Sale temps

Nice-Matin (Menton) - - Côte D’azur - de Thier­ry Prudhon

A sa fa­çon, Mat­teo Ren­zi (ou un en­tou­rage trop zé­lé) au­ra ren­du un hom­mage tra­gi­co­mique à Et­tore Sco­la, ce fouilleur ma­gni­fique du désen­chan­te­ment joyeux. « Nous vou­lions chan­ger le monde, mais le monde nous a chan­gés » , ad­met Ni­co­la, l’un des hé­ros de l’in­dé­mo­dable Nous nous sommes tant ai­més. Le pré­sident du Con­seil trans­al­pin n’au­rait pas dit mieux. Face à  mil­liards de contrats po­ten­tiels, ni l’at­ta­che­ment à une culture, ni le lé­gen­daire ma­chisme ita­lien n’au­ront pe­sé lourd. Ca­chées illi­co ces sta­tues dé­nu­dées qui, sup­pute-t- on, au­raient ar­ra­ché des cris de vierge ef­fa­rou­chée au ro­buste pré­sident ira­nien. Les cour­bettes consen­ties sur l’au­tel des af­faires sont vieilles comme la nu­di­té. Tant d’autres ont ven­du leur âme, dé­jà. La France y a pris sa part, en dra­guant de fa­çon in­dé­cente quan­ti­té de dic­ta­teurs. Il n’em­pêche : Ren­zi n’a guère fait rire. Et Sco­la est mort. Sale temps.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.