On­kyo TX-8270

On Magazine - - SOMMAIRE - Al­ban Amou­roux

On­kyo, comme la plu­part de ses concur­rents, dé­ve­loppe une gamme d’am­pli/tu­ners connec­tés. A la dif­fé­rence des autres, le On­kyo TX-8270 gère aus­si la vi­déo à tra­vers ses prises HDMI. Voi­là un pro­duit au­dio/vi­déo sté­réo qui mé­ri­tait que l’on s’y in­té­resse. Un am­pli­fi­ca­teur Hi­fi dans le for­mat d’un am­pli-tu­ner home ci­ne­ma

Le TX-8270 est un am­pli/tu­ner sté­réo as­sez mas­sif, dis­po­nible en noir ou en ar­gent. Il dis­pose d’un af­fi­cheur mul­ti­points très in­for­ma­tif en fa­çade, très proche de ce que l’on trouve sur ses cou­sins home ci­ne­ma. La res­sem­blance ne s’ar­rête pas là comme vous al­lez le dé­cou­vrir. On trouve les bou­tons de ré­glages de grave, d’ai­gu et de ba­lance. Au-des­sus, quelques bou­tons donnent ac­cès au tu­ner, à la Zone 2 au­dio (j’y re­vien­drai éga­le­ment) et aux pa­ra­mètres. Une prise casque et un port USB viennent com­plé­ter le ta­bleau.

Des prises HDMI sur un am­pli sté­réo !

Il faut dire qu’il est rare de trou­ver des prises HDMI sur un am­pli/tu­ner sté­réo. On­kyo a fait ce pa­ri, et c’est à mon sens une ex­cel­lente idée. Tout le monde n’a pas for­cé­ment en­vie de pas­ser au home ci­ne­ma et de rem­plir son sa­lon de mul­tiples en­ceintes. Avec le TX-8270, on reste en sté­réo, mais on peut pro­fi­ter du son de ses sources au­dio/vi­déo. Le meilleur des deux mondes en quelque sorte. Sur­tout que la ges­tion HDMI est équi­va­lente, voire iden­tique, à celle que l’on trouve sur les am­pli­fi­ca­teurs home ci­ne­ma de la marque. Ses quatre en­trées et sa sor­ties HDMI sont toutes en 2.0a et HDCP 2.2 ! L’ap­pa­reil est donc com­pa­tible 4K/60 Hz, HDR, 3D, ARC (Au­dio Re­turn Channel), Deep­co­lor, x.v.co­lor, CEC, et même Dol­by Vi­sion. Il n’y au­ra donc au­cun sou­ci à faire tran­si­ter toutes ses sources vi­déo Full HD ou Ul­tra HD à tra­vers lui.

Des sources ana­lo­giques, nu­mé­riques et dé­ma­té­ria­li­sées à foi­son

On trouve éga­le­ment trois en­trées au­dio nu­mé­riques et quatre ana­lo­giques dont une pho­no. Le tu­ner est FM et DAB+ (prêt pour la RNT). Il y a éga­le­ment une se­conde en­trée USB sur le pan­neau ar­rière. Du cô­té des sor­ties, on a deux paires de haut­par­leurs A/B et deux sor­ties pré-out pour sub­woo­fer. La ges­tion de ce der­nier (ni­veau, dis­tance et cou­pure) s’ef­fec­tue dans les me­nus. Le TX-8270 dé­ve­loppe d’ailleurs 2x120 Watts sous 8 ohms. En­fin, il y a une sortie Zone 2 in­dé­pen­dante. At­ten­tion ce­pen­dant, tout ce qui passe par le ré­seau est re­grou­pé der­rière une en­trée ap­pe­lée Net. Cette source étant unique, on ne peut pas écou­ter Dee­zer dans la zone prin­ci­pale et Tu­nein dans la Zone 2. Il est à no­ter ici que la sortie Zone 2 n’est pas une sortie pré-out mal­heu­reu­se­ment. On ne peut donc pas lui re­lier di­rec­te­ment un am­pli­fi­ca­teur de puis­sance. Il fau­dra re­lier cette sortie à une en­trée ligne ou «Aux» d’un autre am­pli­fi­ca­teur in­té­gré. C’est réel­le­ment dom­mage, puisque de­puis l’app de contrôle, on peut bien pi­lo­ter en­tiè­re­ment la Zone 2 in­dé­pen­dam­ment de la zone prin­ci­pale, sauf le vo­lume...

Le plein de ser­vices mu­si­caux et de pro­to­coles mul­ti­room

En de­hors de son tu­ner et de sa con­nec­tique HDMI, le TX-8270 est ul­tra bien équi­pé cô­té musique dé­ma­té­ria­li­sée. Il sait dé­jà lire le conte­nu de clés ou disques durs USB. Il sait éga­le­ment lire la musique par­ta­gée sur le ré­seau lo­cal via sa connexion

Ether­net ou Wifi, ain­si que la musique sto­ckée dans le smart­phone ou la ta­blette qui le pi­lote. Il bé­né­fi­cie aus­si du Blue­tooth, au cas où. Si on part sur le web, les ser­vices mu­si­caux sup­por­tés sont les sui­vants : Dee­zer, Spo­ti­fy Con­nect, Ti­dal, Tu­nein. Et si on re­vient en dis­tri­bu­tion au­dio dans toute la mai­son, les pro­to­coles mul­ti­room ac­cep­tés sont l’air­play, le Ch­ro­me­cast, le DTS Play-fi et le Fla­re­con­nect. Dif­fi­cile de le prendre en dé­faut sur ce su­jet et de ne pas trou­ver le moyen d’ac­cé­der à sa musique sans fil ou de­puis In­ter­net ! Le TX-8270 est par ailleurs com­pa­tible Hi-res Au­dio grâce à l’em­ploi d’un con­ver­tis­seur nu­mé­rique/ ana­lo­gique 32 bits/384 khz AKM (AK4438). Il sait gé­rer jus­qu’à du DSD 5,6 MHZ et du PCM 192 khz/24 bits.

Une confi­gu­ra­tion via L’OSD de la TV, comme en home ci­ne­ma

La confi­gu­ra­tion est as­sez sem­blable à celle que l’on trouve sur un am­pli­fi­ca­teur home ci­ne­ma, en­trées HDMI obligent. Les me­nus s’af­fichent en OSD, de fa­çon très claire et très li­sible. Lors­qu’on branche le TX-8270 pour la pre­mière fois, la phase de pa­ra­mé­trage ini­tial s’af­fiche à l’écran : choix de la langue, vé­ri­fi­ca­tion des connexions, ré­glages du ré­seau, etc. En conjonc­tion avec l’af­fi­chage OSD sur la TV, la té­lé­com­mande per­met à peu près de tout faire. Même si l’af­fi­cheur à une ligne en fa­çade de l’ap­pa­reil in­dique l’état ac­tuel, il n’est pas suf­fi­sant étant don­né le nombre de fonc­tion­na­li­tés du TX8270. L’app mo­bile est la meilleure so­lu­tion. On re­trouve en­suite le me­nu de pa­ra­mé­trage or­ga­ni­sé de cette fa­çon : as­si­gna­tion d’en­trées/ sor­ties, en­ceintes, ré­glages au­dio, sources, ma­té­riel, multi zones, di­vers. Il reste pos­sible d’ef­fec­tuer les ré­glages de­puis son PC en se connec­tant à l’adresse IP de l’am­pli. Mal­gré la pré­sence d’une ges­tion avan­cée des sor­ties au­dio, On­kyo n’a pas in­té­gré de mo­teur de ca­li­bra­tion ni de trai­te­ment du son. Je me suis donc conten­té de ré­gler le ni­veau re­la­tif du cais­son par rap­port aux en­ceintes, la fré­quence de cou­pure ain­si que la dis­tance de cha­cun de ces trois élé­ments. A ce su­jet, la fonc­tion «double bass» per­met de dé­cla­rer les en­ceintes prin­ci­pales en large tout en uti­li­sant un cais­son. J’ai re­lié dif­fé­rentes sources vi­déo, en pre­nant bien soin de dé­cla­rer dans le me­nu de cha­cune d’elle la sortie au­dio nu­mé­rique via le HDMI en PCM. Si vous res­tez en Bits­tream, le TX-8270 ne sor­ti­ra au­cun son des sources HDMI. Sur un dé­co­deur Ca­nal­sat par exemple, il faut désac­ti­ver le Dol­by Di­gi­tal.

Rec­ti­tude et fi­dé­li­té, mais un manque de pré­sence

J’ai dé­bu­té les écoutes par de la musique pro­ve­nant de mon abon­ne­ment Dee­zer. Je suis en­suite pas­sé sur des CD et des Blu-ray avec une pla­tine Op­po. J’ai en­fin tes­té des fi­chiers DSD 5,6MHZ via une clé USB. J’ai fait une es­cale par le Blue­tooth, mais comme d’ha­bi­tude, je vous le dé­con­seille

for­te­ment, à part dans un pur ob­jec­tif de confort. La si­gna­ture so­nore qui res­sort du TX-8270 est sem­blable avec toutes les sources. Il re­pro­duit une bande pas­sante large, sans s’ef­fon­drer dans le grave lors des écoutes sans cais­son. On­kyo in­siste à ce su­jet sur sa tech­no­lo­gie «Dy­na­mic Au­dio Am­pli­fi­ca­tion» (DAA), qui a pour but de «gé­né­rer un cou­rant éle­vé via un trans­for­ma­teur mas­sif et des conden­sa­teurs de qua­li­té au­dio­phile». Ce­la donne un ren­du très droit, très propre. Je suis plus ré­ser­vé sur l’image so­nore, cen­sée elle aus­si être amé­lio­rée grâce au DAA. J’ob­tiens bien une image so­nore large, au moins aus­si large que les en­ceintes. Mais elle reste plu­tôt col­lée dans les en­ceintes gauche et droite ain­si qu’au centre, avec peu d’in­for­ma­tion entre ces trois points. Comme si ce­la man­quait un peu de cha­leur et de res­pi­ra­tion. Le ren­du so­nore reste tou­te­fois en phase avec le prix du pro­duit. Sur­tout quand on sait le nombre d’en­trées/sor­ties et de fonc­tions qu’il in­tègre ! C’est donc un bon com­pro­mis pour ras­sem­bler l’au­dio et la vi­déo tout en res­tant en sté­réo ou en 2.1. Il n’y a de toute fa­çon pas de concur­rence à ce ta­rif. Pour trou­ver d’autres am­plis Hi­fi avec HDMI, il faut al­ler cher­cher du cô­té de NAD, Ar­cam, Lyng­dorf ou Clas­sé, mais on n’est alors plus du tout dans les mêmes ta­rifs.

De larges pos­si­bi­li­tés en mul­ti­room

J’ai tes­té in­ten­si­ve­ment le TX-8270 en dif­fu­sion Ch­ro­me­cast, et en le pi­lo­tant par la voix avec un as­sis­tant Google Home. La dif­fu­sion Ch­ro­me­cast est très ra­pide, qua­si im­mé­diate. Il est donc fa­cile de sé­lec­tion­ner un mor­ceau sur son smart­phone de­puis une app com­pa­tible et de l’en­voyer vers l’am­pli On­kyo. En mode vo­cal, oui ça fonc­tionne en de­man­dant par exemple à Google Home : «Ok Google, met Ja­mi­ro­quai dans le Sa­lon». Le sa­lon étant le pe­tit nom que j’ai don­né au TX-8270. Mais la musique met en­vi­ron 30 se­condes avant d’ar­ri­ver. Le pro­blème ne vient pas d’on­kyo, mais des mul­tiples étapes invisibles pour ar­ri­ver au ré­sul­tat ! Pour l’ins­tant, il vaut mieux pas­ser par son smart­phone, c’est bien plus ef­fi­cace. La dif­fu­sion Air­play de­puis un Mac fonc­tionne éga­le­ment par­fai­te­ment, avec comme sou­vent un dé­ca­lage entre le son et l’image. La en­core, ce n’est pas la faute du TX-8270 mais un pro­blème in­hé­rent au pro­to­cole Air­play. Di­sons une nou­velle fois que le DTS Play-fi n’est pas en­core tout à fait «frais», sur­tout si on le com­pare à la concur­rence ! Il existe une app mo­bile Play­fi et une autre On­kyo Play-fi. Elles sont en fait iden­tiques. Une nou­velle fois, les re­proches à faire à Play-fi ne sont pas le fait d’on­kyo. L’app Play-fi est très peu er­go­no­mique et sur­tout, gros point noir, lors­qu’on quitte une zone, elle ne la met pas en veille. On peut donc lan­cer la musique de­puis l’app, ce qui al­lume l’am­pli, mais on ne peut pas éteindre l’am­pli... Sauf à re­pas­ser par l’app On­kyo de l’am­pli. Bof. Il res­tait à tes­ter Fla­re­con­nect, le nou­veau pro­to­cole mul­ti­room propre aux marques Pio­neer et On­kyo, of­fi­cia­li­sé il y a quelques mois seule­ment. N’ayant pas d’autres pro­duits d’une de ces deux marques sous la main, ce n’est que par­tie re­mise pour un pro­chain test.

En conclu­sion : un am­pli Hi­fi sté­réo hy­bride à tout faire

Alors, plu­tôt que d’ache­ter un am­pli home ci­ne­ma pour ne l’uti­li­ser qu’en sté­réo, avec des ca­naux d’am­pli­fi­ca­tion dont on ne se ser­vi­ra ja­mais, et un ren­du so­nore moins propre et moins droit, l’on­kyo TX-8270 sté­réo et équi­pé de HDMI est l’al­ter­na­tive idéale. Pour aug­men­ter le charme du pro­duit, je vous conseille de l’as­so­cier avec des en­ceintes plu­tôt vi­vantes et d’évi­ter des mo­dèles trop chi­rur­gi­caux. Ses fonc­tions plé­tho­riques en termes de ser­vices mu­si­caux et de pro­to­coles mul­ti­room, sur­tout le Ch­ro­me­cast in­té­gré hy­per pra­tique, com­plètent un ta­bleau dé­jà bien rem­pli.

750 €

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.