tal de six mil­lions d’eu­ros sur les re­ve­nus éven­tuels de ses par­ti­ci­pa­tions fu­tures aux com­pé­ti­tions eu­ro­péennes (C1 et C3) : deux mil­lions ferme et quatre mil­lions d’eu­ros condi­tion­nés au res­pect par le club de ses en­ga­ge­ments.

Les Mar­seillais de­vront enfin li­mi­ter à 23 (contre 25 habituelle­ment) le nombre de joueurs qu’ils pour­raient ins­crire en Coupes d’Eu­rope lors de la sai­son 2020/2021. « Cette res­tric­tion se­ra le­vée pour les sai­sons 2021/22 et/ou 2022/23 si le club res­pecte les me­sures opé­ra­tion­nelles et fi­nan­cières conve­nues », écrit l’UEFA. L’OM a ré­agi dans un com­mu­ni­qué en met­tant en garde contre « une ap­pli­ca­tion trop stricte des règles du fair-play fi­nan­cier »

« Mettre sur le même plan

“Une

ap­pli­ca­tion trop stricte des règles risque de ne fa­vo­ri­ser que les clubs aux res­sources fi­nan­cières illi­mi­tées. ”

L’OM a ré­agi à l’an­nonce dans un com­mu­ni­qué.

les ef­forts de re­ca­pi­ta­li­sa­tion, vi­taux pour un club, et les dé­penses ex­ces­sives pour­rait avoir un ef­fet dis­sua­sif sur les in­ves­tis­seurs in­di­vi­duels qui peuvent pour­tant contri­buer à la crois­sance de la Ligue 1 et amé­lio­rer la com­pé­ti­ti­vi­té et la du­ra­bi­li­té du foot­ball eu­ro­péen dans son en­semble », af­firme le club, ra­che­té en 2016 par l’homme d’af­faires amé­ri­cain Frank McCourt. Cette cure d’aus­té­ri­té est une mau­vaise nou­velle pour Marseille qui sort d’une sai­son dif­fi­cile sur le plan spor­tif, sans qua­li­fi­ca­tion eu­ro­péenne, et s’est sé­pa­ré de l’en­traî­neur Ru­di Gar­cia, rem­pla­cé par le Portugais An­dré Vil­las-Boas.

 ??  ?? Le nou­vel en­traî­neur An­dré Vil­las-Boas de­vra com­po­ser avec de nou­velles contrainte­s dic­tées par l’UEFA. (Pho­to AFP)
Le nou­vel en­traî­neur An­dré Vil­las-Boas de­vra com­po­ser avec de nou­velles contrainte­s dic­tées par l’UEFA. (Pho­to AFP)

Newspapers in French

Newspapers from France