Da­li Obe­ron 5

On Magazine - - SOMMAIRE - par Pierre Stem­me­lin

La nou­velle sé­rie Obe­ron s’ins­crit en dé­but de gamme de la marque d’en­ceintes da­noise Da­li. L’obe­ron 5 en est la pe­tite co­lonne, conçue pour être à l’aise dans TOUS LES ESPACES. ÉQUIPÉE DE HAUT-PAR­LEURS EXCLUSIFS ET D’UNE ES­THÉ­TIQUE RAFFINÉE, ELLE CONJUGUE AVEC TALENT GRAVE MUS­CLÉ ET DÉ­FI­NI­TION SO­NORE, POUR UN PRIX SER­RÉ.

Chez Da­li, on ne fait pas dans le bas de gamme, le ca­ta­logue com­prend des réa­li­sa­tions très am­bi­tieuses, mais on n’est pas non plus trop éli­tiste. La marque da­noise ex­celle tou­jours dans la concep­tion d’en­ceintes à la fois de grande qua­li­té et abor­dables. C’était no­tam­ment le cas de la sé­rie Zen­sor dont nous avions tes­té le mo­dèle de bi­blio­thèque Zen­sor 3 en 2014. Et ce­la semble l’être aus­si ici, tout par­ti­cu­liè­re­ment avec la nou­velle sé­rie Obe­ron, qui de­vrait la rem­pla­cer à terme. Se­lon nous, la co­lonne Obe­ron 5 in­carne par­fai­te­ment la vo­lon­té de Da­li de pro­po­ser «le meilleur pro­duit pour sa ca­té­go­rie». Nous ne sommes pas éton­nés qu’elle ait dé­jà re­çu un Award de nos confrères du ma­ga­zine bri­tan­nique What Hi­fi.

Un style très frais, qui semble très ac­tuel TOUT EN JOUANT SUB­TI­LE­MENT SUR LA FIBRE nos­tal­gique vin­tage

Cette an­née, lors de notre vi­site du sa­lon IFA de Ber­lin en sep­tembre, le stand de Da­li est l’un de ceux qui nous ont le plus mar­qués, non pas pour sa gran­deur ou son ex­tra­va­gance, car sa su­per­fi­cie était re­la­ti­ve­ment mo­deste, mais plu­tôt pour le style très frais des Da­li Obe­ron, que nous y dé­cou­vrions pour la pre­mière fois. La Da­li Obe­ron 5 est ef­fec­ti­ve­ment une fière re­pré­sen­tante de l’école du de­si­gn da­nois, qui fait re­cette par­tout dans le monde à tra­vers les plus grandes marques de mo­bi­lier. Cette en­ceinte

ar­bore un style à la fois très ac­tuel, simple et qui joue sub­ti­le­ment sur la fibre nos­tal­gique vin­tage. Son baffle, mon­té de fa­çon lé­gè­re­ment dé­por­tée, pos­sède des angles adou­cis et il est re­vê­tu d’une pein­ture sa­ti­née. Le reste de l’ébé­nis­te­rie s’ha­bille de vi­nyle. L’en­semble est cam­pé sur un so­lide et élé­gant pied en mé­tal mou­lé, qui as­sure une bonne sta­bi­li­té. Le cache haut-par­leurs aux coins ar­ron­dis est ten­du d’une très jo­lie toile tis­sée à l’an­cienne, avec de gros fils tex­tu­rés. La Da­li Obe­ron 5 est dis­po­nible en quatre fi­ni­tions dif­fé­rentes. Celle que nous pré­fé­rons ma­rie ha­billage vi­nyle chêne clair, fa­çade blanche et cache ten­du de tis­su «Moun­tain Grey». Ce­la ne se re­marque pas for­cé­ment sur les pho­tos, mais sur cette ver­sion, le mé­lange des tex­tures est par­ti­cu­liè­re­ment réus­si. Les autres fi­ni­tions pro­po­sées sont : blanc, noir et noyer fon­cé avec fa­çade noire. Des bases tech­niques très sé­rieuses à par­tir de haut­par­leurs exclusifs à Da­li Tout ce­la ne se­rait pas très in­té­res­sant s’il n’y avait, der­rière ce jo­li de­si­gn, de la ma­tière et de la consis­tance tech­nique. Heu­reu­se­ment, sur ce plan, Da­li n’est pas en reste puis­qu’il maî­trise presque l’in­té­gra­li­té des élé­ments qui entrent dans la fa­bri­ca­tion de ses en­ceintes et no­tam­ment la concep­tion des haut-par­leurs. La Da­li Obe­ron 5 est une en­ceinte co­lonne deux voies, do­tée de trois haut-par­leurs, ac­cor­dée en bass-re­flex par un gros évent tu­bu­laire dor­sal. Il fau­dra te­nir compte de la pré­sence de cet évent lors de l’ins­tal­la­tion, en lais­sant un es­pace suf­fi­sant d’au moins 20/30 cm entre l’en­ceinte et le mur ar­rière et ne pas hé­si­ter, si le grave est un peu trop pré­sent, à uti­li­ser un bou­chon en mousse pour le frei­ner. L’ébé­nis­te­rie est construite en pan­neaux de 15 mm d’épais­seur. Les boo­mers de 13,5 cm sont ca­rac­té­ris­tiques des pro­duc­tions Da­li, puisque do­tés de mem­branes brunes, mé­lange de pa­pier et fibre de bois. Ils pos­sèdent de sé­rieux sa­la­diers en mé­tal mou­lé et sur­tout, leurs mo­teurs sont équi­pés d’une pièce po­laire de type SMC (Soft Ma­gne­tic Com­pound). Il s’agit d’un al­liage spé­cial de fer et terre rare jusque-là ré­ser­vé aux mo­dèles haut de gamme de Da­li, qui per­met de ré­duire de fa­çon im­por­tante la dis­tor­sion et d’ac­croître la te­nue en puis­sance.

Le twee­ter est éga­le­ment fort qua­li­ta­tif. Il uti­lise un dôme en tex­tile im­pré­gné très lé­ger de 29 mm de dia­mètre, associé à un puis­sant mo­teur dont l’ai­mant fer­rite est lar­ge­ment di­men­sion­né.

Des graves mus­clés, de l’am­pleur et une bonne te­nue en puis­sance

À l’écoute, c’est tout d’abord l’am­pleur et la puis­sance du grave qui im­pres­sionnent, et ce dès les vo­lumes les plus mo­dé­rés. Les Da­li Obe­ron 5 sont phy­si­que­ment de pe­tites co­lonnes, dis­crètes et très fa­ciles à ca­ser, mais font preuve de beau­coup d’au­to­ri­té dans les basses. L’image so­nore s’en res­sent très po­si­ti­ve­ment, se dé­ve­lop­pant en lar­geur et en pro­fon­deur. Que ce soit dans une pe­tite pièce ou dans un sa­lon de grande su­per­fi­cie, elle rem­plit l’es­pace de ma­nière par­ti­cu­liè­re­ment convain­cante. L’équi­libre glo­bal est lé­gè­re­ment phy­sio­lo­gique. L’ai­gu équi­libre le grave. Il est brillant, ra­pide et d’une très bonne dé­fi­ni­tion. Ces en­ceintes ne sont pas to­ta­le­ment neutres, elles en ajoutent dans le bas et le haut du spectre. Ce­pen­dant, le re­gistre mé­dium - et sur­tout la res­ti­tu­tion des voix – n’est pas noyé ou étouf­fé. Le son reste dy­na­mique, aé­ré et très propre. Lors­qu’on les sol­li­cite for­te­ment, les Da­li Obe­ron 5 dé­montrent qu’elles ont une bonne te­nue en puis­sance, mais elles sont aus­si très plai­santes à écou­ter à vo­lume moyen ou dis­cret. Les timbres ont de la ma­tière, de la cha­leur, dès les pre­miers dé­ci­bels. La dy­na­mique est dé­jà au ren­dez-vous, on n’a pas be­soin de mon­ter les watts pour res­sen­tir l’im­pact dans les graves ou pour que l’image sté­réo­pho­nique se dé­ploie. Certes, ces en­ceintes ne sont pas par­faites. On ai­me­rait par exemple qu’elles aient un peu plus de fer­me­té dans les graves. Mais compte te­nu de leur prix ser­ré, ce sont de vraies réus­sites, à l’aise pour tous les styles de mu­sique, of­frant des per­for­mances d’ex­cellent ni­veau pour la ca­té­go­rie, une res­ti­tu­tion propre, dy­na­mique et d’une belle dis­tinc­tion, ain­si qu’une qua­li­té de construc­tion sans faille et un de­si­gn par­ti­cu­liè­re­ment sé­dui­sant.

800 €

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.