Mo­na­co, pas

Dans la dou­leur mais avec beau­coup de so­li­da­ri­té, Mo­na­co a ra­me­né un point de son dé­pla­ce­ment à Tou­louse. De quoi es­pé­rer avant Ma­drid, mar­di

Nice-Matin (Nice Littoral et Vallées) - - Sports -

Il y a quelques se­maines, Mo­na­co au­rait per­du dans les der­nières se­condes cette ren­contre de Ligue 1. Comme elle l’avait fait à Bor­deaux, puis à do­mi­cile contre Mar­seille. Au fi­nal, ce point ra­me­né de Tou­louse a un meilleur goût en bouche que ce­lui de l’an pas­sé. Parce qu’il pousse à l’op­ti­misme. Lé­ger op­ti­misme, soyons clairs. Mais quand même. Car il faut re­pla­cer cette pres­ta­tion dans le contexte mo­né­gasque ac­tuel.

Fal­cao est res­té à l’hô­tel

Au dé­bat sur le re­cru­te­ment ju­vé­nile et in­ten­sif de cette sai­son, le énième, est ve­nu se ra­jou­ter l’ab­sence des joueurs cadres sur bles­sures. Et ça, pour le coup, c’est quand même la faute à pas de chance. Dé­jà dans le dur avec une seule vic­toire cette sai­son, Mo­na­co s’était com­pli­qué la tâche avant même le coup d’en­voi suite au for­fait de der­nière mi­nute de Ra­da­mel Fal­cao, rat­tra­pé par une gas­tro ven­dre­di soir. Ma­lade, le Co­lom­bien est res­té à l’hô­tel. A trois jours de la ve­nue de l’At­lé­ti­co Ma­drid, les Mo­né­gasques au­raient pré­fé­ré une meilleure nou­velle, même si Leo­nar­do Jar­dim s’est mon­tré op­ti­miste quant aux chances qu’il a de jouer en Ligue des cham­pions dès cette se­maine. Pour dire à quel point l’ef­fec­tif est en ten­sion, le coach por­tu­gais a de­man­dé au jeune Wil­son

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.