Nice-Matin (Nice Littoral et Vallées)

StopCovid ou encore

- DENIS CARREAUX Directeur des rédactions du groupe Nice-Matin edito@nicematin.fr

« Seulement 472 Français ont reçu une alerte les informant qu’ils étaient cas contacts. »

L’histoire ne dit pas si Jean Castex télécharge­ra ou non cette version. Trois semaines après avoir confessé sur France  qu’il n’avait pas encore installé StopCovid sur son smartphone, le Premier ministre vient d’annoncer que la « V » de cette applicatio­n de traçage de contacts sera disponible le  octobre. En dépit du fiasco retentissa­nt de ce système censé freiner la propagatio­n de l’épidémie en signalant la présence de personnes infectées, le gouverneme­nt persiste et signe. Sous sa forme actuelle, l’appli StopCovid, lancée cinq mois après l’apparition des premiers cas et alors que la France dénombrait déjà  décès, n’a servi à rien. Alors que  à   nouveaux cas de Covid- sont comptablis­és chaque jour en ce moment,  personnes se sont déclarées positives via l’applicatio­n depuis juin. Pire encore : seulement  Français ont reçu une alerte de StopCovid les informant qu’ils étaient cas contacts. Avec ses fonctionna­lités revues pour « davantage d’interactiv­ité » et son nouveau nom, Alerte Covid, chaudement recommandé par le Conseil national du numérique, la nouvelle applicatio­n fera-t-elle mieux ? Il est permis d’en douter. Dans un sondage en ligne publié hier dans Le Figaro, les trois quarts des votants assurent qu’ils ne la télécharge­ront pas. Quand on sait qu’un tel système ne devient efficace que lorsque  % de la population l’a adopté, on imagine aisément le résultat ! Dès lors, pourquoi s’acharner et investir dans une appli dont on sait qu’elle coûtera deux fois plus cher ? C’est un des insondable­s mystères d’une gestion de la crise sanitaire qui défie toutes les lois de la logique.

 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from France