Nice-Matin (Cannes)

Les « Dî­ners d’ar­tistes » d’Erick Ifer­gan s’in­vitent au Jar­din par­fu­mé

- PHI­LIPPE DEPETRIS

« Le jar­din par­fu­mé », au­then­tique bas­tide gras­soise de par­fu­meurs au mi­lieu d’une na­ture gé­né­reuse où des oli­viers sé­cu­laires abritent des ci­gales au chant gé­né­reux, a vu pas­ser des cé­lé­bri­tés comme An­toine de Saint-Exu­pé­ry ou Gé­rard Phi­lipe. Elle est le théâtre d’un nou­veau concept in­ti­tu­lé « Dî­ners d’ar­tistes ».

Entre deux ex­po­si­tions à Ham­bourg et Los An­geles, son pro­prié­taire Erick Ifer­gan, ar­tiste plu­ri­dis­ci­pli­naire, pho­to­graphe, ci­néaste, peintre, sculp­teur, poète et scé­na­riste, est tom­bé amou­reux de la bâ­tisse et de son parc ar­bo­ré et y a ins­tal­lé son ate­lier. Al­lier le plai­sir de la ren­contre, des yeux, de l’es­prit, du coeur et des pa­pilles dans un in­ti­misme cha­leu­reux qui fa­vo­rise le con­tact entre les ar­tistes et les in­vi­tés, telle est l’idée pro­po­sée par le créa­teur et mise en place par Ma­rie-Thé­rèse Mi­chel, qui pro­meut des évé­ne­ments au­tour de l’art. C’est le cé­lèbre chef ni­çois Do­mi­nique Le Stanc qui a inau­gu­ré la for­mule au dé­but de ce mois.

La pro­chaine édi­tion des « Dî­ners d’ar­tistes » va se dé­cli­ner en deux soi­rées, sa­me­di 11 et di­manche 12 juillet à 20 heures. Elle s’in­ti­tule « Par­fums de ci­né­ma ».

« Le dî­ner se­ra pré­pa­ré par Fred, un chef ex­trê­me­ment créa­tif pour qui la cui­sine rime avec l’en­vie de par­ta­ger sa pas­sion de l’art gour­mand, de don­ner du plai­sir à ceux qui goûtent ses plats », ex­plique Erick Ifer­gan. « Pen­dant le re­pas pris dans les as­siettes en cé­ra­mique que j’ai des­si­nées, le té­nor Jo­seph Ganz et la so­pra­no Nao­ko Inoue pas­se­ront au­tour des tables pour in­ter­pré­ter des airs d’opé­ra a cap­pel­la et, à l’is­sue, nous nous re­trou­ve­rons au mi­lieu de la na­ture pour la pro­jec­tion de mon der­nier film Se­ven An­gels. »

« Le ci­né­ma est mon ADN de base », ex­plique Erick Ifer­gan, et c’est plus tar­di­ve­ment que je me suis mis à l’art. Ce long-mé­trage de 85 mi­nutes est un ma­ni­feste qui re­ven­dique la li­ber­té d’éla­bo­rer un pro­jet ar­tis­tique qui n’a pas d’ob­jet com­mer­cial. Il fait in­ter­ve­nir des chan­teurs et des dan­seurs qui évo­luent dans mon uni­vers ar­tis­tique dans une forme vi­suelle très tra­vaillée al­liant les ef­fets pour per­mettre au spec­ta­teur d’en­trer vé­ri­ta­ble­ment dans la pein­ture qui s’anime tout au long de l’oeuvre. »

Ces soi­rées exaltent donc tous les sens au car­re­four des images, des arts plas­tiques, de la gas­tro­no­mie et de l’oe­no­lo­gie.

Ré­si­dence au Théâtre de Grasse en sep­tembre

La vi­site de cette villa-mu­sée-ate­lier qu’Erick Ifer­gan a vou­lu éri­ger en une vé­ri­table oeuvre d’art tou­jours en mou­ve­ment, per­met d’ad­mi­rer ses fresques, ses sculp­tures mo­nu­men­tales, ses toiles grand for­mat, ses cé­ra­miques et ses cé­lèbres livres d’ar­tiste. Cette ex­pé­rience mul­ti- sen­so­rielle se pro­lon­ge­ra en sep­tembre par une ré­si­dence au théâtre de Grasse, qui mê­le­ra le ci­né­ma au spec­tacle vi­vant au gré des ta­bleaux dan­sés in­ven­tés par la cho­ré­graphe Eu­gé­nie An­drin en at­ten­dant la pré­sen­ta­tion du film dans de nom­breux fes­ti­vals de ci­né­ma, fes­ti­vals et mai­sons d’opé­ras.

Sa­me­di 11 et di­manche 12 juillet 2020 à 20 h, « Le Jar­din Par­fu­mé », 3 bis av. du Vieux Co­lom­bier à Grasse. Par­ti­ci­pa­tion : 160 € par per­sonne (bois­sons in­cluses). Rés. par email sur re­ser­va­tion@ri­vie­rar­te­vents.com ou par tél. au 06. 63.85.26.96.

 ?? (Pho­to PH. D.) ?? Erick Ifer­gan ac­cueille le pu­blic dans son uni­vers du «Jar­din Par­fu­mé ».
(Pho­to PH. D.) Erick Ifer­gan ac­cueille le pu­blic dans son uni­vers du «Jar­din Par­fu­mé ».

Newspapers in French

Newspapers from France