Un Grand Prix élec­trique pour juin ?

L’or­ga­ni­sa­tion du Grand Prix élec­trique de Mos­cou, le 4 juin, est qua­si­ment com­pro­mise For­mu­la E cherche une so­lu­tion de re­pli dans l’ur­gence. Le sa­lut pour­rait ve­nir de la Prin­ci­pau­té

Nice-Matin (Menton) - - Menton - ARNAULT CO­HEN aco­hen@ni­ce­ma­tin.fr

Les or­ga­ni­sa­teurs du cham­pion­nat de For­mu­la E (For­mule élec­trique) ont un pro­blème. Ils ne le disent pas en­core of­fi­ciel­le­ment mais ils ont un gros clou plan­té dans le pneu. La te­nue du eP­rix de Mos­cou, pré­vue le sa­me­di 4 juin pro­chain, est qua­si­ment com­pro­mise. Ou­ver­te­ment, ils ne confessent qu’une in­cer­ti­tude: « Pour le mo­ment, le eP­rix de Mos­cou n’est pas an­nu­lé. Nous at­ten­dons un feu vert de la Ville au su­jet de cer­taines ga­ran­ties d’ordre lo­gis­tique. » Se­lon nos sources, le feu ne de­vrait ja­mais pas­ser au vert. Sur­tout à un mois de l’épreuve au­to­mo­bile qui, rap­pe­lons-le, à la par­ti­cu­la­ri­té de se dé­rou­ler en mi­lieu ur­bain. Pour évi­ter une sor­tie de route, en l’oc­cur­rence un cham­pion­nat am­pu­té d’une épreuve, For­mu­la E ré­flé­chit à une so­lu­tion de se­cours. Un lieu où ra­pa­trier le eP­rix mos­co­vite à la der­nière mi­nute.

Tous les che­mins mènent à Mo­na­co

« Nous étu­dions des al­ter­na­tives », in­dique un porte-pa­role de For­mu­la E. L’une d’elles, si ce n’est la plus sé­rieuse, est mo­né­gasque. Sur le pa­pier, l’hy­po­thèse est ef­fec­ti­ve­ment sé­dui­sante. Comme le Grand Prix de For­mule 1 de Mo­na­co se dé­roule le di­manche pré­cé­dent, toute l’in­fra­struc­ture est dé­jà en place. Les tri­bunes sont mon­tées, le cir­cuit est tra­cé, ba­li­sé et pro­té­gé. Et sur­tout, Mo­na­co a dé­jà ac­cueilli une épreuve de ce cham­pion­nat l’an der­nier. Le sa­voir-faire est in­dis­cu­table. Les or­ga­ni­sa­teurs du cham­pion­nat de For­mule élec­trique ont vite re­le­vé l’op­por­tu­ni­té. Hier, ils s’en ca­chaient en­core: « Je ne peux pas com­men­ter les al­ter­na­tives ni don­ner de noms. » Mais il est ai­sé de lire entre les lignes du porte-pa­role de For­mu­la E: « Pour mettre en place un cir­cuit en ville en res­tant dans les dates pré­vues, les op­tions sont très li­mi­tées. Il faut que ce soit fai­sable en terme de lo­gis­tique et nous de­vrons res­ter en Eu­rope. » En cher­chant bien, ce­la ne peut être que Mo­na­co. Se­lon nos sources, les dis­cus­sions sont bien en­ga­gées même s’il reste un cer­tain nombre d’obs­tacles à le­ver. Le plus im­por­tant concerne le Jum­ping in­ter­na­tio­nal de Monte-Car­lo qui se tient du 24 au 26 juin sur le port Her­cule. Le temps de dé­mon­tage des ins­tal­la­tions du Grand Prix est, a prio­ri , in­com­pa­tible avec le dé­lai né­ces­saire pour réa­li­ser le mon­tage du concours équestre. Mais une so­lu­tion pour­rait être trou­vée. Lors du der­nier eP­rix, qui s’est dé­rou­lé sa­me­di 23 avril à Pa­ris, le pa­tron de For­mu­la E, Ale­jan­dro Agag, a de­man­dé au prince Al­bert II d’ac­cueillir le eP­rix du 4 juin. Le sou­ve­rain au­rait don­né son ac­cord de prin­cipe.

L’an der­nier, des bo­lides élec­triques ont dis­pu­té un Grand Prix sur le cir­cuit mo­né­gasque. Bis re­pe­ti­ta dans un mois ? (Pho­to Jean-Fran­çois Ot­to­nel­lo)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.