Jay­bird Run

On Magazine - - SOMMAIRE - par Pierre Stem­me­lin

Jay­bird, qui est une marque en­core jeune, ne nous avait pas to­ta­le­ment convain­cus avec ses pre­miers écou­teurs Blue­tooth Free­dom Sprint, que nous avions tes­tés en 2015. Elle a per­sé­vé­ré et s’est amé­lio­rée tout en gar­dant des par­tis pris as­sez mar­qués, comme elle le montre avec ses nou­veaux mo­dèles true wireless Jay­bird Run.

Les Jay­bird Run, qui pa­raissent très so­lides, sont re­la­ti­ve­ment com­pacts et ne dé­passent qua­si­ment pas des oreilles. Ils sont four­nis avec quatre jeux d’em­bouts en si­li­cone in­ter­chan­geables de tailles dif­fé­rentes. Leur main­tien est as­su­ré par de pe­tites ai­lettes souples, éga­le­ment in­ter­chan­geables et four­nies en trois tailles. On peut choisir de ne pas uti­li­ser ces der­nières et les rem­pla­cer par les pe­tits an­neaux de ca­ou­tchouc an­ti­dé­ra­pants eux aus­si li­vrés. De cette ma­nière, les écou­teurs Jay­bird Run s’adaptent à de nom­breuses mor­pho­lo­gies d’oreilles et tiennent par­ti­cu­liè­re­ment bien en place. Ils n’ont pas bou­gé d’un io­ta pen­dant notre séance de run­ning test in­ten­sif de trente mi­nutes.

Comme nous l’avions dé­jà re­mar­qué lors de notre test des pré­cé­dents écou­teurs Jay­bird, la dis­tance de trans­mis­sion Blue­tooth est courte et on peut perdre la connexion de temps en temps, lorsque le corps fait obs­tacle. C’est a prio­ri un choix dé­li­bé­ré de la marque d’uti­li­ser des émis­sions Blue­tooth de la puis­sance la plus faible pos­sible, afin de ré­duire l’ex­po­si­tion de l’uti­li­sa­teur aux ondes. Certes, mais on peut s’en aga­cer par­fois. Il faut en te­nir compte en pla­çant par exemple son smart­phone en bras­sard plu­tôt que dans une poche ar­rière de short. Néan­moins, ce pro­blème est beau­coup moins mar­qué que sur les écou­teurs Jay­bird de pre­mière gé­né­ra­tion. La marque a fait de vrais pro­grès sur la sta­bi­li­té de la liai­son Blue­tooth.

Pour le pi­lo­tage, le bou­clier de chaque oreillette Jay­bird Run est un bou­ton mul­ti­fonc­tion. Il est un peu dur. On ne risque pas de le pres­ser par er­reur, mais une fois que l’on a com­pris qu’il existe, on n’éprouve plus au­cune dif­fi­cul­té pour le trou­ver. Une ap­pli sur smart­phone donne en com­plé­ment la pos­si­bi­li­té d’ajus­ter le ren­du so­nore à par­tir d’un éga­li­seur, et de choisir la fonc­tion du bou­ton de chaque écou­teur. Sur le ter­rain, les Jay­bird Run isolent as­sez bien (mais pas trop) des bruits ex­té­rieurs. Lors­qu’on court, on en­tend un peu la ré­so­nance des bruits de pas dans les écou­teurs, mais ce­la reste mo­dé­ré. Les mi­cro­phones in­té­grés pour pas­ser des ap­pels sont as­sez li­mi­tés et très sen­sibles aux bruits pa­ra­sites. Pour té­lé­pho­ner et être bien en­ten­du, il vaut mieux être au calme et sta­tique. La res­ti­tu­tion so­nore est as­sez dy­na­mique, avec des graves qui ont de la pré­sence. On ai­me­rait que les timbres soient un peu plus propres, plus dé­fi­nis, mais ce­la reste tout à fait cor­rect.

200 €

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.