Nice-Matin (Nice Littoral et Vallées)

Pour qui les routes des vallées sont-elles ouvertes ?

Alors que les vacances scolaires approchent, la Tinée redevient accessible à tous. Les axes de la Vésubie et de la Roya restent réservés aux secours et aux habitants. On fait le point

- A. MI. aminelli@nicematin.fr

Des villages dévastés, coupés du monde. Des ponts aériens vitaux pour alimenter les vallées. Dans la Roya, La Vésubie et, dans une moindre mesure, la Tinée, quelque 70 km de routes ont été détruites par le passage de la tempête Alex. Isolant des villages entiers. Rendant, pour d’autres, l’accès extrêmemen­t compliqué. A l’approche du week-end dernier, un appel clair avait été lancé par le préfet, Bernard Gonzalez : « Je vous supplie de ne pas vous engager sur les routes ces prochains jours. » Qu’en est-il aujourd’hui alors que l’interdicti­on d’accès aux massifs forestiers a été prolongée jusqu’à dimanche pour 46 communes et que les

(1) vacances scolaires de la Toussaint approchent ? La préfecture renouvelle son alerte, essentiell­ement pour les vallées de La Vésubie et de la Roya cette fois-ci : « Concernant l’accès par voiture aux zones sinistrées, le préfet a très fortement recommandé aux personnes de ne pas s’y rendre pour réserver les accès aux moyens de secours et du fait de conditions de sécurité non réunies (risque de chutes de blocs de roche ou glissement de terrain possibles). A l’approche des vacances scolaires, le préfet maintient ces recommanda­tions. Les propriétai­res peuvent accéder à leurs habitation­s mais il convient de limiter l’accès aux seuls résidents et non aux touristes. Consignes en ce sens seront données aux forces de sécurité sur le terrain. »

Vésubie : accès pour les secours et les habitants

Dans La Vésubie, le message résonne comme une évidence : « On ne pense pas aux vacances », tranche le président du Syndicat mixte pour le développem­ent de la vallée de La Vésubie et du Valdeblore, Christian Airaut, qui espère une réouvertur­e de la route d’ici « trois semaines» . Aujourd’hui, les cols de

Turini et Saint-Roch sont les seuls passages pour rejoindre La Vésubie. « C’est pour les secours, les gens qui vivent là-haut, pour les choses nécessaire­s, insiste-t-il. On est toujours dans l’urgence et pas dans un aspect touristiqu­e. » « Ceux qui ont une résidence secondaire accessible peuvent s’y rendre, nuance-t-il, pour s’assurer que tout va bien et constater d’éventuels dégâts. » D’ailleurs, confirme-t-on en mairie de Lantosque, « des barrages de gendarmeri­e au niveau de Lucéram [accès au col Saint-Roch et au col de Turini, ndlr] et de Béringuier (sur la route de Duranus direction Saint-Jean-la-Rivière, ndlr) filtrent les gens qui arrivent. La circulatio­n est limitée. »

Breil accessible par le col de Brouis et le train

Même chose dans la Roya où seul Breil reste accessible par la route, via Sospel et le col de Brouis. Et, depuis Nice, on peut rejoindre Breil et Fontan-Saorge par le train.

Dans la Tinée : « Tout le monde peut circuler »

Davantage épargnés, les villages de la vallée de la Tinée sont, eux, totalement accessible­s selon les élus locaux. « La route de la Tinée est ouverte et tout le monde peut circuler en dessous de 3,5 tonnes, assure la maire d’Isola, Mylène Agnelli. Les gens qui veulent venir à Isola ou à Auron peuvent le faire sans problème. Mais pas dans les communes sinistrées bien sûr. Le but étant d’éviter le tourisme de curiosité. » Et ce n’est pas l’état de la route du ski qui inquiète l’élue : « Il y a de l’alternat, sur l’ancienne route il faut rouler lentement, etc. mais on n’est pas inquiet et les gens non plus car ils savent que si la Métropole les fait passer, c’est que ce n’est pas risqué. » Et Christian Airaut de la Vésubie d’appuyer : « Pour accéder à Valdeblore et à La Colmiane, il n’y a aucun problème par la Tinée. » 1. Ascros, Bairols, Belvédère, La Bollène-Vésubie, Bonson, Breil-sur-Roya, La Brigue, Le Broc, Clans, Cuébris, Duranus, Fontan, Gilette, Ilonse, Isola, Lantosque, Levens, Malaussène, Marie, Massoins,

Pierrefeu, Revest-les-Roches, Rimplas, Roquebilli­ère, Roquestero­n, La Roquette-sur-Var, Roubion, Roure, Saint-Blaise, Saint-Dalmas-leSelvage, Saint-Etienne-de-Tinée, Saint-Jean-CapFerrat, Saint-Martin-du-Var, Saint-Martin-Vésubie, Saint-Sauveur-sur-Tinée, Saint-Laurent-du-Var, Saorge, Sospel, Tende, Toudon, La Tour-sur-Tinée, Tourette-du-Château, Tournefort, Utelle, Valdeblore, Venanson, Villars-sur-Var.

 ?? (Photo Dylan Meiffret) ?? Comme ici à Tende, des dizaines de kilomètres de routes ont été détruites.
(Photo Dylan Meiffret) Comme ici à Tende, des dizaines de kilomètres de routes ont été détruites.

Newspapers in French

Newspapers from France