Nice-Matin (Cannes)

PLAN MARSHALL

-

Combien de sirènes devront-elles encore être déclenchée­s pour que l’on mesure l’urgence d’agir ? Alors que la pandémie de Covid-19 s’éloigne, que l’on retrouve un rythme plus classique, que l’on renoue des liens avec ses collègues après que le télétravai­l les avait défaits, le nombre d’arrêts de travail, lui, ne faiblit pas. Il n’a même jamais été aussi élevé, surtout concernant les jeunes. Même tendance pour la consommati­on d’anxiolytiq­ues, de somnifères… Déjà très élevée sur notre territoire, elle a encore progressé. Deux indicateur­s, parmi d’autres, d’une réalité irréfutabl­e : la santé mentale se dégrade. Et l’hexagone n’est pas seul concerné. « La souffrance est énorme » : ce sont les mots employés par L’OMS pour résumer son rapport mondial sur le sujet. L’institutio­n appelle tous les pays à investir davantage pour y remédier. Des milliers de milliards ont été dégagés pour faire face à la pandémie. Sauver le monde. Mais aucune nation ne survivra si elle ne se montre pas aussi « généreuse » pour sauver la santé mentale de ses citoyens. Le bien-être de chacun ne constituet-il pas le carburant de la prospérité et de l’harmonie d’une société ? À quand ce plan Marshall en faveur de la santé mentale, réclamé depuis des années déjà par ceux qui la côtoient chaque jour ?

Newspapers in French

Newspapers from France