Une in­ven­tion pour contrer les inon­da­tions

Elle s’ap­pelle F-Reg et fait par­tie de la pé­pi­nière d’en­tre­prises de la Mé­tro­pole. Son ob­jec­tif : em­pê­cher les dé­bor­de­ments en ins­tal­lant des vannes dans les ré­seaux d’assainissement

Nice-Matin (Nice Littoral et Vallées) - - La Une - CÉ­LIA MALLECK cmal­[email protected]­ce­ma­tin.fr

F-Reg. C’est le nom de cette start-up ni­çoise qui évo­lue, en taupe, dans les ré­seaux d’eaux usées. Avec une ins­tal­la­tion qu’elle a mise au point afin de lut­ter contre les inon­da­tions en mi­lieu ur­bain. Son sys­tème re­pose sur un prin­cipe simple : la ges­tion des flux. Un contrôle que le di­rec­teur tech­nique, Thier­ry Cour­bon, dé­taille : « On va po­ser des vannes dans les conduites d’assainissement pour maî­tri­ser le dé­bit à la ma­nière d’un bas­sin de ré­ten­tion. » Les ca­na­li­sa­tions de­viennent donc des es­paces de sto­ckage. Les vannes s’ouvrent en fonc­tion de la pres­sion de l’eau et ré­gulent le flux dans les ca­na­li­sa­tions. Ce qui per­met d’évi­ter l’ac­cu­mu­la­tion. Et donc, les dé­bor­de­ments. « Tout ar­rive au même en­droit, au même mo­ment ,ex­pose le di­rec­teur gé­né­ral, Em­ma­nuel Cu­ri­nier. Un peu comme un car­re­four à feu. Si on ne ré­gule pas le flux, ça crée des bou­chons. »

Vanne sur me­sure

Ce constat, il l’a fait sur le ter­rain. En tant qu’in­gé­nieur en hy­drau­lique ur­baine. En 2011, il dé­pose le bre­vet. En 2014, il fonde la start-up FReg avec Thier­ry Cour­bon, ex­ploi­tant de ré­seaux. C’est à An­tibes que les deux hommes – l’un Bio­tois, l’autre An­ti­bois – se ren­contrent et dé­cident de lan­cer leur pro­duit sur le mar­ché. Pour ce­la, ils font ap­pel à trois col­la­bo­ra­teurs. Un char­gé d’études, Ay­me­ric Fran­çois, un con­cep­teur, Pas­cal Lan­çon, et un tech­ni­co-com­mer­cial, Si­mon La­vaine. Tous les cinq ont ins­tal­lé leur bu­reau dans les lo­caux de la pé­pi­nière d’en­tre­prises Nice Côte d’Azur. Au coeur de l’Éco-val­lée, ils des­sinent les plans de leurs vannes à par­tir des me­sures faites sur le ter­rain à l’aide d’un ap­pa­reil 3D. En­suite, ils réa­lisent la concep­tion et en­voient les des­sins à Dé­coupe La­ser à Saint-An­dré-de-la-Roche. L’en­tre­prise fa­brique les pièces en inox ma­rin et les ren­voie au siège de F-Reg, bou­le­vard Si­mone-Veil. C’est en­suite que l’équipe les as­semble, soit dans leur bu­reau, soit di­rec­te­ment dans les conduites. Pour la réa­li­sa­tion des pièces, il faut comp­ter trois mois en­vi­ron. Pour l’ins­tal­la­tion, quatre heures.

À Nice et Beau­lieu

Dé­but no­vembre, ils ont ins­tal­lé une vanne au ni­veau du pont Alexandre-III, sur le Var. En amont de la sta­tion d’épu­ra­tion de Cap 3 000 pour évi­ter les dé­bor­de­ments mais aus­si la pol­lu­tion. « Les ré­seaux datent de 1950, 1980, re­late Em­ma­nuel Cu­ri­nier. De­puis, il y a eu une ex­ten­sion ur­baine. Ils sont sous­di­men­sion­nés. Quand il y a de fortes pluies, les ca­na­li­sa­tions d’assainissement dé­bordent et se dé­versent dans la mer. Notre ob­jec­tif est de te­nir les pluies dans les ré­seaux exis­tants. » Car c’est la deuxième in­no­va­tion pro­po­sée par cette start-up. L’avan­tage pour les col­lec­ti­vi­tés, avance Thier­ry Cour­bon, le co­fon­da­teur, c’est qu’en « uti­li­sant l’es­pace sous la voi­rie, on fait des éco­no­mies sur le fon­cier. On n’a pas be­soin d’em­prise sup­plé­men­taire, ni de tra­vaux puis­qu’on passe par les bouches d’égouts ». Moins de tra­vaux, donc moins de coût. L’en­tre­prise as­sure of­frir une ré­duc­tion de 40% par rap­port à un bas­sin de ré­ten­tion clas­sique. Et, sur­tout, un sys­tème au­to­nome équi­pé d’un cap­teur élec­tro-ma­gné­tique pour in­di­quer l’état de la vanne (ou­verte ou fer­mée). Cette tech­no­lo­gie, Nice mais aus­si Beau­lieu-sur-Mer, qui de­vrait être équi­pée de trois vannes dans les pro­chains mois, en pro­fitent. Et, au­de­là de la Mé­tro­pole ni­çoise, Mar­seille, Gre­noble, Dax et Bruxelles ac­cueillent les vannes F-Reg. Une start-up pas­sée de l’ombre à la lu­mière.

(Pho­to C. M.)

Leur tech­no­lo­gie per­met de « maî­tri­ser le dé­bit à la ma­nière d’un bas­sin de ré­ten­tion».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.