Clan­des­tins et pas­seurs ar­rê­tés

Les fonc­tion­naires de po­lice fran­çais et ita­liens ont ar­rê­té un groupe de mi­grants, dans la nuit de jeu­di à ven­dre­di, ain­si que leurs pas­seurs, au ni­veau du car­re­four Saint-Ger­vais, près de Sos­pel

Nice-Matin (Menton) - - Menton - MA­RINE LECAQUE mle­caque@ni­ce­ma­tin.fr

Les po­lices ita­lienne et fran­çaise ont réus­si jeu­di soir un beau coup de fi­let. Elles ont ar­rê­té, un peu avant mi­nuit, un four­gon trans­por­tant plus d’une di­zaine de mi­grants. Femmes, hommes et en­fants, tous ori­gi­naires du Magh­reb et de la corne de l’Afrique, étaient en­tas­sés à l’ar­rière du vé­hi­cule. Ils ont été stop­pés dans leur course un peu avant la com­mune de Sos­pel.

Co­opé­ra­tion fran­co-ita­lienne

Cô­té fran­çais, la po­lice aux fron­tières (PAF), les gen­darmes mo­biles et les CRS ont l’ha­bi­tude de sur­veiller les al­lées et ve­nues. Ce­la fait dé­jà quelque temps que les en­quê­teurs tra­vaillent en col­la­bo­ra­tion avec l’Ita­lie pour ob­ser­ver le ma­nège des pas­seurs. L’uni­té ju­di­ciaire du Ser­vice de po­lice aux fron­tières ter­ri­to­rial (SPAFT) de Menton et l’uni­té ju­di­ciaire de la Po­li­zia di Sta­to de Vin­ti­mille ont mon­té une opé­ra­tion conjointe dite « Uni­té mixte ju­di­ciaire ». Dans le cadre de cette col­la­bo­ra­tion, trois équi­pages pa­na­chés de po­li­ciers fran­çais et ita­liens en ci­vil et vé­hi­cules ba­na­li­sés étaient à la ma­noeuvre jeu­di soir. Lors de ces opé­ra­tions conjointes, ils sont sou­vent ame­nés à pa­trouiller aux abords de la gare de Vin­ti­mille. Grâce à cette sur­veillance in­ten­sive de la fron­tière, ils ont pu ob­ser­ver des ra­bat­teurs em­bar­quer un groupe de mi­grants à l’in­té­rieur du ca­mion des pas­seurs. L’uti­li­taire était de­van­cé par une voi­ture « ou­vreuse », pour être pré­ve­nu à temps de la pré­sence de po­li­ciers. Le four­gon Fiat Du­ca­to et la pe­tite ca­mion­nette Fiat Fio­ri­no sont par­tis de Vin­ti­mille en di­rec­tion de la France. En rai­son de l’im­por­tance du dis­po­si­tif de sur­veillance et de contrôle mis en place au poste fron­tière de PontSaint-Lu­do­vic, à Menton, et sur l’A8 à La Tur­bie et aux sor­ties 58 et 59, les pas­seurs ont choi­si d’em­prun­ter la val­lée de la Roya. Sans sa­voir que de­puis leur dé­part d’Ita­lie, ils étaient fi­lés par les en­quê­teurs fran­çais et ita­liens.

 eu­ros par tête

Une voi­ture ba­na­li­sée de la po­lice a en­suite de­van­cé le convoi pour pou­voir pro­cé­der à l’in­ter­pel­la­tion. C’est fi­na­le­ment près de Sos­pel que tout s’est ter­mi­né. La tran­sac­tion était de 100 € par tête : 50 € au dé­part et le reste une fois ar­ri­vé à la gare de Nice, leur des­ti­na­tion fi­nale. Trois pas­seurs, en pos­ses­sion de 1 700 € en li­quide, ont été in­ter­pel­lés. Leurs vé­hi­cules ont été sai­sis. Le chauf­feur du Du­ca­to avait dé­jà été ar­rê­té la se­maine der­nière, soup­çon­né de com­pli­ci­té dans une af­faire si­mi­laire et avait été lais­sé libre par le ma­gis­trat. Les trois hommes ont été pla­cés en garde à vue et en­ten­dus dans les lo­caux de l’uni­té ju­di­ciaire. Ils ont été dé­fé­rés au par­quet dans la ma­ti­née. Les mi­grants, quant à eux, ont fait l’ob­jet d’une non-ad­mis­sion sur le ter­ri­toire na­tio­nal.

(DR)

Les mi­grants ont été re­trou­vés en­tas­sés à l’ar­rière du four­gon.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.