- Senn­hei­ser CX Sport

On Magazine - - SOMMAIRE - par Pierre Stem­me­lin

Senn­hei­ser est un lea­der his­to­rique toujours in­con­tes­té du mar­ché des casques et écou­teurs. Pour­tant, il ne se pré­ci­pite pas sur les nou­veaux seg­ments ten­dance, lais­sant le soin à d’autres marques d’es­suyer les plâtres. Aus­si ne trouve-t-on pas de mo­dèles «true wi­re­less» dans le ca­ta­logue de Senn­hei­ser, ni plé­thore d’écou­teurs sans-fil pour le sport. Les seuls sont ces Senn­hei­ser CX Sport.

Les oreillettes et trans­duc­teurs de ces écou­teurs CX Sport sont conçus sur une base hé­ri­tée de nom­breux mo­dèles de la marque, dont cer­tains eux aus­si pré­vus pour l’ac­ti­vi­té phy­sique, mais fi­laires, existent de­puis plu­sieurs an­nées. Aus­si le re­marque-t-on dès le dé­bal­lage. On a af­faire à un pro­duit qui, à dé­faut d’être très ori­gi­nal, pa­raît très sé­rieux. Au to­tal, quatre paires d’em­bouts in­tra-au­ri­cu­laires et trois jeux d’ai­lettes de main­tien sont four­nis, pour s’adap­ter à la plu­part des mor­pho­lo­gies d’oreilles. Le câble qui re­lie les deux écou­teurs est fin, de sec­tion apla­tie et d’une ma­tière qui agrippe lé­gè­re­ment afin de li­mi­ter les bal­lo­te­ments lors des mou­ve­ments. Un serre-fil donne la pos­si­bi­li­té de le «nouer» der­rière la nuque. Il est aus­si li­vré avec une pe­tite pince pour le fixer sur un vê­te­ment si né­ces­saire. Cette paire d’écou­teurs com­porte deux boî­tiers mon­tés de fa­çon sy­mé­trique, cha­cun à cinq cen­ti­mètres des oreillettes. Le pre­mier em­barque la bat­te­rie qui four­nit jus­qu’à six heures d’au­to­no­mie pour 1 h 30 de charge et peut re­prendre une heure d’au­to­no­mie en seule­ment 10 mi­nutes. Le se­cond boî­tier com­porte le mi­cro­phone pour la prise d’ap­pels té­lé­pho­niques ain­si que trois bou­tons bien re­pé­rés. L’en­semble est an­non­cé comme ré­sis­tant à la sueur, et donc aux éven­tuels sou­cis d’oxy­da­tion, ain­si qu’aux écla­bous­sures.

Des écou­teurs clairs et francs sur les­quels on peut comp­ter

Sur le ter­rain, la paire d’écou­teurs Senn­hei­ser CX Sport s’ins­crit comme une va­leur sûre. Elle est sans histoire ni dé­faut rédhi­bi­toire. Le main­tien n’est pas aus­si stable que ce­lui des écou­teurs à cro­chets tour d’oreille et tour de nuque. Ce­pen­dant, pour une séance de run­ning à al­lure moyenne d’une tren­taine de mi­nutes, ce­la convient dé­jà très bien. On note juste que le boî­tier de la bat­te­rie, plus gros, pèse un peu plus d’un cô­té que ce­lui des com­mandes, ce qui a ten­dance à lé­gè­re­ment désaxer les oreillettes, mais lorsque l’on a com­pris comment le re­pla­cer d’un geste, ce n’est plus réel­le­ment un pro­blème. Avec les Senn­hei­ser CX Sport, nous avons ap­pré­cié la très grande dis­cré­tion des ef­fets mi­cro­pho­niques (bruits de pas) lorsque l’on court, l’iso­la­tion pho­nique par­fai­te­ment do­sée pour un usage en ex­té­rieur, le son d’une grande clar­té et in­tel­li­gible ain­si que la liai­son Blue­tooth d’une sta­bi­li­té très cor­recte (co­dec ACC et Aptx Low La­ten­cy pris en charge). On a no­té quelques bruits pa­ra­sites de prise au vent, qui res­tent néan­moins mo­dé­rés. Sans faire dans le dé­mons­tra­tif, la res­ti­tu­tion so­nore de ces écou­teurs Senn­hei­ser CX Sport est franche, di­recte, concise, propre, d’une ex­cel­lente in­tel­li­gi­bi­li­té. Pen­dant le sport, c’est très ap­pré­ciable de ne pas avoir à aug­men­ter le vo­lume pour bien en­tendre. Après l’ef­fort et en lieu calme, ces écou­teurs sont éga­le­ment plai­sants à uti­li­ser, dé­ployant des mé­diums clairs et de jo­lies pe­tites ron­deurs dans les basses.

130 €

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.