1 900 000 €

Numéro Homme - - Art -

L’his­toire de l’al­bum in­édit du Wu-Tang Clan n’en fi­nit pas de re­bon­dir. En 2014, les maîtres du hip- hop font sen­sa­tion en dé­cla­rant que leur nou­vel al­bum ne se­ra dis­po­nible qu’en un exem­plaire unique, à la ma­nière d’une oeuvre d’art. Mais en 2015, c’est un cer­tain Martin Sh­kre­li qui achète

Once Upon a Time in Shao­lin 2 mil­lions de dol­lars. Scan­dale ! l’homme est le plus dé­tes­té du Web. L’en­tre­pre­neur s’est en­ri­chi en aug­men­tant abu­si­ve­ment (+ 5 000 % !) le prix de mé­di­ca­ments dont il avait ac­quis les droits. Après avoir me­na­cé de dé­truire la seule trace de la tren­taine de mor­ceaux du Wu-Tang, Martin Sh­kre­li s’est fi­na­le­ment en­ga­gé en 2016 à les ré­vé­ler au pu­blic… en cas de vic­toire de Do­nald Trump. Pro­messe te­nue (en par­tie seule­ment, puis­qu’il n’a pas dif­fu­sé l’in­té­gra­li­té des titres), et on ne sait si l’on doit s’en ré­jouir. Once Upon a Time in Shao­lin ( 2015), du Wu-Tang Clan.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.