Le­vier nu­mé­rique : « les ou­tils qui vont per­mettre de co­or­don­ner le plus ef­fi­ca­ce­ment »

Nice-Matin (Nice Littoral et Vallées) - - Santé -

Le Dr Jean-Marc Be­re­der, chef de pôle au CHU de Nice, pointe la ques­tion cen­trale du nu­mé­rique et les dif­fi­cul­tés liées aux ou­tils : «Ilya un pre­mier pé­ché ori­gi­nel : c’est le fait d’avoir ra­té l’in­ter­opé­ra­bi­li­té dans les an­nées . C’est-à-dire que les lo­gi­ciels des dif­fé­rents fa­bri­cants ne sont pas com­pa­tibles entre eux, ce qui com­plique la trans­mis­sion de don­nées.» Et il

alerte : « On a un sys­tème qui évo­lue de ma­nière ex­po­nen­tielle; on est noyé dans une masse de don­nées qui de­vraient être uti­li­sées ou uti­li­sables mais qui ne le sont pas pour dif­fé­rentes rai­sons, par­mi les­quelles l’ab­sence d’in­ter­opé­ra­bi­li­té. On ne manque pas d’ou­tils en réa­li­té, on manque d’ou­tils stan­dar­di­sés, de socle com­mun. C’est aux pou­voirs pu­blics d’éta­blir au­jourd’hui des lignes de conduite éthiques, des la­bel­li­sa­tions et cer­ti­fi­ca­tions pour pou­voir ho­mo­gé­néi­ser tout ce­la.» Le Dr Eric Fran­çois on­co­logue au CAL, constate que «nous sommes dans une pé­riode un peu char­nière : on est pas­sé de peu de nu­mé­rique à beau­coup de nu­mé­rique sans avoir l’or­ga­ni­sa­tion qui suit. Le pro­blème, c’est l’ac­cu­mu­la­tion d’in­for­ma­tions si chaque pro­fes­sion­nel de san­té en consigne. Il fau­dra alors des ré­gu­la­teurs pour stra­ti­fier les in­for­ma­tions pour que les dos­siers soient uti­li­sables.» Le Dr Laurent Sac­co­ma­no dresse le même bi­lan: « On pèche sur la for­ma­li­sa­tion, c’est-àdire sur les ou­tils qui vont per­mettre de cor­don­ner le plus ef­fi­ca­ce­ment. C’est là-des­sus qu’il va fal­loir tra­vailler. Il fau­dra flé­cher, or­ga­ni­ser les fi­lières et flui­di­fier les échanges d’in­for­ma­tions. Ce­la ne pour­ra pas se faire si le dos­sier mé­di­cal par­ta­gé ne fonc­tionne pas. Il doit en­trer en ser­vice mais pour l’ins­tant ce n’est qu’une co­quille vide.» Eric Fran­çois prend un exemple pro­bant : «En can­cé­ro­lo­gie, on uti­lise par­fois des ap­plis qui per­mettent au pa­tient d’en­voyer di­rec­te­ment des in­for­ma­tions sur son quo­ti­dien à son mé­de­cin. Il fau­dra donc que les dos­siers mé­di­caux hos­pi­ta­liers soient ou­verts sur les mé­de­cins de ville.»

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.