So­ny WF-SP700N

WF-SP700N

On Magazine - - SOMMAIRE - par Pierre Stem­me­lin

So­ny n’en est plus à son coup d’es­sai en ma­tière d’écou­teurs zé­ro fil. La marque ja­po­naise pro­pose pas moins de trois paires de mo­dèles de ce type à son ca­ta­logue. Les WF-SP700N sont ses ré­fé­rences les plus abor­dables des­ti­nées à la pra­tique spor­tive.

Ces écou­teurs So­ny WF-SP700N sé­duisent tout d’abord par leur style. Leurs coques en plas­tique re­prennent la forme de gros ha­ri­cots, dé­jà ren­con­trée sur de pré­cé­dents mo­dèles de la marque. Elles com­prennent une par­tie en fi­ni­tion mé­tal­li­sée et on a le choix entre quatre ver­sions : blanche, noire, jaune ou rose.

Le boî­tier de ran­ge­ment et de re­charge four­ni pa­raît, en re­vanche, un peu «cheap» avec son ca­pot ro­ta­tif en plas­tique lé­ger. En outre, ce boî­tier n’ap­porte que 9 heures d’au­to­no­mie sup­plé­men­taire ce qui, ajou­té aux 3 heures d’au­to­no­mie des bat­te­ries in­té­grées aux écou­teurs, donne un to­tal un peu in­fé­rieur à la moyenne.

Les So­ny WF-SP700N sont four­nis avec quatre jeux d’em­bouts in­ter­chan­geables ain­si que deux paires d’ai­lettes en si­li­cone. Per­son­nel­le­ment, nous avons eu du mal à trou­ver la com­bi­nai­son adap­tée à nos oreilles. Pen­dant nos séances de course à pied, un des deux écou­teurs avait tou­jours ten­dance à se dé­ta­cher. Par ailleurs, les ef­fets mi­cro­pho­niques dus à la ré­so­nance des pas étaient as­sez mar­qués, idem pour la prise au vent, ces écou­teurs en forme de gros ha­ri­cots dé­pas­sant pas mal des pa­villons au­di­tifs. Nous avons aus­si re­mar­qué quelques ar­te­facts (gré­sille­ments, cla­po­te­ments) gé­né­rés par le sys­tème an­ti­bruit ac­tif de ces écou­teurs.

Une ap­pli sous IOS et An­droid per­met de cou­per ce sys­tème an­ti­bruit, ain­si que de jouer sur des courbes d’éga­li­sa­tion ba­siques pour ajus­ter le ren­du so­nore des écou­teurs. Il est éga­le­ment pos­sible de pas­ser du mode an­ti­bruit au mode «stan­dard» ou «vo­cal» (sons ex­té­rieurs am­pli­fiés) de­puis le pe­tit bou­ton de l’écou­teur gauche. Le bou­ton de l’écou­teur droit, lui, sert à lan­cer ou mettre en pause la mu­sique, prendre un ap­pel té­lé­pho­nique ou ac­ti­ver la com­mande vo­cale du smart­phone.

La boîte d’em­bal­lage des So­ny WF-SP700N porte la men­tion «Ex­tra Bass». Celle-ci n’est ab­so­lu­ment pas men­son­gère. Ces écou­teurs dé­livrent beau­coup de ni­veau dans les graves. Lorsque l’on est ama­teur de mu­sique Elec­tro et pour le sport ce­la peut être sym­pa, car le rythme est ain­si très mar­qué. Néan­moins, dans le cadre d’une écoute plus au­dio­phile, ce­la peut pa­raître un peu ex­ces­sif. Les graves sont ici as­sez propres, mais ont ten­dance à mas­quer le reste du spectre, à étouf­fer la res­ti­tu­tion so­nore. En­fin, il est à no­ter que les WF-SP700N ne sont pas adap­tés au vi­sion­nage de vi­déos. La la­tence de leur liai­son Blue­tooth in­duit beau­coup trop de dé­ca­lage entre le son et l’image.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.