Yvos et Saint-Ra­phaël sous les ors de l’Em­pire

Le com­mis­saire-pri­seur va­rois sor­ti­ra son mar­teau du ti­roir le 13 fé­vrier pro­chain pour dé­bu­ter l’an­née par une belle vente clas­sique su­bli­mée d’une… jar­di­nière!

Nice-Matin (Menton) - - Art et enchères - THO­MAS MI­CHEL tmi­[email protected]­ce­ma­tin.fr

Pièce phare de la belle vente clas­sique mon­tée par Ar­naud Yvos (13 fé­vrier, à 14h30, à SaintRa­phaël), une jar­di­nière en aca­jou d’époque Em­pire im­merge les col­lec­tion­neurs dans une ère fas­tueuse de la dé­co­ra­tion in­té­rieure. L’Em­pire. Pé­riode d’opu­lence du dé­tail et du sa­voir-faire. De l’ébé­nis­te­rie. Du ta­lent de s’at­tri­buer les sym­boles de l’An­ti­qui­té gré­co-ro­maine et ma­rier leurs do­rures ci­se­lées avec la no­blesse na­tu­relle du bois. Un style au ser­vice d’une vé­ri­table phi­lo­so­phie de l’ar­ti­sa­nat vé­né­rée des nos­tal­giques du XIXe siècle et tout aus­si res­pec­tée des pro­fanes. Des ob­jets dont la beau­té prend le pas sur la fonc­tion­na­li­té au point, sou­vent, de brouiller les pistes. Comme cette jar­di­nière qui, de prime abord, n’en a que le nom… « La jar­di­nière meuble d’agré­ment et d’or­ne­ment par ex­cel­lence, comme les athé­niennes ou les pié­des­taux en­ri­chissent les in­té­rieurs par leur es­thé­tisme. À l’époque Em­pire, la jar­di­nière prend la forme d’une con­sole si elle est ados­sée à un mur ou d’un gué­ri­don si elle est des­ti­née à consti­tuer un élé­ment mo- bile à l’in­té­rieur d’une pièce » , rap­pelle le com­mis­saire-pri­seur Ar­naud Yvos.

« Ce que les ha­bits sont aux per­sonnes »

Plus lar­ge­ment, Per­cier et Fon­taine, deux grands ar­chi­tectes-dé­co­ra­teurs du consu­lat et de l’Em­pire, dé- fi­nissent ce de­si­gn d’an­tan. « La dé­co­ra­tion et le mo­bi­lier doivent être stric­te­ment su­bor­don­nés aux lois de l’ar­chi­tec­ture, dont le prin­cipe construc­tif doit être tou­jours vi­sible… La dé­co­ra­tion et l’ameu­ble­ment de­viennent aux mai­sons ce que les ha­bits sont aux per­sonnes. » Des créa­tions d’une fi­ni­tion par­faite, comme cette jar­di­nière, vont sor­tir des ate­liers pa­ri­siens dans le cadre de com­mandes pres­ti­gieu

ses du garde-meuble ou de riches com­man­di­taires, et contri­bue­ront ain­si à la ré­pu­ta­tion d’un style qui ne se dé­men­ti­ra ja­mais. « Il convient de rap­pro­cher cette jar­di­nière dans la veine des pro­duc­tions de Ja­cobDes­mal­ter, de la mai­son Li­gne­reux, puis Tho­mire-Du­terme ou en­core de Le­mar­chand » , conclut plein d’es­poir Ar­naud Yvos.

(©VarEn­chères)

Ex­cep­tion­nelle jar­di­nière at­tri­buée à Ja­cob Des­mal­ter. Aca­jou et bronze do­ré. Epoque Em­pire. H :  cm, Ø :  cm. Es­ti­ma­tion :  € . Im­por­tant car­tel et son cul- de-lampe en mar­que­te­rie Boulle. Mou­ve­ment par Du­pon­chel, Pa­ris. H : ...

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.