So­nos One

On Magazine - - SOMMAIRE - Al­ban Amou­roux

L’en­ceinte So­nos One est l’en­ceinte mul­ti­room sans fil ico­nique par ex­cel­lence. Pro­po­sée par l’ini­tia­teur his­to­rique de l’en­ceinte connec­tée, son for­mat com­pact a fait des émules chez tous les ac­teurs de l’au­dio et de la tech. Si bien que lors­qu’une nou­velle en­ceinte sort sur le mar­ché, elle est ir­ré­mé­dia­ble­ment com­pa­rée à la One. Cette der­nière ver­sion ajoute en plus le contrôle vo­cal, et très bien­tôt la com­pa­ti­bi­li­té Air­play 2, le pro­to­cole mul­ti­room d’apple dans sa nou­velle ver­sion. Pour al­ler au bout du test, nous avons tes­té deux So­nos One, en mode sté­réo. L’en­ceinte sans fil de ré­fé­rence ac­cueille le contrôle vo­cal

La One est le plus pe­tit mo­dèle de la gamme So­nos. Pré­sen­tée l’an der­nier, mais sortie tout ré­cem­ment en France chez les re­ven­deurs, elle rem­place la Play:1. Le nom est as­sez proche, le de­si­gn tout au­tant. Elles sont glo­ba­le­ment iden­tiques, c’est sur la face su­pé­rieure que ça se passe. L’an­cien mo­dèle avait trois bou­tons clas­siques, la nou­velle pos­sède cinq touches sen­si­tives. Et des mi­cro­phones. La Play One est en ef­fet la pre­mière en­ceinte So­nos à contrôle vo­cal. Elle in­tègre pour l’ins­tant le mo­teur Alexa d’ama­zon, non dis­po­nible en France. Mais ce­la ne de­vrait plus tar­der. Plus tard cette an­née, Google As­sis­tant se­ra éga­le­ment ac­ces­sible. Il fau­dra sé­lec­tion­ner son as­sis­tant vo­cal pré­fé­ré dans les pa­ra­mètres. So­nos a pré­vu cette an­née de rendre aus­si son en­ceinte com­pa­tible avec Apple Air­play 2, elle se­ra donc pi­lo­table à la voix de­puis Si­ri. L’ar­rière de l’en­ceinte ac­cueille la prise ré­seau et le bou­ton d’as­so­cia­tion. La prise de cou­rant se rac­corde sous l’en­ceinte. Ce­pen­dant, cette nou­velle So­nos One perd le pas de vis pour une at­tache mu­rale, alors qu’il était sur la ver­sion pré­cé­dente. Glo­ba­le­ment, la Play ONE ins­pire le sé­rieux et le so­lide. La fi­ni­tion est exem­plaire. Elle est sen­si­ble­ment plus lourde que ses concur­rentes, c’est soit qu’il y a des trucs en plus à l’in­té­rieur, soit que le boî­tier est plus lourd et plus ri­gide dans un but d’amé­lio­rer le ren­du so­nore. C’est vi­si­ble­ment la se­conde so­lu­tion qui ex­plique son em­bon­point, comme nous le ver­rons plus loin.

Une éga­li­sa­tion au­to­ma­tique et in­tel­li­gente pour adap­ter le son à la pièce

L’ins­tal­la­tion de la One est iden­tique à celle de tous les pro­duits So­nos. On té­lé­charge l’ap­pli­ca­tion, on re­cherche une nou­velle en­ceinte, celle-ci est im­mé­dia­te­ment trou­vée, on ap­puie sur le bou­ton d’as­so­cia­tion sur l’en­ceinte et... c’est ter­mi­né. En­fin, dans le cas où vous pos­sé­dez dé­jà un ap­pa­reil So­nos ins­tal­lé. Si c’est le pre­mier, il fau­dra tout d’abord le connec­ter à votre ré­seau Wifi. À l’is­sue de l’ins­tal­la­tion, l’ap­pli­ca­tion de­mande si vous sou­hai­tez ef­fec­tuer un ré­glage au­dio au­to­ma­tique ap­pe­lé True­play. L’en­ceinte va se mettre à jouer des fré­quences bien spé­ci­fiques tout en vous de­man­dant de vous dé­pla­cer dans la pièce en bou­geant votre smart­phone (Apple uni­que­ment) de haut en bas.

Rap­pe­lons que pour ce test, j’ai deux en­ceintes So­nos Play One. Lorsque j’ai ins­tal­lé la se­conde, une étape sup­plé­men­taire est ap­pa­rue : la pos­si­bi­li­té de l’ap­pai­rer en sté­réo avec la pre­mière. Su­per, c’est exac­te­ment ce que je veux. Mais le ré­glage True­play est à re­faire. En ef­fet, lorsque deux One sont en sté­réo, True­play doit être ef­fec­tué en sté­réo. L’étape sui­vante est d’ajou­ter de la musique ac­ces­sible de­puis l’app. Par dé­faut, seules les radios In­ter­net sont ac­ces­sibles (via Tu­nein). Ici, on pio­che­ra dans la longue liste de ser­vices dis­po­nibles, pour ajou­ter ce­lui ou ceux pour les­quels on pos­sède un compte. So­nos est par ailleurs le fa­bri­cant qui in­tègre le plus de ser­vices au­dio dif­fé­rents. En­fin, si vous avez dé­jà de la musique sto­ckée sur un disque dur en ré­seau, il fau­dra l’ajou­ter à la bi­blio­thèque du sys­tème. L’ap­pli­ca­tion mo­bile est plu­tôt simple et ef­fi­cace, même si je sais que la der­nière ver­sion en date di­vise les uti­li­sa­teurs. Un me­nu en bas de l’écran per­met de na­vi­guer dans les fa­vo­ris, dans les ser­vices mu­si­caux et de chan­ger de pièce. Très pra­tique, le mo­teur de re­cherche re­trouve la musique si­mul­ta­né­ment dans tous les ser­vices ac­ti­vés ain­si que dans votre bi­blio­thèque per­son­nelle.

Deux So­nos One pour rem­pla­cer la chaîne Hi­fi et ses en­ceintes clas­siques ?

Je com­mence l’écoute avec une So­nos Play One seule. Ce­la me per­met de la com­pa­rer avec ses concur­rentes. Il est évident dès la pre­mière écoute qu’il se passe quelque chose dans cette pe­tite boite. Le son est très vi­vant, dy­na­mique. Et sur­tout, le grave est bien au ren­dez-vous. C’est même éton­nant le ni­veau et le cô­té per­cus­sif que l’on peut ob­te­nir avec la Play One. La pe­tite en­ceinte So­nos est clai­re­ment dif­fi­cile à battre sur ce ter­rain. L’ai­gu est éga­le­ment bien en avant, peut-être un peu trop, même après le pas­sage du ré­glage True­play. Mais on peut le cal­mer de quelques crans dans les pa­ra­mètres. True­play est très ef­fi­cace dans le do­maine du grave, en le ren­dant plus propre, moins traî­nant. Fi­na­le­ment, le ren­du sub­jec­tif forme une cu­vette, avec le mé­dium creu­sé, et une im­pres­sion de loud­ness na­tu­rel. Ce­la fonc­tionne sur tous les styles mu­si­caux, avec une pré­fé­rence sur les mu­siques mo­dernes et ac­tuelles. Pas­sons main­te­nant en sté­réo. Je lie les deux So­nos One et je re­lance le fa­meux True­play en mode sté­réo. J’ai ins­tal­lé les deux So­nos sur mes en­ceintes ha­bi­tuelles, en mode Hi­fi. Com­pa­ra­ti­ve­ment à mon sys­tème Hi­fi, il n’y a be­soin d’au­cune élec­tro­nique, ni sources, ni pré­am­pli, ni am­pli. Et puis les Play One sont vrai­ment mi­nus­cules par rap­port à des en­ceintes bi­blio­thèques tra­di­tion­nelles. Si on com­pare l’en­com­bre­ment, les So­nos gagnent haut la main. Et au ni­veau mu­si­cal ? Ef­fec­ti­ve­ment, pas­ser d’une So­nos One seule, en mo­no donc, à deux So­nos One en sté­réo nous rap­proche d’une chaîne Hi­fi tra­di­tion­nelle. L’es­pace est bien bai­gné de musique, la scène so­nore s’étend d’une en­ceinte à l’autre. On a tou­jours ce grave très dy­na­mique et ce cô­té loud­ness agréable à dé­faut d’être to­ta­le­ment res­pec­tueux du si­gnal ori­gi­nal. Ce­pen­dant, sur cer­tains mor­ceaux, j’ai l’im­pres­sion que les en­ceintes jouent cha­cune dans leur coin : à gauche ce qui est à gauche, à droite pa­reil, mais un manque de liai­son au centre. Ce­la dé­pend des pistes, mais plus les mor­ceaux sont dé­taillés et bien en­re­gis­trés, et plus cette ul­tra sé­pa­ra­tion se fait res­sen­tir, au dé­tri­ment de la co­hé­rence de la scène so­nore. Pour re­trou­ver une bonne co­hé­rence, il faut rap­pro­cher les deux So­nos One. C’est sur ce point qu’un bon pe­tit sys­tème Hi­fi d’en­trée de gamme se­ra plus per­for­mant et re­pren­dra la main.

En conclu­sion : la So­nos One conserve sa place de lea­der

La So­nos One n’a pas vo­lé sa ré­pu­ta­tion de pe­tite en­ceinte de ré­fé­rence sans fil. Elle coche toutes les cases pour plaire au plus grand nombre. Sa si­gna­ture so­nore n’est pas vrai­ment hi­fi, mais elle sait flat­ter l’oreille pour que les écoutes soient au fi­nal très agréables. En mode sté­réo, elle peut très bien rem­pla­cer tous les élé­ments d’une chaîne d’en­trée de gamme. Ce qu’elle perd en fi­dé­li­té, elle le fait ga­gner en en­com­bre­ment, tou­jours avec cette écoute dy­na­mique et en­jouée. En­fin, n’ou­blions pas les qua­li­tés des pro­duits So­nos en gé­né­ral : ac­cès à tous les ser­vices au­dio connus, fa­ci­li­té d’ins­tal­la­tion, mul­ti­room fonc­tion­nant à la perfection, et dé­sor­mais l’in­té­gra­tion des as­sis­tants vo­caux. À part le Blue­tooth, tou­jours ab­sent chez So­nos, dif­fi­cile de trou­ver plus com­plet.

230 €

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.