Il uti­li­sait le «Dark Web» pour se ca­cher

Nice-Matin (Menton) - - Côte D’azur -

Les clients n’étaient semble-t-il pas durs à trou­ver. Ils se­raient au mi­ni­mum un millier et risquent d’avoir quelques en­nuis avec la jus­tice. Le com­mis­saire di­vi­sion­naire Ju­lien Gen­tile, res­pon­sable de l’Of­fice cen­tral pour la ré­pres­sion de l’im­mi­gra­tion ir­ré­gu­lière et de l’em­ploi d’étran­gers sans titre (Ocriest), a en ef­fet af­fir­mé que tout se­rait mis en oeuvre pour les iden­ti­fier. « Pre­fec­tor » avait pour­tant ten­té de brouiller les pistes. Non sans suc­cès pen­dant quelques mois. Pour par­ve­nir à ses fins, il plon­geait dans les ar­canes du « Dark Web ». « Le Web sombre », ou « Web pro­fond » est un uni­vers en ligne qui n’est pas ac­ces­sible aux mo­teurs de re­cherche tra­di­tion­nels. Il re­pré­sen­te­rait  % de la mé­moire glo­bale du Net, le res­tant étant l’in­ter­net que nous connais­sons tous. Les uti­li­sa­teurs y sont in­tra­câbles grâce à l’uti­li­sa­tion de lo­gi­ciels comme Tor (The Onion Rou­ter). Mais at­ten­tion, même avec ce lo­gi­ciel, im­pos­sible de na­vi­guer sim­ple­ment. Il faut ren­trer l’adresse pré­cise du site re­cher­ché. Et là, seuls les ini­tiés, via des ré­seaux pri­vés, s’échangent ce type d’adresses sur les­quelles on peut ache­ter de la drogue, des armes, des faux pa­piers. Les tran­sac­tions se font avec la mon­naie vir­tuelle, le bit­coin. Qui fré­quente le «Dark Web» ? Par­fois des dis­si­dents op­pri­més dans leur pays d’ori­gine. Mais aus­si des tra­fi­quants d’armes, des pé­do­philes, des cri­mi­nels de tous poils et des faus­saires comme « Pre­fec­tor ». Na­bil M. sur­fait mas­qué grâce au ca­mou­flage de son adresse IP, adresse qui per­met nor­ma­le­ment de tra­cer tout or­di­na­teur. Ce qui ex­plique le temps ex­cep­tion­nel­le­ment long dont les en­quê­teurs au­ront eu be­soin avant de réus­sir à l’iden­ti­fier. Et de mettre fin à ses ac­ti­vi­tés. Pour de vrai.

« Faus­saire pro », c’est avec cet in­ti­tu­lé que dé­bute la vi­déo mise en ligne par « Pre­fec­tor ». (DR)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.