- JBL E65BTNC

On Magazine - - SOMMAIRE - par Pierre Stem­me­lin

Le JBL E55BT, testé l’an­née der­nière, nous avait beau­coup plu, car of­frant à la fois le Blue­tooth et des per­for­mances dignes du monde au­dio­phile pour un prix ser­ré. Le JBL E65BTNC est une ver­sion un peu plus haut de gamme ajou­tant es­sen­tiel­le­ment un sys­tème an­ti­bruit et ce­la semble en­core une fois une bonne pioche.

Dis­po­nible en noir, gris bleu et blanc, le JBL E65BTNC re­prend le même de­si­gn que le E55BT. C’est simple, avec beau­coup de plas­tique, mais pas non plus dé­nué de charme ou de sé­rieux. Au contraire, les formes ar­ron­dies sont jo­li­ment tra­vaillées. L’ha­billage tex­tile de l’ar­ceau ajoute une touche fa­shion et de confort, bien que le rem­bour­rage ne soit pas très épais. La cons­truc­tion ap­pa­rait aus­si d’une bonne so­li­di­té. Les glis­sières de ré­glages de hau­teur sont ren­for­cées par des lames mé­tal­liques. De même, les char­nières, qui per­mettent de mettre le casque à plat ou de le re­plier sur lui-même, sont en mé­tal. Le JBL E65BTNC serre un peu fort les oreilles, mais reste très agréable à por­ter même sur la du­rée. Il tient très bien en place. C’est un vrai casque ur­bain adap­té à la mo­bi­li­té. Ses cous­si­nets cir­cum-au­ri­cu­laires en mousse à mé­moire de forme sont d’une bonne épais­seur, ap­portent dé­jà un ni­veau d’iso­la­tion pho­nique res­pec­table (en mode pas­sif sans l’an­ti­bruit ac­ti­vé) et ne pro­voquent pas d’échauf­fe­ment ex­ces­sif. Les com­mandes JBL E65BTNC se font clas­si­que­ment par des bou­tons. Toutes les touches sont ali­gnées sur la bor­dure du mon­tant de l’oreillette droite. Il y en a sept au to­tal de fa­çon à of­frir des fonc­tions com­plètes. Elles sont un peu ser­rées, mais on les trouve as­sez fa­ci­le­ment à l’aveugle.

Une res­ti­tu­tion claire ou cha­leu­reuse se­lon le MODE, MAIS TOUJOURS VIVIFIANTE

À l’in­té­rieur du casque du JBL E65BTNC, les trans­duc­teurs ne sont pas les mêmes que ceux du E55BT. Ils sont de 40 mm de dia­mètre au lieu de 50 mm. Il en ré­sulte en mode pas­sif, par liai­son fi­laire, une es­thé­tique so­nore plus claire. Les graves sont un peu pneu­ma­tiques et moins pré­sents. Néan­moins, ce­la ne manque pas d’am­pleur et de corps. L’équi­libre reste agréable et l’on re­trouve le dy­na­misme, le cô­té vi­vant et spon­ta­né, que nous avions tant ap­pré­cié avec le JBL E55BT, au­quel s’ajoute un agréable ef­fet de pré­sence dans le re­gistre mé­dium tant sur les voix fé­mi­nines que mas­cu­lines. Toujours en liai­son fi­laire, l’ac­ti­va­tion du sys­tème ANC (Ac­tive Noise Can­ce­ling) donne un vrai gain pour des écoutes en lieu bruyant. Il est d’une ef­fi­ca­ci­té dans la bonne moyenne et évite de vous cou­per trop du monde ex­té­rieur. Il ajoute sur­tout beau­coup de ni­veau dans les basses qui de­viennent alors par­ti­cu­liè­re­ment cha­leu­reuses. En liai­son sans-fil Blue­tooth, le son perd lé­gè­re­ment en dé­fi­ni­tion, ce qui est nor­mal, tan­dis que le souffle de fonc­tion­ne­ment de­meure re­la­ti­ve­ment dis­cret. L’es­thé­tique so­nore est gros­so mo­do la même, lorsque l’an­ti­bruit est désac­ti­vé. Par contre en le met­tant en marche, ce­la change du mode fi­laire. On ob­tient alors le meilleur équi­libre, une bonne neu­tra­li­té sans perdre le ca­rac­tère vi­vant de la res­ti­tu­tion.

200 €

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.