- Beyer­dy­na­mic Aven­tho Wi­re­less

On Magazine - - SOMMAIRE - par Pierre Stem­me­lin

L’al­le­mand Beyer­dy­na­mic est un lea­der in­con­tes­té du mar­ché des casques, écou­teurs, et mi­cro­phones. C’est aus­si, cer­tai­ne­ment, le plus aty­pique. Tout en pro­po­sant une gamme as­sez com­plète, très riche avec des ta­rifs va­riés, il semble en même temps faire to­ta­le­ment fi des modes et des cou­rants. Pour preuve, l’aven­tho Wi­re­less, que l’on teste ici, est, avec l’ami­ron Wi­re­less an­non­cé sur le CES 2018 de Las Ve­gas, un des pre­miers casques Blue­tooth de la marque ! On n’a donc un peu en­vie de dire aux équipes R&D de Beyer­dy­na­mic «Eh oh, on est en 2018 là. Le Blue­tooth c’est seule­ment main­te­nant que vous vous y met­tez ?» Çà peut donc faire sou­rire, mais ce se­rait dom­mage de s’ar­rê­ter là. Car Beyer­dy­na­mic en adop­tant le Blue­tooth si tar­di­ve­ment est fi­na­le­ment peut-être plus sé­rieux que beau­coup de ses concur­rents tan­dis que son Aven­tho Wi­re­less est à la fois très ori­gi­nal et in­no­vant.

Ori­gi­nal, le Beyer­dy­na­mic Aven­tho Wi­re­less l’est d’abord par son look et sa cons­truc­tion «fi­dèle aux tech­niques an­ces­trales ar­ti­sa­nales al­le­mandes»... du moins à l’échelle de l’histoire du casque au­dio. Ses deux pe­tites oreillettes su­pra-au­ri­cu­laires sont fixées sur un ar­ceau re­la­ti­ve­ment mi­ni­ma­liste fait de plaques d’al­liage mé­tal­lique em­bou­ties, usi­nées et cin­trées. Ce­la pa­raît très so­lide, mais aus­si un peu rus­tique à l’ins­tar du cous­si­net de l’ap­pui-tête très peu rem­bour­ré et des câbles ap­pa­rents qui re­lient les oreillettes à l’ar­ceau. Les oreillettes sont construites en un ma­té­riau syn­thé­tique très dense, ga­rant d’une bonne iner­tie acous­tique, cha­cune re­haus­sée d’un an­neau d’alu­mi­nium cran­té qui renforce le style post­fu­tu­riste ou steam­punk de cet Aven­tho Wi­re­less. Celle de droite com­porte le bou­ton d’al­lu­mage et d’ap­pai­rage Blue­tooth ain­si qu’un pan­neau tac­tile sur l’ex­té­rieur pour zap­per, prendre un ap­pel ou ajus­ter le vo­lume. Le ma­nie­ment des com­mandes

de ce der­nier n’est pas toujours to­ta­le­ment évident, mais il est cor­rec­te­ment ré­ac­tif et sa sen­si­bi­li­té est ré­glable de­puis l’ap­pli de pi­lo­tage ce qui est une bonne chose. À l’in­té­rieur des oreillettes, la bat­te­rie de 1050 mah re­ven­dique une au­to­no­mie de 30 heures (nous ne sommes pas al­lés jusque là, mais nous avons re­mar­qué pen­dant nos es­sais que l’aven­tho Wi­re­less a beau­coup d’en­du­rance). Les trans­duc­teurs sont tout pe­tits, en­vi­ron 32 mm seule­ment, mais ils sont de haute per­for­mance uti­li­sant la tech­no­lo­gie de mo­teur Tes­la qui dé­cuple la puis­sance, propre à Beyer­dy­na­mic.

Une ap­pli­ca­tion qui adapte l’acous­tique de vos oreilles à celle du casque... ou le contraire

Le Beyer­dy­na­mic Aven­tho Wi­re­less est d’une concep­tion qui pa­rait du­rable et fa­ci­le­ment ré­pa­rable. Ses cous­si­nets d’oreillettes se rem­placent fa­ci­le­ment et il peut fonc­tion­ner en liai­son fi­laire comme un casque pas­sif. Sa res­ti­tu­tion so­nore est d’ailleurs très convain­cante dans ce mode avec même un sur­croit d’as­sise, fer­me­té et im­pact dans le grave par rap­port à la liai­son sans-fil. En Blue­tooth, il est com­pa­tible avec le co­dec au­dio Hi-res Aptx HD, ce qui est en­core rare sur le mar­ché. Il pro­pose sur­tout de per­son­na­li­ser le son en fonc­tion de vos oreilles. Pour ce­la Beyer­dy­na­mic s’est ad­joint les ser­vices de la so­cié­té Mi­mi Hea­ring Tech­no­lo­gies et a dé­ve­lop­pé une ap­pli­ca­tion spé­ci­fique, MIY, dis­po­nible sous IOS et An­droid. Cette ap­pli­ca­tion in­tègre un test d’au­di­tion pous­sé qui prend en­vi­ron 5 mi­nutes, à faire dans un lieu très calme, pour dé­ce­ler, grâce à des sé­ries d’im­pul­sions de plus en plus faibles, les fré­quences que vous en­ten­dez le mieux et celles que vous en­ten­dez moins bien. Dans notre cas, une sen­si­bi­li­té moindre a été re­le­vée entre 2 et 4 khz. L’ap­pli­ca­tion a im­mé­dia­te­ment pro­po­sé d’ap­pli­quer la cor­rec­tion adap­tée à la res­ti­tu­tion du casque Aven­tho Wi­re­less avec la pos­si­bi­li­té de faire va­rier son in­ten­si­té de 0 à 100 % par pas de 20 %. À bas ni­veau d’écoute, c’est très ef­fi­cace. Les voix sont im­mé­dia­te­ment de­ve­nues plus in­tel­li­gibles et lu­mi­neuses. En re­vanche à fort vo­lume nous avons pré­fé­ré désac­ti­ver to­ta­le­ment la cor­rec­tion afin d’ob­te­nir un son plus neutre, mat, moins co­lo­ré. En d’autres termes, on a là une cor­rec­tion phy­sio­lo­gique in­tel­li­gente pre­nant en compte le cou­plage entre vos oreilles et le casque et dont on peut ré­gler l’in­ten­si­té se­lon le vo­lume d’écoute. Nous in­sis­tons sur la no­tion de cou­plage entre les oreilles et le casque, car nous avons re­com­men­cé les tests d’au­di­tion, cette fois-ci de­puis l’ap­pli­ca­tion ori­gi­nale de Mi­mi, avec dif­fé­rents casques et écou­teurs et les ré­sul­tats peuvent va­rier sen­si­ble­ment d’un mo­dèle à l’autre.

De la ri­gueur et de la pré­ci­sion

Pour ce qui est des per­for­mances propres au Beyer­dy­na­mic Aven­tho Wi­re­less, c’est un casque ex­trê­me­ment ri­gou­reux et pré­cis. Il ne cherche pas à don­ner une sen­sa­tion de fausse am­pleur, mais n’en est pas pour au­tant sec dans les basses fré­quences. Avec lui, on se prend à re­dé­cou­vrir des mor­ceaux que l’on pen­sait dé­jà bien connaître. Il n’en­jo­live pas ar­ti­fi­ciel­le­ment le son et met ex­trê­me­ment bien en va­leur les dif­fé­rences d’acous­tiques ou le tra­vail de mixage d’un mor­ceau. Nous avons été par­ti­cu­liè­re­ment éton­nés par la ri­chesse des in­for­ma­tions sur la chanson «Don’t Judge Me» de Ja­nelle Mo­naé. La sec­tion de vio­lons sym­pho­nique de l’in­tro­duc­tion, le bruit de vagues de bord de mer, les choeurs en écho dans les ef­fets de ré­verb, la gui­tare acous­tique puis élec­trique fun­ky... tous ces élé­ments étaient trans­mis avec beau­coup de conci­sion et dis­cer­ne­ment. Le Beyer­dy­na­mic Aven­tho dé­livre toujours un son très di­rect et très proche tout en étant ca­pable de le te­nir avec éner­gie, sens du dé­tail et de la me­sure, une grande pro­pre­té même lorsque l’on pousse fort le vo­lume. C’est dé­ci­dé­ment un casque à part, ori­gi­nal, sur­pre­nant et plein de res­sources.

450 €

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.