Des tra­jets re­pen­sés

L’épure du ré­seau rou­tier re­vu avec la ligne 2 du tram avait été des­si­née cet été. Des lignes et des ho­raires sont en cours d’évo­lu­tion avant la pré­sen­ta­tion aux co­mi­tés de quar­tier

Nice-Matin (Nice Littoral et Vallées) - - La Une - R.D.

Un ré­seau de trans­port ni ne se mo­di­fie, ni ne se ré­équi­libre si fa­ci­le­ment. Bous­cu­lée par l’ar­ri­vée de la ligne 2 en juin pro­chain jus­qu’au centre-ville, Ligne d’Azur a po­sé un pre­mier sché­ma de ré­or­ga­ni­sa­tion dès l’été 2018. De­puis, il a été re­ma­nié et est tou­jours en cours d’évo­lu­tion. Le pro­chain point d’étape a été fixé à fé­vrier, avec la pré­sen­ta­tion aux co­mi­tés de quar­tier. Le ra­bat­tage, la liai­son tram-bus comme la mo­bi­li­té glo­bale sont des en­jeux im­por­tants fixés par Chris­tian Es­tro­si. Le pré­sident de la Mé­tro­pole sou­haite as­su­rer à 90 % des Ni­çois et à 75 % des Mé­tro­po­li­tains « un ar­rêt de bus ou de tram à moins de 500 mètres et des­ser­vi toutes les 15 mi­nutes ». Un pro­jet de ré­seau à réa­li­ser. « Toutes les dif­fi­cul­tés sont et se­ront iden­ti­fiées. C’est l’ob­jec­tif des en­quêtes “ori­gine-des­ti­na­tion” me­nées sur les tra­jets et, tout par­ti­cu­liè­re­ment, pen­dant les pre­miers mois de fonc­tion­ne­ment d’un nou­veau ré­seau », ras­sure Guillaume Di­chia­ra.

«Vé­ri­table mé­ta­mor­phose»

Le secrétaire gé­né­ral CGT de la ré­gie Ligne d’Azur le sou­ligne : « C’est la vie d’un ré­seau. Ici, il y a une vé­ri­table mé­ta­mor­phose, d’où l’an­ti­ci­pa­tion. Mais la mise en ser­vice de la ligne 2 va aus­si créer de nou­veaux be­soins. Il faut adap­ter sans né­gli­ger les pré­cé­dentes exi­gences de nos usa­gers qui ont des pro­fils et des de­mandes dif­fé­rentes. » Cer­taines évo­lu­tions sont dé­jà consé­quentes : c’est le cas de la ligne 6 (ac­tuel­le­ment 22 Hô­pi­tal St-Roch - Croix-de-Ber­ra). Le pre­mier jet en­vi­sa­geait un ter­mi­nus par­tiel à l’Ar­chet, avec seule­ment un bus sur deux jus­qu’à Croixde-Ber­ra. Fi­na­le­ment, les pro­blèmes tech­niques, la ges­tion des in­ci­dents de par­cours et les ré­flexions ont abou­ti à un re­tour à une des­serte to­tale. Celle-ci a même été éten­due sur des plages ho­raires noc­turnes après 22 h 30. Guillaume Di­chia­ra le confirme en sou­li­gnant : «L’ob­jec­tif pour­sui­vi, c’est la qua­li­té, la co­hé­rence du ser­vice ren­du à l’usa­ger avec, for­cé­ment, des ar­bi­trages fi­nan­ciers. L’ex­ten­sion la nuit peut être ana­ly­sée en in­terne comme une ga­ran­tie de l’em­ploi, une nou­velle res­source ou, in­ver­se­ment, re­gar­dée comme une dé­gra­da­tion, une nou­velle pé­ni­bi­li­té». Les ré­vi­sions pour­raient aus­si concer­ner le maillage du centre-ville. La mo­di­fi­ca­tion de cer­taines lignes, comme la 7 (Ri­quier-Saint-Syl­vestre), ir­rite. « Il de­vien­dra im­pos­sible de re­lier la gare Thiers de­puis l’ar­rêt To­sel­li», nous a, par exemple, écrit un usa­ger.

(Pho­to Fran­çois Vi­gno­la)

L’ar­ri­vée de la ligne  du tram a mar­qué une étape dans le fu­tur dé­ploie­ment du ré­seau tram-bus.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.