Nice-Matin (Cannes)

Le blocus russe menace de famine les pays pauvres

En Ukraine, « grenier de l’europe », les silos sont pleins à cause du blocus maritime ordonné par Poutine. Des millions de personnes dans le monde pourraient en subir les conséquenc­es.

-

IDe notre envoyé spécial en Ukraine, l ne faut pas rouler bien longtemps sur la route à quatre voies qui mène à l’est pour se rendre compte des dégâts. À peine passée la sortie de la capitale, apparaisse­nt les premiers immeubles brûlés dans les féroces combats qui devaient permettre il y a quatre mois au corps expédition­naire russe de prendre Kiev. Ils ont été empêchés par la résistance farouche des soldats ukrainiens. Hangars et hypermarch­és ne sont plus que des amas de tôles froissées détruits par les obus.

 ?? (Photos Patrick Forestier) ?? Yvan Mischtchen­ko, agriculteu­r ukrainien de Makariv, est inquiet pour ses récoltes. Il ignore complèteme­nt comment il réussira à les écouler. « Ce blocus risque de plonger des continents entiers dans le chaos. Autant que la guerre elle-même », affirme Léonid Kazachenko, président de la Confédérat­ion agricole ukrainienn­e.
(Photos Patrick Forestier) Yvan Mischtchen­ko, agriculteu­r ukrainien de Makariv, est inquiet pour ses récoltes. Il ignore complèteme­nt comment il réussira à les écouler. « Ce blocus risque de plonger des continents entiers dans le chaos. Autant que la guerre elle-même », affirme Léonid Kazachenko, président de la Confédérat­ion agricole ukrainienn­e.
 ?? ??
 ?? ??
 ?? ?? PATRICK FORESTIER
PATRICK FORESTIER

Newspapers in French

Newspapers from France