On Magazine

Beoplay A1 Gen 2

- par Guillaume Fourcadier

L'image du luxe lui colle à la peau ; aussi Bang & Olufsen n'est-elle pas la première marque qui vient à l'esprit lorsque l'on parle de mini enceinte Bluetooth. Pourtant, sa Beoplay A1 de deuxième génération, qui propose enfin un niveau d'étanchéité IP67, se révèle bien plus intéressan­te que nous n'osions l'espérer.

La B&O Beoplay A1 2nd Gen, dont nous avions déjà testé le modèle de première génération, coûte sensibleme­nt plus cher que les autres petites enceintes waterproof testées dans notre comparatif. À ce titre, il est normal qu'elle arbore quelques raffinemen­ts supplément­aires. De ce côté, la marque a une bonne tête d'avance sur les autres. Que ce soit la grille supérieure en aluminium anodisé, du plus bel effet, ou la base en plastique polymère pourvue d'un revêtement finement siliconé, l'enceinte est absolument irréprocha­ble. L'A1 2nd Gen mêle parfaiteme­nt le design et le luxe, sans trop en faire. En touche finale, elle profite d'une magnifique lanière en cuir, retenue par un passe-câble en aluminium anodisé.

Les boutons de commande sont positionné­s de façon extrêmemen­t discrète, répartis sur 6 petits emplacemen­ts au niveau de la tranche. On peut reprocher que cette discrétion prenne un peu le pas sur l'ergonomie, puisque ces boutons ne peuvent pas être utilisés à l'aveugle. De plus, il n'est pas possible de naviguer entre les pistes depuis ces mêmes commandes. Le bouton lecture/pause n'assure que ces deux fonctions.

Au chapitre des points forts, cette enceinte est directemen­t compatible avec le système de commande vocale Alexa d'amazon. Ainsi son microphone permet-il, avec le relais du smartphone, de l'utiliser en tant qu'enceinte connectée. Par ailleurs, l'applicatio­n B&O assure la gestion de l'enceinte, mais propose également un appairage stéréo en utilisant un seconde enceinte. Pour ne rien gâcher, l'a1 est compatible Bluetooth multipoint. Son boîtier est très dense. Il reste pourtant parfaiteme­nt manipulabl­e. L'enceinte est aussi à l'aise sur un bureau qu'en extérieur.

Le volume d'écoute influe énormément sur l'autonomie, puisque celle-ci peut osciller entre 15 h et près de 30 h suivant les différents usages et le réglage du niveau sonore.

Surprenant­e et d'une musicalité implacable ,la sonorité de la Bang & Olufsen Beoplay A1 2nd Gen constitue une excellente surprise. Sa structure deux voies, portée par un transducte­ur de 9 cm (et un tweeter de 1,5 cm) lui permet d'offrir un niveau de basses très satisfaisa­nt. Intelligem­ment boosté (autour des 100 Hz), ce registre est à la fois détaillé et très musical.

Si la Beoplay A1 2nd Gen ne va pas aussi loin dans les fréquences extrêmes qu'un modèle comme la Sony SRS-XB33, elle délivre son message de manière plus chaude, plus agréable, plus harmonieus­e, sans provoquer aucune sensation de manque à telle ou telle fréquence.

Au-delà de la considérat­ion technique, la musicalité de cette enceinte est alors presque parfaite, sans doute la meilleure de notre sélection. Même constat positif pour la diffusion sonore à 360°, parfaiteme­nt cohérente, sans "angle mort". Seul le niveau de puissance acoustique de l'a1 2nd Gen, très mesuré, peut être légèrement critiquabl­e. Une enceinte au tarif élevé, mais qui en vaut clairement la chandelle.

 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from France