Steve Chai­nel, dit “Ste­viou”

AG2R La Mon­diale - Bor­deaux

Pédale! - - Prologue - PAR MAT­THIEU PÉ­COT / PHOTO: DPPI PRO­POS RE­CUEILLIS

Quel est le plus beau com­pli­ment qu’on t’ait fait sur ton phy­sique?

un beau cul. On me dit que j’ai

Mal­heu­reu­se­ment, oui, je crois. J’ai rou­lé en voi­ture sur un chat. J’ai en­ten­du “tou­touc”. Quand tu re­gardes dans le ré­tro et qu’il ne bouge plus, tu te dis qu’il est mort. Je touche du bois, il n’a rien fait à ma voi­ture. Et puis ça va, c’était loin de chez moi, il n’ap­par­te­nait donc pas à quel­qu’un de ma fa­mille. Je pour­rais dire “pu­tain” ou “merde” mais ce ne se­rait pas très ori­gi­nal. J’ai un gar­çon de 5 ans et une fille de 2 ans et de­mi qui ré­pètent tout. Ma pe­tite, quand elle se cogne, elle dit “pu­tain!” en râ­lant. Donc, on va dire “flûte”.

As-tu dé­jà tué un ani­mal? Quelle est ton in­sulte fa­vo­rite? Si un po­li­cier t’ar­rête et te dit “pa­piers” et que tu lui ré­ponds “ci­seau”, peut-on es­ti­mer que tu as ga­gné?

Fran­che­ment, je suis ca­pable de le faire. On a dé­jà ima­gi­né un truc dans le genre avec deux-trois potes. Sor­tir au flic du PQ et lui dire: “V’là le pa­pier, le pa­pier cul.” Après, je ne ten­te­rais pas ça avec n’im­porte quel flic.

As-tu dé­jà don­né un sur­nom à ton pé­nis?

Oui. Quand on a entre 14 et 18 ans et qu’on voit que ça gran­dit, on lui donne un nom, on lui parle. Mais ça, c’est quelque chose que je pré­fère gar­der pour moi.

Les aveugles ont-ils le droit d’avoir un point de vue?

Ouais et d’ailleurs, j’ai un truc à ra­con­ter. J’adore si­gner les livres d’or. J’écris tou­jours la même chose: “C’était gé­nial mais j’ai rien vu. Si­gné Gilbert Mon­ta­gné.” Et en des­sous, je ra­joute: “Moi non plus j’ai rien vu. Si­gné Ray Charles.” Si vous tom­bez sur ça dans un hô­tel ou n’im­porte où, vous sau­rez que c’est l’oeuvre de Steve Chai­nel.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.