- Me­ters M-Ear BT

On Magazine - - SOMMAIRE - par Ma­nuel Cour­bo

Sur ces écou­teurs in­tra-au­ri­cu­laires, la nou­velle marque Me­ters, éma­na­tion d’ash­down En­gi­nee­ring connue pour ses am­plis de gui­tares et basses élec­triques à vu­mètres, n’a pas ins­tal­lé de ca­drans à ai­guille, contrai­re­ment à ce que l’on trouve sur son gros casque OV-1. Néan­moins, les M-EAR-BT ne manquent pas d’ori­gi­na­li­té, tant dans leur pré­sen­ta­tion qu’à l’écoute.

Au­jourd’hui, nous tes­tons les pre­miers in­traau­ri­cu­laires de la marque, donc point de vu­mètre à nous mettre sous les yeux ou sur les oreilles. Ces écou­teurs existent en ver­sion fi­laire M-ear ou en ver­sion Blue­tooth, M-EAR-BT. C’est la se­conde que nous avons tes­tée. Es­thé­ti­que­ment, le pro­duit est à la fois très propre et très rock. Les écou­teurs ar­borent des coques en alu­mi­nium strié, pour­vus d’une pe­tite lan­guette en si­mi­li­cuir. Cette der­nière n’est pas uni­que­ment là pour faire jo­li. Elle sert à dé­lo­ger l’écou­teur sans ti­rer sur le câble et donc à pré­ser­ver la lon­gé­vi­té de la connexion. Dans leur ver­sion Blue­tooth, les écou­teurs Me­ters M-EAR-BT sont re­liés par un long câble fai­sant le tour de la nuque. Deux pe­tits cy­lindres se trouvent sur ce câble, cha­cun de la taille d’une pe­tite pile AAA ; ils sont eux aus­si re­cou­verts de si­mi­li­cuir. Ces cy­lindres in­tègrent le mi­cro­phone pour la prise d’ap­pels té­lé­pho­niques, les com­mandes, la bat­te­rie, l’am­pli­fi­ca­tion et les dif­fé­rentes puces de ré­cep­tion et dé­co­dage Blue­tooth, com­pa­tibles avec le nou­veau co­dec au­dio Hi-res Aptx HD.

Une scène so­nore ex­trê­me­ment ample et struc­tu­rée

À l’écoute, ce qui nous a d’abord sur­pris avec ces écou­teurs Me­ters M-EAR-BT, c’est la scène so­nore et la dis­po­si­tion des dif­fé­rents plans d’où viennent sons, voix et ins­tru­ments. Au dé­but, c’est un peu dé­sta­bi­li­sant d’en­tendre sur un mor­ceau connu, un son re­lé­gué à l’ar­rière ou «per­ché» tout en haut à droite ou au contraire ra­me­né à l’avant, puis on s’y fait et on se prend au jeu. Ce phé­no­mène n’im­pacte d’ailleurs pas du tout la qua­li­té de res­ti­tu­tion, au contraire. Quelle pro­fon­deur, quelle vaste scène so­nore ! Ça vient de tous les cô­tés (et on sait de quel cô­té) avec clar­té, pré­ci­sion et vi­va­ci­té. Sur le mor­ceau élec­tro du groupe hol­lan­dais We­val, «Roof­top Pa­ra­dise» (al­bum «Half Age») les ai­gus montent haut, en­tre­cou­pés d’autres sons per­chés et d’un fond de basses syn­thé­tiques… Les Me­ters M-EAR-BT suivent par­fai­te­ment la ca­dence sans s’em­mê­ler les pin­ceaux sur ces en­chaî­ne­ments pour­tant com­pli­qués. Sur notre tra­di­tion­nel «A Whi­ter Shade of Pale» in­ter­pré­té par An­nie Len­nox, la voix de la chan­teuse est très en avant au centre (pas éton­nant), on per­çoit les chuin­tantes de sa voix en dé­but de phrase, on re­trouve les choeurs et la harpe un peu der­rière à gauche et le cla­ve­cin en haut der­rière à droite. Les écou­teurs Me­ters M-EAR-BT dé­livrent à nou­veau une scène so­nore éton­nam­ment pré­cise et spa­tia­li­sée. Ces écou­teurs pro­posent éga­le­ment une écoute fi­laire via un câble spécial, Usb/mi­ni-jack, op­tion utile en cas de panne de bat­te­rie. La res­ti­tu­tion semble proche de celle en BT, avec juste un peu moins de grave. Pour ceux qui aiment écou­ter leur mu­sique très fort, je ne suis pas le der­nier de ce cô­té-là, avec ces écou­teurs Me­ters vous se­rez ser­vi. La puis­sance acous­tique dis­po­nible est vrai­ment très éle­vée. Seul pe­tit bé­mol, les deux «pe­tits ton­ne­lets» de chaque cô­té du tour de nuque peuvent avoir ten­dance à se dés­équi­li­brer lorsque l’on est en mou­ve­ment. Hor­mis ce dé­tail, les Me­ters M-EARBT sont des écou­teurs plai­sants, pas fa­ti­gants, au look ori­gi­nal at­ta­chant. Leur res­ti­tu­tion so­nore est ex­cel­lente, pré­cise et vi­vante.

130 €

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.