C 328

On Magazine - - NAD -

L’am­pli­fi­ca­teur in­té­gré sté­réo C 328 est un tout pe­tit mo­dèle, au for­mat Hi­fi néan­moins. NAD sait faire des am­plis en­core plus com­pacts, pour d’autres ap­pli­ca­tions. Il re­prend le de­si­gn gris fon­cé et épu­ré des mo­dèles plus haut de gamme. La hau­teur est mi­ni­male, la pro­fon­deur aus­si, les fonc­tion­na­li­tés éga­le­ment. C’est donc un ap­pa­reil sans fio­ri­ture qui am­pli­fie­ra le son de quelques sources au­dio bien choi­sies.

DE­SI­GN Dans la li­gnée NAD, AVEC un AF­FI­CHEUR en bo­nus

Les am­pli­fi­ca­teurs in­té­grés sté­réo sans écran se font de plus en plus rare. Plus ou moins com­plet, il se gé­né­ra­lise jusque sur cette en­trée de gamme NAD. Au centre de la fa­çade, il illu­mine le nom de la source en cours et il confirme les chan­ge­ments de vo­lume. En ef­fet, au bout de quelques se­condes cette in­for­ma­tion dis­pa­raît. Pour­quoi ? Alors que l’on au­rait bien ai­mé le conser­ver tout le temps à l’écran pour sa­voir où on en est. Sur­tout que le nom de la source lui reste bien tout le temps al­lu­mé. Cette fa­çade est vrai­ment du genre dé­pouillée. À gauche se trouve la sor­tie casque puis deux bou­tons pour faire dé­fi­ler les sources. À droite, il y a un bou­ton “Bass EQ” et le po­ten­tio­mètre de vo­lume. NAD est vrai­ment al­lé à l’es­sen­tiel. Il n’y a même pas de sé­lec­teur d’en­ceintes, vu qu’il n’y a qu’une seule sor­tie prin­ci­pale. Le po­ten­tio­mètre de vo­lume a une drôle de forme, un peu comme un cham­pi­gnon. Le tout se pi­lote avec une pe­tite té­lé­com­mande in­fra­rouge que l’on pour­ra qua­li­fier de lé­gère pour un ap­pa­reil à ce ta­rif. Il y’a peu de fonc­tions, donc nul be­soin d’avoir une grande té­lé­com­mande plein de bou­tons. Néan­moins, elle au­rait vrai­ment pu être plus qua­li­ta­tive. La fonc­tion Bass EQ est là pour don­ner un coup de boost dans le bas du spectre sur des mor­ceaux trop com­pres­sés. Étant don­né le ren­du so­nore du NAD C 328 que nous ver­rons plus loin, l’ap­pui sur ce bou­ton est in­utile dans la plu­part des cas. Notez qu’il n’y a d’ailleurs au­cun ré­glage de timbre, ce qui est plu­tôt rare dans la Hi­fi en gé­né­rale, sauf sur des pro­duits très haut de gamme (alors que les ré­glages grave/ai­gu ne sont pas sy­no­nymes de basse qua­li­té, sur­tout lors­qu’ils sont bien tra­vaillés).

Mi­ni­mum vi­tal De­hors, EF­FI­CA­CI­TÉ DE­DANS

Sur la face ar­rière, trois en­trées ana­lo­giques sont dis­po­nibles, dont une pho­no (MM). Signe des temps, les deux autres sont nom­mées TV et Strea­ming, mais le CD n’a plus son mot à dire ! On le re­lie­ra éven­tuel­le­ment sur l’une des quatre en­trées nu­mé­riques, deux co­axiales et deux op­tiques. Il y a en­suite une borne pour une an­tenne Blue­tooth, li­vrée dans le car­ton. Une fois mon­tée, elle dé­passe pour dou­bler la hau­teur de l’am­pli. D’autres concur­rents savent faire la même chose sans an­tenne ex­té­rieure, mais on n’est pas obli­gé de l’ins­tal­ler si on n’uti­lise pas le Blue­tooth. Une sor­tie mo­no pour sub­woo­fer se­ra la seule fonc­tion qui sort un peu de l’or­di­naire. Il faut sa­voir qu’elle n’est pas fil­trée, et qu’une fois un cais­son rac­cor­dé, les en­ceintes ne sont pas fil­trées non plus. En re­ti­rant le ca­pot, on dé­couvre tout d’abord beau­coup de place vide. Ce­la s’ex­plique par les choix tech­no­lo­giques pris par NAD. Une ali­men­ta­tion à dé­cou­page as­sez com­pacte est pla­cée sur la gauche. Elle est re­liée à la carte de ges­tion gé­né­rale ain­si qu’à la carte d’am­pli­fi­ca­tion. Celle-ci fonc­tionne en classe D pour dé­li­vrer 2x50 Watts, in­dif­fé­rem­ment sous 4 ou 8 ohms. Elle re­pose sur un mo­dule Hy­pex UCD re­vu, cor­ri­gé et adap­té pour les be­soins du C 328. Le fac­teur d’amor­tis­se­ment de 100 est dans la moyenne de ce type d’ap­pa­reil.

Un GRAVE DE FO­LIE Contrebalancé par un mé­dium/ai­gu très per­son­nel

Après le temps de chauffe et de ro­dage né­ces­saire, la pre­mière écoute sé­rieuse du NAD C 328 fait res­sor­tir un grave très bien char­pen­té. Il étonne et il sou­tient à lui seul toute la mu­sique, tout en res­tant

600 €

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.