Et si on pro­dui­sait son élec­tri­ci­té mai­son

Nice-Matin (Nice Littoral et Vallées) - - Nice -

Et si de­main on pro­dui­sait tous notre élec­tri­ci­té «mai­son»? C’est le pa­ri un peu fou de Gaël Des­per­riès. Cet in­gé­nieur a créé sa start-up Ska­ven­ji à Nice et mis au point un boî­tier pour pro­po­ser aux ci­toyens de «fa­bri­quer» de l’élec­tri­ci­té «verte» et de la consom­mer chez eux. Il dit: «Je veux rendre la pro­duc­tion de pe­tites quan­ti­tés d’élec­tri­ci­té aus­si simple que de faire pous­ser des to­mates sur son bal­con.» Il a donc mis au point une box, sorte de grosse prise mul­tiple, au de­si­gn beau­coup plus sexy. Elle se rac­corde à des sources d’éner­gie: pan­neau so­laire, pe­tite éo­lienne, vé­lo d’ap­par­te­ment… Puis, à l’in­té­rieur une bat­te­rie stocke la pro­duc­tion. Sur les cô­tés, prises de cou­rant et USB per­mettent d’y bran­cher té­lé­phone, or­di­na­teur, lampe, sté­réo, per­ceuse… La cam­pagne de crowd­fun­ding étant ache­vée, il est dé­sor­mais pos­sible de pré­com­man­der la box (€), four­nie avec un pe­tit pan­neau pho­to­vol­taïque ain­si qu’une bat­te­rie USB. Si elle per­met d’éco­no­mi­ser quelques eu­ros sur la fac­ture, elle a sur­tout un ob­jec­tif pé­da­go­gique. En pro­dui­sant de l’élec­tri­ci­té, les consom­ma­teurs vont se rendre compte qu’elle ne coule pas de source. «Quand vous faites pous­ser des to­mates sur votre bal­con vous pre­nez plai­sir à les goû­ter. Votre pro­duc­tion ne suf­fi­ra pas à nour­rir toute votre fa­mille. Mais ces quelques to­mates vont chan­ger votre rap­port à la nour­ri­ture, vous se­rez plus sen­sibles à ne pas les gas­piller quand vous en achè­te­rez. C’est la même chose pour l’élec­tri­ci­té. Une fois qu’on a com­pris qu’ kWh à , e, c’est une jour­née de vé­lo, ou deux jours de so­leil, on fait plus at­ten­tion à éteindre les lu­mières quand on sort d’une pièce», ré­sume Gaël Des­per­riès. www.ska­ven­ji.fr

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.