Un nau­frage col­lec­tif

Nice-Matin (Menton) - - Les Sports - MA­THIEU FAURE M. FAURE

Dif­fi­cile de trou­ver des sa­tis­fac­tions dans la fes­sée re­çue, hier, à An­gers. Fa­bio Coen­trao et Tié­moué Ba­kayo­ko ont par­ti­cu­liè­re­ment ra­té leur match

SU­BA­SIC : « Su­ba » a dû s’en­dor­mir avec un sa­cré mal de crâne car le Croate a été le seul Mo­né­gasque au ni­veau en re­pous­sant des ten­ta­tives de Ket­keo­phom­phone (14’), Ca­pelle (22’), Su­nu (37’). Mais au fi­nal il en prend trois dans la mu­sette, à chaque fois à bout por­tant. Sur le deuxième, il est pris à contre-pied et aban­don­né par sa dé­fense.

RAG­GI : on sait le Pi­rate gueu­lard, mais il perd son temps à s’en­gueu­ler avec l’ar­bitre de touche sur une faute non sif­flée sur Ber­nar­do, ou­bliant de se re­pla­cer, sur l’ac­tion qui suit, il n’est pas dans sa sur­face quand An­gers marque le troi­sième but. Une er­reur de dé­bu­tant qui ré­sume son match.

WAL­LACE : il était là pour ame­ner du peps et du muscle dans les duels aé­riens. On l’a sur­tout vu se faire man­ger par N’Doye et tous les at­ta­quants an­ge­vins. Un match en apnée pour lui. Dire qu’il res­tait sur ses meilleures sor­ties de­puis un mo­ment avant ce dé­pla­ce­ment. Dur re­tour sur terre.

R. CAR­VAL­HO : ca­pi­taine et doyen, il de­vait se col­ti­ner l’im­mense N’Doye dans les airs, pas un ca­deau. Comme sou­vent quand son équipe prend l’eau, il n’est ja­mais dans les mau­vais coups. L’ex­pé­rience.

COEN­TRAO : tou­jours aus­si fâ­ché avec le re­pla­ce­ment dé­fen­sif, il se fait sa­le­ment dé­bor­der par Trao­ré – un dé­fen­seur cen­tral - sur le deuxième but. Dé­fen­si­ve­ment, il a tout ra­té. Rem­pla­cé par Pa­sa­lic, quel­conque.

FA­BIN­HO : un bon bal­lon en pro­fon­deur pour Ber­nar­do (13’) mais pas plus, des pertes de balle et des fautes tech­niques in­ha­bi­tuelles pour lui. Néan­moins, le meilleur mo­né­gasque avec Su­ba­sic.

BA­KAYO­KO : ce­la fai­sait long­temps que le mi­lieu de ter­rain n’avait pas en­chaî­né trois matches de suite en cham­pion­nat dans la peau d’un ti­tu­laire (dé­cembre 2014). Pas cer­tain que ce­la se re­pro­duise de si­tôt vu sa pres­ta­tion an­ge­vine. Du dé­chet dans la passe en pre­mière pé­riode, une bonne frappe au re­tour des ves­tiaires (49’) avant de se noyer com­plè­te­ment… ra­tant ab­so­lu­ment tout. On avait presque de la peine pour lui.

B. SIL­VA : il a re­trou­vé du jus même s’il manque un face-à-face avec Le­tel­lier sur un amour d’ou­ver­ture de Fa­bin­ho qui au­rait pu lan­cer le match au­tre­ment (13’). Plus dis­cret par la suite, for­cé­ment. Bien ca­dré par la dé­fense an­ge­vine. Rem­pla­cé par Chaï­bi.

MOU­TIN­HO : on l’a cher­ché pen­dant long­temps car il n’a ja­mais réus­si à mettre les siens dans le sens de la marche. On a fi­ni par le trou­ver lors de sa sor­tie de ter­rain, rem­pla­cé par Va­gner Love pour ses dé­buts en Ligue 1. Il n’a pas si­gné pour ça, c’est une cer­ti­tude.

H. COS­TA :

le Por­tu­gais n’a ja-

LES NOTES

mais réus­si à prendre son cou­loir ni à se mon­trer me­na­çant à l’ex­cep­tion de cette frappe sur Le­tel­lier (47’). Il a fait acte de pré­sence.

CAR­RILLO : au­teur d’un bon match contre Tou­louse, l’at­ta­quant n’a pas eu la même réus­site face au pro­mu. Sur l’ou­ver­ture du score, il se fait bou­ger dans les airs par Tho­mas. A son cré­dit, il est in­té­res­sant dans son jeu de re­mise, dos au but, et une belle re­prise à bout por­tant dé­tour­née par Le­tel­lier (71’). Il doit se dire qu’il est mau­dit. « On passe à cô­té de notre match tout sim­ple­ment. On avait la balle, on a eu des oc­ca­sions en dé­but de match mais on a ra­té le coche et der­rière, sur coups de pied ar­rê­tés, on a pris un but. C’était leur point fort, on le sa­vait. Ça leur a réus­si. Il faut vite ou­blier ce match, on ne doit pas prendre -  à An­gers, mais leur vic­toire est mé­ri­tée. Il faut vite re­bon­dir contre Bas­tia, on a la chance de re­jouer dès mar­di, il faut en pro­fi­ter » .

AAnnd­dr­reeaa RRaaggg­gii :: « Un mau­vais match de notre part. Je veux très vite me pro­je­ter sur le match de Bas­tia pour ou­blier. On est en­core deuxième de Ligue , c’est la chose la plus im­por­tante. Ce qu’il s’est pas­sé ? An­gers a mieux joué que nous. On va dire que c’est un ac­ci­dent. Vite ou­blier et bas­cu­ler sur Bas­tia et Nice. Les bles­sés ne comptent pas, on avait une équipe com­pé­ti­tive».

DDaan­nii­j­jeell SSuub­baas­siicc :: « On a ra­té notre match, com­plè­te­ment. Mais il ne faut rien lâ­cher, ce n’est pas grave. On doit ga­gner mar­di à tout prix. An­gers, je connais, je suis dé­jà ve­nu deux fois ici en Ligue , on sait que sur phases ar­rê­tées ils sont so­lides et ça m’énerve en­core plus. Sur les deux pre­miers buts, on joue de mal­chance aus­si, avec une frappe dé­tour­née et un centre contré, mais on a ou­blié de bien dé­fendre ». SSt­téép­ph­haan­nee MMoouul­liinn ((eennt­tr­raaîîn­neeuurr dd’’AAnng­geerrss)) :: « On avait à coeur de faire un gros match, face à une équipe qui était sur une belle dy­na­mique. Ce qui re­hausse notre per­for­mance. On n’avait pas très bien vé­cu notre claque à Pa­ris mal­gré ce que l’on peut dire, on a donc très bien pré­pa­ré ce match. Et ce soir, je suis fier de mon équipe. On a tout vu : on a bien dé­fen­du, bien uti­li­sé le bal­lon, bien com­bi­né, c’est presque le match par­fait pour nous. Ce soir, tout a fonc­tion­né contre une équipe qui est deuxième et qui l’est tou­jours. J’ai pris un plai­sir in­croyable à re­gar­der ce match.»

Cheikh N’Doye a ter­ras­sé la dé­fense mo­né­gasque. SU­BA­SIC............. RAG­GI................. CAR­VAL­HO.......... WAL­LACE............. COEN­TRAO........ FA­BIN­HO........... BA­KAYO­KO......... B. SIL­VA............... MOU­TIN­HO........... H.COS­TA.................

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.