Ma­non Pe­ti­bon à Ge­nève

ÉVÉ­NE­MENT

OPERA MAGAZINE - - Actualités -

Évé­ne­ment pour l’ou­ver­ture de sai­son du Grand Théâtre de Ge­nève, le 12 sep­tembre : une nou­velle pro­duc­tion de Ma­non, di­ri­gée par Mar­ko Le­ton­ja et mise en scène par Oli­vier Py, à l’opé­ra des Na­tions. Qui pour­rait mieux en par­ler que celle qui en se­ra la ve­dette au­près du Des Grieux de Ber­nard Rich­ter, Pa­tri­cia Pe­ti­bon ? « Avec Oli­vier Py, nous nous étions dit que ce se­rait bien de faire une Ma­non en­semble si nous en avions l’oc­ca­sion, d’au­tant que cette his­toire d’un per­son­nage sus­cep­tible de prendre une di­men­sion chris­tique était vrai­ment faite pour lui. J’ai abor­dé le rôle en 2014, d’abord en con­cert, à Co­pen­hague, puis en ver­sion scé­nique, à Vienne. Mais vous sa­vez com­ment les choses se passent au Staat­so­per, lors­qu’il ne s’agit pas d’une nou­velle pro­duc­tion : trois ré­pé­ti­tions, puis vous vous re­trou­vez face au pu­blic ! Il était temps pour moi d’al­ler vers une vé­ri­table in­car­na­tion et je sais qu’oli­vier et Pierre-an­dré Weitz, qui est bien plus qu’un dé­co­ra­teur, vont me por­ter jus­qu’au bout ; je leur fais confiance et je les sui­vrai les yeux fer­més. J’aime leur ra­di­ca­li­té, et le cou­rage avec le­quel ils l’af­firment à une époque où l’on est loin de la pro­fon­deur. » Com­ment celle qui fut une in­ou­bliable Lu­lu voit-elle son per­son­nage ? « La Ma­non ima­gi­née par l’ab­bé Pré­vost est plus dé­ran­geante que celle vue par Mas­se­net, mais on donne trop sou­vent de cette der­nière une vi­sion édul­co­rée, alors qu’elle offre de nom­breuses fa­cettes. Elle aime tout ce qui brille, elle conserve une cer­taine naï­ve­té, mais elle a du charme et du cha­risme, et elle sait en jouer. Sous cer­tains as­pects, c’est une ma­ni­pu­la­trice qui ne sup­porte pas que Des Grieux ne s’in­té­resse plus à elle – ce qui, comme elle au­ra le des­sus, nous vaut un su­blime duo d’amour à Saint-sul­pice. Et mal­gré tout, elle garde sa pu­re­té jusque dans la mort. Nous vi­vons dans un monde où l’on fa­brique des idoles du jour au len­de­main, pour mieux les pié­ti­ner en­suite. C’est ce qui ar­rive à Lu­lu, c’est ce qu’ont vé­cu Ma­ri­lyn Mon­roe ou Amy Wi­ne­house. C’est en ce­la que le su­jet de Ma­non est contem­po­rain. » Mais si cet opé­ra est l’un des plus ai­més du ré­per­toire, c’est aus­si parce que la mu­sique sait tou­cher le pu­blic droit au coeur. « J’ad­mire pro­fon­dé­ment Mas­se­net, sa gé­né­ro­si­té, son raf­fi­ne­ment, son onc­tuo­si­té, et en tant que Fran­çaise, j’y suis at­ta­chée. C’est une mu­sique très en­ve­lop­pante, très simple, et qui pos­sède une forte iden­ti­té. On suit avec at­ten- tion l’évo­lu­tion de l’écri­ture vo­cale, qui se trans­forme en même temps que l’hé­roïne évo­lue psy­cho­lo­gi­que­ment. » Co­pro­duit avec l’opé­ra-co­mique, ce spec­tacle de­vrait ou­vrir de nou­velles pers­pec­tives sur un chef-d’oeuvre dont on ne se lasse pas.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.