« Re­nault doit re­trou­ver la créa­ti­vi­té qu’on lui connaît »

Nice-Matin (Cannes) - - France -

Laurent Meillaud, jour­na­liste au­to­mo­bile, spé­cia­li­sé dans les nou­velles tech­no­lo­gies, nous livre son ana­lyse.

Re­nault joue-t-il sa survie ?

Oui. Re­nault éprou­vait des dif­fi­cul­tés, dé­jà per­cep­tibles du temps de Car­los Ghosn, et qui ré­sultent de mau­vais choix stra­té­giques. Elles ont été am­pli­fiées par le re­tour­ne­ment du mar­ché en Eu­rope et la crise du Co­vid. De plus, le sec­teur au­to­mo­bile est confron­té à une trans­for­ma­tion ra­di­cale, en rai­son de l’élec­tri­fi­ca­tion à marche for­cée pour res­pec­ter les normes de CO. Re­nault est un peu coin­cé, car hor­mis la Clio et la Mé­gane qui font des vo­lumes, les an­ciens mo­dèles stars (Scé­nic et Es­pace) émettent trop de CO et sont frap­pés par des ma­lus. Et la gamme manque d’at­trait, avec des SUV (Cap­tur, Kad­jar) somme toute peu ori­gi­naux. Re­nault doit re­trou­ver la créa­ti­vi­té qu’on lui connaît et qui a per­mis d’in­ven­ter de nou­veaux concepts. Mais la marque doit d’abord sor­tir de l’or­nière.

Le prêt de  mil­liards ac­cor­dé par l’Etat est-il suf­fi­sant ?

C’est un bal­lon d’oxy­gène, pas une ga­ran­tie sur le moyen terme. Il va fal­loir ra­pi­de­ment trou­ver des re­lais de crois­sance, en ré­dui­sant les stocks et en sor­tant des pro­duits qui se vendent mieux.

Quelles pour­raient être les consé­quences sur le ré­seau de com­mer­cia­li­sa­tion ?

Dans son plan d’éco­no­mies, la marque semble vou­loir cé­der une par­tie de son ré­seau en Eu­rope. Elle n’a pas don­né de dé­tails. L’ac­cent va être mis de plus en plus sur le di­gi­tal, afin que le par­cours client soit op­ti­mi­sé. D’une cer­taine fa­çon, cet épi­sode du Co­vid- amène Re­nault à bas­cu­ler dans un monde « d’après ».

Nis­san ou Daim­ler pour­raient-ils prendre le contrôle de Re­nault ?

Je ne pense pas. On au­rait pu le craindre à une époque de Nis­san. Mais on voit, au­jourd’hui, que l’al­lié ja­po­nais de Re­nault n’est plus très vaillant. Quant à Daim­ler, il me semble qu’il a d’autres sou­cis, en par­ti­cu­lier un ac­tion­naire chi­nois, Gee­ly (dé­jà pro­prié­taire de Vol­vo), qui semble le lor­gner avec beau­coup d’ap­pé­tit.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.