- Ni­kon D850

On Magazine - - SOMMAIRE - par Luc Ha­lard

Le Ni­kon D850 est un re­flex nu­mé­rique plein for­mat qui unit très haute ré­so­lu­tion et grande vi­tesse de prise de vue. Un couple exi­geant qu’il n’est pas fa­cile à réus­sir.

Le Ni­kon D850 vient prendre la re­lève du Ni­kon D810 et ce n’est pas seule­ment son élec­tro­nique qui évo­lue. La prise en main du D850 a été re­pen­sée. Son boî­tier, toujours en al­liage de ma­gné­sium, est dé­sor­mais tro­pi­ca­li­sé et les com­mandes sont en­fin éclai­rées afin d’of­frir une meilleure vi­si­bi­li­té dans l’obs­cu­ri­té. Un nou­veau joys­tick AF fait son ap­pa­ri­tion à l’ar­rière et per­met de ti­rer le meilleur par­ti pos­sible de son nou­veau sys­tème d’au­to­fo­cus. Il se trouve juste à co­té de l’écran tac­tile orien­table de 3.2 pouces, d’une dé­fi­ni­tion de 2.36Mpx. Si les pho­to­graphes ex­perts et les ha­bi­tués de la marque jaune se­ront ra­vis par ces nou­veau­tés, les pho­to­graphes ama­teurs, eux, se re­trou­ve­ront ra­pi­de­ment per­dus et fa­ci­le­ment dé­bous­so­lés de­vant la plé­thore de com­mandes pos­sibles.

Une qua­li­té d’image hors du com­mun

Dans les en­trailles de la bête, on trouve un cap­teur de 45,7 Mpx ré­tro-éclai­ré. Ce­lui-ci offre une ex­cel­lente qua­li­té d’image dans toute la gamme ISO, qui s’étend na­ti­ve­ment de 64 à 25 600 ISO. La sen­si­bi­li­té est même ex­ten­sible de 32 à 102 400 ISO. C’est tout sim­ple­ment ce qui se fait de mieux dans le do­maine. En dé­pit du nombre très éle­vé de mé­ga­pixels, qui ré­duit in­évi­ta­ble­ment leur taille et leur pro­pen­sion à bien cap­ter la lu­mière, les ni­veaux de bruit res­tent très bien contrô­lés à des va­leurs ISO très éle­vées : même à 6400 ISO, le bruit est presque in­exis­tant. La dy­na­mique à 64 ISO est tout sim­ple­ment re­mar­quable et il est fort dif­fi­cile de trou­ver un cap­teur qui puisse ri­va­li­ser (sauf peut-être chez So­ny, ce­lui de l’al­pha 7R Mark III…). En un mot : une qua­li­té d’image juste bluf­fante ! Les op­tiques qui tirent vrai­ment par­ti d’une telle dé­fi­ni­tion ne sont en re­vanche ni lé­gères, ni don­nées. Le prix à payer pour une telle qua­li­té d’image est fi­na­le­ment un en­com­bre­ment consé­quent : le Ni­kon D850 et son 24-70 tiennent bien en main, c’est le moins que l’on puisse dire !

UN AU­TO­FO­CUS à TOUTE ÉPREUVE MAIS DIF­FI­CILE à prendre en main

Mais ma­nier des images de grande ré­so­lu­tion peut ra­pi­de­ment conduire le boî­tier à s’es­souf­fler après quelques prises de vue. Ce n’est pas le cas du D850, qui capte en ra­fale 7 images par se­conde avec l’au­to­fo­cus ac­ti­vé et monte même jus­qu’à 9 images par se­conde, as­so­cié au grip MB-D18 dis­po­nible en op­tion. Le Ni­kon D850, qui hé­rite de l’ex­cellent sys­tème au­to­fo­cus du mo­dèle D5, ne montre d’ailleurs au­cun pro­blème dans le sui­vi de son su­jet. Ce sys­tème AF de 153 points trans­forme le D850 en un ou­til in­croya­ble­ment flexible, et donne ac­cès à un ni­veau pro pour la pho­to de na­ture ou de sport. Le seul bé­mol concerne le mode de sui­vi de su­jet 3D Tra­cking, idéal pour des prises de vue uniques, mais par­fois un peu à la peine pour des prises de vue en ra­fale. En re­vanche, maî­tri­ser l’au­to­fo­cus dans toutes ses sub­ti­li­tés s’avé­re­ra un vrai dé­fi pour le pho­to­graphe qui ne s’at­tar­de­rait pas un peu sur la ques­tion. Une bête de course, mais à ne pas pla­cer entre toutes les mains. Le D850 amé­liore éga­le­ment la ca­pa­ci­té vi­déo du Ni­kon D810, dont il prend la re­lève, avec la ges­tion de la vi­déo 4K en 24, 25 et 30p, le tout sans fac­teur de recadrage. C’est en ef­fet le seul re­flex nu­mé­rique Ni­kon à of­frir une vi­déo 4K sur toute la lar­geur du cap­teur. Les per­for­mances de mise au point au­to­ma­tique en mode vi­déo ne sont en re­vanche pas spec­ta­cu­laires, en tout cas, pas à la hau­teur des autres spé­ci­fi­ca­tions du boî­tier. Ce der­nier est éga­le­ment do­té d’une sor­tie HDMI 4K 4 bits non com­pres­sée et de prises mi­cro­phone et casque. Les vi­déastes ap­pré­cie­ront.

En conclu­sion

Le Ni­kon D850 est sans conteste le re­flex le plus com­plet dis­po­nible à ce jour. La qua­li­té d’image, la dy­na­mique, la mon­tée en ISO, le sys­tème de mise au point sont par­ti­cu­liè­re­ment im­pres­sion­nants, sur­tout quand l’on sait que le dé­fi est d’au­tant plus com­pli­qué à re­le­ver quand la taille des images est im­por­tante, et qu’elles font ici pas moins de 46 Mpx ! Par­ti­cu­liè­re­ment po­ly­va­lent, il se mon­tre­ra par­fai­te­ment à l’aise tant pour la pho­to spor­tive que pour le por­trait ou le pay­sage. Il doit ce­pen­dant être domp­té pour ré­vé­ler plei­ne­ment son po­ten­tiel et n’est pas des­ti­né à tom­ber entre toutes les mains : les pho­to­graphes aguer­ris et ex­perts se­ront aux anges mais les néo­phytes risquent d’être dé­bous­so­lés par la tech­ni­ci­té de la bête et les sub­ti­li­tés de ré­glages de son au­to­fo­cus.

3800 €

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.