Quand tout va bien...

In­vain­cus de­puis cinq ren­dez-vous en cham­pion­nat, les Ai­glons s’ap­puie­ront sur une bonne dy­na­mique pour af­fron­ter un ad­ver­saire et une pe­louse dif­fi­ciles

Nice-Matin (Menton) - - Les Sports - WILLIAM HUMBERSET

Nice n’est plus sur le po­dium, ce ma­tin. Mo­na­co s’est sè­che­ment in­cli­né à An­gers, le SCO a donc re­lé­gué le Gym au qua­trième rang. Claude Puel et ses hommes ré­pé­te­ront que c’est anec­do­tique et que seul le nombre de points compte. Certes, mais reste que la contre-per­for­mance du voi­sin asé­miste offre l’op­por­tu­ni­té aux Ai­glons d’at­teindre le som­met de la Ligue 1. Der­rière le fu­tur cham­pion pa­ri­sien, l’OGC Nice pour­rait se re­trou­ver aux com­mandes du pe­lo­ton des pour­sui­vants. Par­fum éphé­mère mais tel­le­ment bon. Fi­nal par­fait d’un mois de jan­vier jus­qu’à pré­sent bien né­go­cié. Mal­gré une deuxième sor­tie de route en Coupe (contre Rennes aux tirs au but), Nice a ac­cé­lé­ré en cham­pion­nat. In­vain­cus de­puis cinq matchs et la ré­cep­tion du PSG (0-3), les co­équi­piers de Le Mar­chand res­tent sur leur meilleure sé­rie avant d’abor­der trois matchs en une se­maine. « C’est une sé­rie com­pli­quée, avoue le dé­fen­seur ni­çois. C’est un pur plai­sir que de jouer le haut de ta­bleau. Puis cette fa­çon de jouer... c’est un ré­gal! » Sauf que...

La pe­louse, source d’in­quié­tude

Les deux pro­chains ren­dez­vous, à Caen puis contre Tou­louse (mer­cre­di, 19 h à l’Al­lianz), ont un point com­mun : les condi­tions de jeu s’an­noncent dé­lé­tères. Chan­gée après les Jeux équestres mon­diaux de 2014, la pe­louse de Mi­chel d’Or­na­no se dé­robe sous les ap­puis, tan­dis que la pluie s’abat de­puis hier sur la Nor­man­die. Et mer­cre­di, il fau­dra gé­rer le pas­sage des rug­by­men tou­lon­nais à l’Al­lianz... « Il fau­dra être en ca­pa­ci­té de s’adap­ter, mais je suis in­quiet, a avoué Claude Puel, no­tam­ment concer­nant la ren­contre à do­mi­cile. Pour une équipe joueuse, ça ra­joute des touches de balle sup­plé­men­taires, ça ra­len­tit le jeu et per­met sur­tout à l’équipe ad­verse de confir­mer son jeu dans des blocs dé­fen­sifs très denses, qui laissent très peu d’op­por­tu­ni­tés tout en cher­chant à ex­ploi­ter le moindre contre. » Mais ce Gym a mon­tré des dis­po­si­tions à se battre contre les vents contraires. Les bles­sures, les pe­nal­tys ré­pé­tés en fa­veur de l’ad­ver­saire, les ouvertures du score concé­dées... Une force de ca­rac­tère à faire va­loir dans une se­maine qui pour­rait prendre des al­lures de tour­nant. Caen reste sur trois dé­faites et un nul à la mai­son en L1, mais aus­si à trois points des Ni­çois. Après An­gers et Lo­rient, Nice peut dis­tan­cer un ac­tuel can­di­dat au haut de ta­bleau. Et faut-il rap­pe­ler que la se­maine s’achè­ve­ra sa- me­di pro­chain au Louis II? Re­trou­ver Nice et Mo­na­co sur le po­dium pour un der­by, on ne l’a plus vu de­puis 38 ans. Avec l’avè­ne­ment des nou­veaux ac­tion­naires, on ne peut pas s’em­pê­cher de pen­ser que jan­vier est le bon mois pour écrire le dé­but d’une belle his­toire.

Après An­gers et Lo­rient, Nice et Ha­tem Ben Ar­fa peuvent dis­tan­cer un ac­tuel can­di­dat au haut de ta­bleau. (Pho­to Sé­bas­tien Botella)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.