Iron­man 70.3 à Nice : un an avant les Mon­diaux...

Quatre se­maines avant Ha­waï, et un an avant d’ac­cueillir les cham­pion­nats du monde de la dis­tance, la 1re édi­tion de ce “half iron­man” est sur­tout, pour beau­coup, l’oc­ca­sion de se tes­ter

Nice-Matin (Nice Littoral et Vallées) - - La Une - PHI­LIPPE HERBET

Une conf’ de presse reste une conf’ de presse. Mais quand les ques­tions se font un peu plus “tech­niques”, quand les ré­ponses fusent sans dé­ver­rouiller le cer­veau, avouonsle, hum­ble­ment, on dé­croche vite. Car à vrai dire, sa­voir avec quel type d’en­gin nos tri­ath­lètes s’en­ga­ge­ront sur le par­cours vé­lo peut ren­sei­gner (voire in­tri­guer) les quelques “afi­cio­na­dos” pré­sents hier dans les sa­lons du Ne­gres­co, mais nous laisse, nous, quelque peu dans la per­plexi­té... Ce qui est cer­tain, en re­vanche, c’est que pour cette pre­mière édi­tion du half-iron­man de Nice (1,9 ki­lo­mètre de na­ta­tion, 90 ki­lo­mètres de vé­lo et de 21,1 ki­lo­mètres de course à pied au pro­gramme...), le pla­teau qu’a dé­go­té Yves Cor­dier - l’un des pion­niers du triath­lon en France, et comme tout le monde le sait, or­ga­ni­sa­teur hors pair (bien épau­lé qu’il est par toute son équipe) vaut son pe­sant de ca­ca­huètes.

Tous (très) am­bi­tieux

Tout ce que ce sport compte de stars (ou presque…) s’est en ef­fet don­né ren­dez-vous à Nice, ce di­manche, pour y dis­pu­ter une épreuve qui, né­ces­sai­re­ment, de­vrait per­mettre au plus grand nombre de se do­ter de quelques ré­fé­rences. Parce qu’elle se­ra, no­tam­ment, la der­nière oc­ca­sion de se tes­ter avant les cham­pion­nats du monde (full dis­tance) d’Ha­waï. Un ren­dez-vous my­thique pour les connais­seurs, in­con­tour­nable pour les prin­ci­paux concer­nés, que Fre­de­rik Van Lierde abor­de­ra d’ailleurs pour la 11e fois de sa car­rière (il y a été sa­cré en 2013). Et dont le Belge, gran­dis­sime fa­vo­ri ce ma­tin, a, de nou­veau, fait une prio­ri­té. Même en­vie af­fi­chée par Ro­dolphe Von Berg (qui a d’ailleurs le même coach que son aî­né), mais qui, s’il a vi­si­ble­ment fran­chi un cap cette sai­son, dit pour­tant ne pas avoir plus de pres­sion que ce­la. «J’étais en Afrique du Sud, il y a deux se­maines, pour le Mon­dial, et c’était un autre contexte. Là, c’est à la mai­son, sur mes ter­rains d’en­traî­ne­ment, et pour moi, l’ob­jec­tif, ce sont ces cham­pion­nats du monde 70.3 qui au­ront lieu l’an pro­chain, ici, à Nice…» Du cô­té des filles, le re­tour à la com­pé­ti­tion de Jeanne Col­longe, après avoir don­né nais­sance à sa fille, est évi­dem­ment (très) at­ten­du. «Ce que j’at­tends, c’est sur­tout de re­trou­ver le plai­sir et de pro­gres­ser à chaque course» a confié la jeune ma­man. Mais Ma­non Ge­nêt est éga­le­ment tout au­tant dé­ter­mi­née à faire le show au­jourd’hui, entre la Prom’ et le cir­cuit tra­cé dans l’ar­rière-pays, pour ce qui est de la par­tie vé­lo. Et elle ne se­ra pas la seule, du reste. Parce qu’à l’évi­dence, cette pre­mière édi­tion a - dé­jà - re­cueilli les suf­frages du plus grand nombre…

Au­jourd’hui

Pre­miers dé­parts à 7 heures, de la plage du Cen­te­naire.

(Pho­tos Ph.H.)

Yves Cor­dier (en haut, au centre) et ses équipes per­mettent aux tri­ath­lètes (entre autres, Ro­dolphe Von Berg, Fre­de­rik Van Lierde, et An­tho­ny Costes - en bas, à gauche - Jeanne Col­longe et Ma­non Ge­nêt - à droite), l’op­por­tu­ni­té de se jau­ger avant d’abor­der d’autres échéances.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.