L

E Fes­ti­val du Baye­rische Staat­so­per de Mu­nich (Münch­ner Opern­fest­spiele) a en­fin ré­cu­pé­ré Ki­rill Pe­tren­ko, son di­rec­teur mu­si­cal en titre. Et il en ré­sulte une plus-va­lue co­los­sale, per­cep­tible dès la Tos­ca don­née en ou­ver­ture, le 25 juin : un or­chestre d

OPERA MAGAZINE - - Comptes Rendus Festivals -

ten­tia­li­tés mul­tiples conçu par la dé­co­ra­trice al­le­mande est plu­tôt agréable à re­gar­der : une salle de mu­sée, un hall d’église... ou éven­tuel­le­ment une cour d’école, pro­té­gée en haut par des fils de fer bar­be­lés, qui peuvent aus­si trans­for­mer l’en­droit en pri­son. Deux grandes portes per­mettent d’y ame­ner fa­ci­le­ment toutes sortes de mo­bi­liers sur rou­lettes que l’on va beau­coup dé­pla­cer : des vi­trines d’ex­po­si­tion (sans vitres), un édi­cule à deux bat­tants, ser­vant tan­tôt de toi­lettes ( cô­té pile), tan­tôt de confes­sion­nal ( cô­té face), un au­tel, une tente de sans-abri, etc. Le Pro­logue, où Hé­bé convoque les jeu­nesses de di­vers pays d’eu­rope pour des fêtes idyl­liques, se passe dans une école, ras­sem­ble­ment d’en­fants cha­hu­teurs au­tour d’une ins­ti­tu­trice bon chic bon genre. Mais sur­vient le violent Bel­lone, en te­nue de sergent re­cru­teur de l’ar­mée amé­ri­caine... En ma­tière d’exo­tisme et de dé­pay­se­ment, va-t-on as­sis­ter à une ré­flexion sur l’im­pé­ria­lisme oc­ci­den­tal ? Ef­fec­ti­ve­ment oui, mais on trouve aus­si de l’an­ti­clé­ri­ca­lisme ma­li­cieux dans la Deuxième En­trée ( Les In­cas du Pé­rou), où Huas­car de­vient un prêtre ca­tho­lique peu re­com­man­dable. Heu­reu­se­ment, Si­di Lar­bi Cher­kaoui aère l’en­semble grâce à une ges­tuelle fluide, qui ré­duit les codes cho­ré­gra­phiques ba­roques à de simples fi­li­granes, au pro­fit plu­tôt du hip-hop, mais avec une in­ven­ti­vi­té pro­di­gieuse. La troupe cos­mo­po­lite de douze dan­seurs, tous col­la­bo­ra­teurs ré­gu­liers de Si­di Lar­bi Cher­kaoui, est ex­tra­or­di­naire de vi­ta­li­té : la cé­lèbre « Danse du Grand Ca­lu­met de la Paix » – un bal­let d’hommes et de femmes de mé­nage im­mi­grés, dont le tra­vail tourne à la rixe in­ter­com­mu­nau­taire – est vrai­ment un som­met, fort drôle, de sur­croît. Mais le na­tu­rel ob­te­nu des chan­teurs, par­fois si in­ti­me­ment mê­lés aux dan­seurs qu’on ne les dif­fé­ren­cie plus, est tout aus­si re­mar­quable. Très fin tra­vail sur les cou­leurs éga­le­ment, ac­com­pli par la cos­tu­mière

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.