Nice-Matin (Nice Littoral et Vallées)

En Floride, Trump retrouve les foules, Biden courtise les seniors

-

Au lendemain du retour en meeting d’un Donald Trump « en pleine forme » mais devancé dans les sondages, Joe Biden devait lui aussi rejoindre la Floride afin de parler aux « seniors », un groupe essentiel d’électeurs dans cet état-clé qui pourrait décider de la victoire pour la présidenti­elle dans trois semaines. À 77 ans, la forme physique et mentale du candidat démocrate à la Maison Blanche est encore remise en cause, après qu’il a fait de nouvelles déclaratio­ns embrouillé­es. Le président républicai­n, 74 ans, se dit, lui, remis et « immunisé » contre la Covid-19, onze jours après son diagnostic positif. Mais Joe Biden mène de loin dans les sondages à l’échelle du pays (+10 points de pourcentag­e selon le site RealClearP­olitics). Et l’ancien vice-président de Barack Obama a également l’avantage sur Donald Trump, quoique plus réduit, dans les états-clés qui, comme la Floride (+3,7 points), pourraient faire basculer l’élection présidenti­elle du 3 novembre.

Une attitude qui a du mal à passer

Cette fois, la gestion de la pandémie par le milliardai­re républicai­n est vivement critiquée aux États-Unis, qui affichent le plus lourd bilan du monde avec plus de 215 000 morts. Ses remarques appelant à « dominer », comme lui, le virus, ont pu mal passer auprès des seniors, particuliè­rement frappés par la maladie. Ce n’est donc pas un hasard si le démocrate a décidé de faire un discours sur « sa vision pour les Américains plus âgés » à Pembroke Pines, au nord de Miami, hier en début d’après-midi.

De son côté Donald Trump avait déclaré la semaine dernière son soutien à ces mêmes seniors, « les gens que je préfère », en affirmant dans un message vidéo qu’il voulait leur donner accès aux mêmes traitement­s que lui contre la Covid-19, « gratuiteme­nt ». Le président républicai­n devait se rendre hier dans un autre état-clé qu’il avait remporté en 2016, la Pennsylvan­ie, pour un meeting dans la soirée.

Donald Trump espère combler son retard en sillonnant l’Amérique, alors que déjà dix millions d’électeurs ont déposé leur bulletin de vote anticipé. Affichant une forme indéniable une semaine après sa sortie de l’hôpital, il a retrouvé les estrades en Floride, devant une foule enthousias­te, où peu portaient un masque. « Je l’ai eu. Maintenant, ils disent que je suis immunisé. Je me sens si puissant ! », a-il lancé. Il a de nouveau ironisé sur l’ex-bras droit de Barack Obama qu’il surnomme « Sleepy Joe » (« Joe l’endormi »), en assurant qu’il n’attirait « presque personne ». Joe Biden n’a pas organisé de grand rassemblem­ent depuis la pandémie, soulignant la nécessité de respecter les consignes des autorités sanitaires. Le président et ses partisans affirment qu’ils cherchent en fait ainsi à ménager ses forces, et l’accusent ouvertemen­t d’être en petite forme, voire carrément «sénile». « Sleepy Joe Biden a eu une journée particuliè­rement mauvaise aujourd’hui », a tweeté Donald Trump lundi soir. En effet, Biden a fait quelques confusions ces derniers jours au sujet du nom du sénateur Mitt Romney. Il a par ailleurs déclaré qu’il se présentait « en fier démocrate au Sénat », avant de se reprendre très vite.

 ?? (Photo AFP) ?? Donald Trump a retrouvé les estrades de la campagne présidenti­elle dans l’un des états-clés : la Floride.
(Photo AFP) Donald Trump a retrouvé les estrades de la campagne présidenti­elle dans l’un des états-clés : la Floride.

Newspapers in French

Newspapers from France