Klipsch HP-3

He­ri­tage HP-3

On Magazine - - SOMMAIRE - par Pierre Stem­me­lin

Sur­fant sur la vague du vin­tage, son âge ca­no­nique de plus de 70 ans et son glo­rieux pas­sé dans le sec­teur des en­ceintes Hi­fi à haut ren­de­ment, la marque amé­ri­caine Klipsch se lance dans le casque haut gamme et ne le fait pas dans la de­mi-me­sure. Son mo­dèle He­ri­tage HP-3 adopte un look néo­ré­tro très luxueux avec oreillettes en bois et dé­livre un son bien mus­clé.

De­puis quelques an­nées, le do­maine des casques haut de gamme à plus de 1000 € s’est for­mi­da­ble­ment peu­plé. Si l’on re­monte à la pré­cé­dente dé­cen­nie, au-des­sus du HD800 de Senn­hei­ser (à 1200 €), il n’y avait pas grand monde en de­hors de quelques mo­dèles de chez Gra­do et Stax. De­puis, les ré­fé­rences se sont mul­ti­pliées et plu­sieurs nou­velles marques haut de gamme, par­fois as­sez éso­té­riques, sont ap­pa­rues. Le phé­no­mène au­rait même ten­dance à s’ac­cé­lé­rer ces der­niers temps.

Un casque d’un luxe os­ten­ta­toire avec des coques en bois et des trans­duc­teurs haut de gamme à mem­brane en bio­cel­lu­lose

Dans ce con­texte, pour ti­rer son épingle du jeu, Klipsch a dé­ci­dé de pro­po­ser un casque qui en im­pose re­pre­nant les codes es­thé­tiques ul­tra­vin­tage des en­ceintes de sa sé­rie He­ri­tage, dé­jà dé­cli­nés avec suc­cès sur les en­ceintes sans-fil et mul­ti­room de la marque amé­ri­caine. La pré­sen­ta­tion du Klipsch He­ri­tage HP-3 se veut donc très luxueuse. Le casque est li­vré dans un beau et gros cof­fret en bois qui le pré­sente der­rière une vi­trine en plexi­glass et qui contient un élé­gant pied sup­port mé­tal­lique. Les oreillettes du casque sont en charge se­miou­verte. Elles sont consti­tuées de coques en bois mas­sif tour­né et pro­po­sées en plu­sieurs es­sences (chêne clair, noyer ou ébène). Elles sont re­fer­mées en leur centre par des grilles mé­tal­liques avec double filtre acous­tique en mi­cro­fibres et tex­tile tis­sé. Ce sys­tème per­met­tant, sur un casque ou­vert, d’at­té­nuer sen­si­ble­ment les bruits ex­té­rieurs, res­semble beau­coup à ce que l’on ren­contre sur le casque Phi­lips X2. Les trans­duc­teurs élec­tro­dy­na­miques de grande taille (52 mm) du Klipsch He­ri­tage HP-3 sont quant à eux de type «Free-edge Bio Dy­na­mic». Ce­la nous rap­pelle les haut-par­leurs que l’on ren­contre sur cer­tains casques De­non haut de gamme ou chez Fos­tex. La mem­brane est en bio­cel­lu­lose et le

mo­teur à ai­mant néo­dyme est ici de taille sé­rieuse (mais pas non plus ex­cep­tion­nelle) avec une large bo­bine mo­bile (25 mm en­vi­ron). On re­marque aus­si le beau tra­vail d’op­ti­mi­sa­tion réa­li­sé sur les baffles sup­port des trans­duc­teurs, en ma­té­riau de syn­thèse amor­ti, pré­sen­tant un pro­fil en amorce de pa­villon, une struc­ture striée et plu­sieurs ou­ver­tures de tailles dif­fé­rentes d’ac­cord de la charge.

Un casque puis­sant, très convain­cant à l’écoute, mais pas tout à fait as­sez pour son prix

Sur le ter­rain, avec son bel ar­ceau ha­billé de cuir de va­chette (pour res­ter dans l’es­prit roots et cow­boy à la conquête de l’ouest), le Klipsch HP-3 est va­lo­ri­sant, agréable à uti­li­ser et écou­ter. Il est d’un confort bien étu­dié et fa­cile à ali­men­ter. Néan­moins, il est un peu lourd (presque 500 g hors câble) et pour un mo­dèle à 1500 € quelques dé­tails de fa­bri­ca­tion ne sont pas tout à fait à la hau­teur. Les glis­sières en mé­tal, ain­si que les fixa­tions des oreillettes pour­raient être un peu mieux po­lies et dans un mé­tal plus luxueux. De même les en­jo­li­veurs à la base des coques pour­raient être un peu mieux amor­tis (ils font «cling» quand on les ac­croche avec le doigt) tan­dis que les ha­billages des cous­si­nets ga­gne­raient à avoir une peau et des cou­tures plus fines. La res­ti­tu­tion so­nore dé­ve­loppe quant à elle un as­pect as­sez ma­gis­tral, em­pha­tique même. Elle donne une forte im­pres­sion de puis­sance. Elle est très gé­né­reuse dans le bas du spectre et brillante dans le haut avec un équi­libre un peu phy­sio­lo­gique. À l’écoute, on sent im­mé­dia­te­ment que l’on a af­faire à un casque haut de gamme. Néan­moins, la dé­fi­ni­tion et la pré­ci­sion du Klipsch HP3 pour­raient être un peu plus pous­sées. En termes de net­te­té, pro­pre­té, te­nue en puis­sance... les ré­sul­tats sont loin de ceux of­ferts par un Fo­cal Clear au même prix. Dans l’ab­so­lu, le Klipsch HP-3 n’en de­meure pas moins un bon casque, avec de très belles qua­li­tés de timbres, et une bonne hu­meur com­mu­ni­ca­tive. Avec lui, le son a tou­jours de l’am­pleur, de l’as­sise. C’est beau, son écoute a de quoi sou­le­ver l’ad­mi­ra­tion, mais pas tout à fait as­sez pour le prix au­quel il est pro­po­sé.

En conclu­sion

Le Klipsch He­ri­tage HP3 est un bel exer­cice de style, sé­rieu­se­ment tra­vaillé et plu­tôt réus­si sur bien des as­pects tant es­thé­tique qu’au ni­veau des per­for­mances no­tam­ment dans le grave. Il fau­drait juste qu’il soit un peu moins cher pour que nous lui ac­cor­dions une vraie bonne note.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.